Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 10:34



Petite Fille : On peut recevoir un message de New York ?
Père : Oui.
Petite Fille : On peut recevoir un message de Californie ?
Père : Oui, par beau temps.
Petite Fille : On peut recevoir un message de l’Aslaska ?
Père : Oui, mais par très beau temps !
Petite Fille : On peut recevoir un message de la Chine ?
Père : Par très très très beau temps !
Petite Fille : Tu crois qu’on pourrait parler à la lune ?
Père : Avec un matos assez puissant, oui, je crois qu’on pourrait.
Petite Fille : On pourrait parler à Jupiter ou celle qui est après ça…hum…ne me dit rien, Saturne?
Père : Oui.
Petite Fille : Papa, tu crois qu’on pourrait parler à maman ?
Père : Je ne crois pas que même la radio la plus puissante puisse le faire…

Contact.jpg

C'est ainsi que démarre un de mes films de science fiction préféré. Je pense que l'attribution du rôle principal à Jodie Foster y est bien pour quelque chose car j'adore cette actrice.


La petite fille devenue une astronome de génie, écouterles sons de l’espace, en quête d’une vie extraterrestre, pour répondre  aux questions que tout humain se pose au moins une fois dans sa vie. Un jour elle capte un message qui l'entraîne dans une formidable aventure.


On découvre dans ce film le rasoir d'Occam, pas l'instrument de rasage, mais un principe de raisonnement :

"Entia non sunt multiplicanda praeter necessitatem"

"Il ne faut pas multiplier les explications et les causes sans qu'on en ait une stricte nécessité "


Aussi appelé « principe de simplicité », « principe de parcimonie », ou encore « principe d'économie », il exclut la multiplication des raisons et des démonstrations à l'intérieur d'une construction logique.

Le principe du rasoir d'Occam consiste à ne pas utiliser de nouvelles hypothèses tant que celles déjà énoncées suffisent, à utiliser autant que possible les hypothèses déjà faites, avant d'en introduire de nouvelles.


Extrait de Wikipédia :

Dans le film Contact, ce principe est énoncé en « deux choses étant égales, la solution la plus simple est toujours la meilleure ». L'héroïne du film utilise ce principe pour justifier son athéisme mais celui-ci se retourne contre elle : ne pouvant pas apporter de preuve de sa rencontre avec des extra-terrestres, elle doit finalement admettre qu'il faut parfois croire et non savoir.


Partager cet article

Repost 0
Published by Caliope321 - dans CINEMA
commenter cet article

commentaires

Nilumel 16/07/2009 17:36

Ce film me semble bien beau? de quand date t-il?

Caliope321 16/07/2009 20:00


C'est un film de 1997 réalisé par Robert Zemeckis.


La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher