Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 09:41

 

J’ai toujours eu envie de savoir ce que pourrait donner de la bit-lit/chick lit à la française et c’est fait. Verdict : je me suis régalée !

 

J’en aurai mis du temps pour lire un Sophie Jomain. Comme toujours, je suis longue à la détente. Vous aurez sans doute remarqué, je ne lis pas les livres qui font un carton plein à l'instant I. Moi je lis ce qui me fait envie, sur l’instant présent. Bah oui, faut se faire plaisir, quoi !

 

les anges mordent aussi

 

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »
Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

 

 

 

Ce premier tome fait partie des livres qui se dévorent. J’ai mis exactement un week-end à le lire. C’est bien simple, une fois commencer, on ne peut « presque » plus s’arrêter jusqu’à tourner la dernière page.

 

On est obligé d’apprécier l’héroïne de ce livre, parce qu’en somme, on a toutes été un jour ou l’autre, une Felicity Atcock : une fille trop gentille, qui ne sait pas dire non à la moindre requête de ses amis, une bonne poire comme elle le fait remarquer.

 

En tant que chat noir, je me suis toute de suite pris d’affection pour elle. Les tuiles, elle les enchaîne ; la pauvre. C’est aussi ce que je me dis pour moi. Heureusement, je n’attire pas les vampires nouveau-nés.

Eh oui, les vampires existent et notre héroïne est bien placée pour le savoir car… *je ne vous dirai rien même sous la torture (mes macarons préférées sont ceux de chez Auzou et j’adore leur chocolat praliné au sésame !)*

 

C’est le titre qui m’avait interpelé, il y a un moment. Parce que, quoi…ça mord les anges ? Depuis quand ? Lol… Ce premier tome met en place l’univers imaginé de l’auteur avec des anges, des démons, des vampires et d’autres créatures seulement suggérées. Je ne serai pas étonné de voir prochainement débarquer un loup garou. Non ? Bon, tant pis...

 

L’histoire est contée à la première personne du singulier, ce que j’ai beaucoup apprécié. Le style d’écriture est vif, drôle. Plusieurs fois, je me suis demandée si les expressions employées n’avaient pas été inventées par l’auteure. Je ne les ai jamais vues nulle part.

 

J’ai ri toute seule accrochée à mon exemplaire. J’ai eu, comme d’habitude – pour dire que le problème vient de moi – du mal à me représenter les personnages. Sauf un, Terrence McAllister que j’identifiais à John Barrowman plus ou moins. J’ai vraiment du mal avec les mecs aux cheveux longs comme c’est le cas pour Stanislas et là pardon, je ne vois pas en quoi ce prénom est sexy. L’héroïne trouve que si, je ne vais pas lui casser son trip, hein ?

 

Inutile de vous faire un roman pour vous dire que grâce à Sophie Jomain, j'ai passé un week-end d'éclate ! Et que j'attends vivement le deuxième opus. En plus, mes demoiselles, il y a plein de beaux mecs à croquer, des chauds lapins... oui, les créatures fantastiques aiment ça !

Partager cet article

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article

commentaires

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher