Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 00:24

Remarque la plus importante de cet article - Même si je dis que ça ne m'a pas plus, j'ai adoré Stardust ! C'est le livre que j'emporte toujours quand je vais garder des enfants, j'omet les passages qui peuvent heurter leur sensibilité mais voilà, c'est l'histoire que je leur lis ! Et puis, Graham Masterton j'ai failli ne jamais le décrouvrir, si je n'avais pas ouvert un deuxième roman. Tout ça pour dire, ouvrez Anansi, vous aimerez peut-être !

Où l’épopée magico-horrifico-thriller-fantastico-romantico-comico-familiale !




Le résumé : Comptable londonien sans envergure et sans histoire, Gros Charlie Nançy ne se distingue de la majorité de ses concitoyens que par une timidité maladive et une peur du ridicule qui confine à la paranoïa. Ah ! Et accessoirement, il est le fils du dieu Anansi.
Le problème, c’est que c’est son frangin, Mygale, qui a hérité des pouvoirs paternels. A l’aise en toute circonstance, doté d’un charme irrésistible, d’un bagout insolent, d’un mépris éhonté pour toute considération morale…tout l’inverse de Gros Charlie, qui a dû se contenter, lui, du sens des responsabilité et d’un goût pathologie pour le conformisme.
Aussi le jour où Mygale débarque dans sa vie pathétique, bien décidé à y mettre un peu de piment, ses ennuis ne font que commencer…

Après avoir lu Stardust du même auteur, j’ai toujours été intrigué par ses autres œuvres sans pour autant me jeter à l’eau et les acheter. Finalement, c’est à l’occasion du club de lecture sur la communauté Autres Mondes que j’ai sauté le pas.
Je n’ai pas lu le livre jusqu’à la fin et pour cause, ça me barbait autant que les livres de lettres que je suis forcée de lire. J’ai lu jusqu’à la page 89 soit jusqu’au chapitre 5. J’aime bien les noms des chapitres. Par exemple le premier est : Qui traite principalement de noms et de rapports familiaux. Ça fait un petit résumé du chapitre, un peu comme Rabelais le fait dans Gargantua et Pantagruel. Sympa donc.
Mais voilà, je n’entre pas dans l’histoire qui me paraît s’allonger, s’allonger. Les chapitres ne voulaient pas se finir. Les petites légendes, les figures mythologiques m’ont plus mais…Sinon j’ai repéré quelques passages armée de mon crayon :


« Mme Dunwiddy sentait l’eau de violette et sous la violette, la très vieille femme. C’était une minuscule personne, capable de faire baisser les yeux à un orage »

« Mygale lampa une énorme gorgée » Pas vraiment un passage préféré. Je me suis juste arrêter sur le verbe : lamper peu employer = boire, vider sa tasse, son verre, son bol, absorber, engloutir complètement.

Et ce passage qui me fait mourir de rire :

« Lors de sa première visite, Gros Charlie avait mordu dans une des pommes en cires. […] Ayant craché le morceau dans sa main, il avait envisagé de prétendre qu’il aimait les fruits en cire, ou bien qu’il avait très bien sur de quoi il retournait et n’avait agi que pour être drôle. […] Il était resté assis sur le canapé durant toute l’après-midi, un goût de bougie dans la bouche, tandis qu’elle le fixer pour s’assurer qu’il n’essayait pas de dévorer un autre de ses précieux fruits ou de ronger le pied d’un de ses fauteuils Chippendale. »



Partager cet article

Repost 0
Published by Caliope321 - dans LECTURE
commenter cet article

commentaires

Lud 10/01/2009 14:40

Eh bien ça va pas donner envie de le lire à beaucoup de personnes ;) En même temps je suis un peu d'accord même si moi je l'ai fini :p

Merci pour le côté culturel avec Gargantua. Maintenant je sais d'où ça vient ce type de titre pour les chapitres.

Alice 10/01/2009 10:13

Aïe aïe !
Tu es encore plus sévère que moi :
http://question-sf.over-blog.com/article-26232447.html

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher