Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 15:39

 

 

Merveilleux-de-Fred.JPG

 

 

 Goûter un Merveilleux de Fred était un de mes objectifs en venant dans la métropole lilloise. J'en avais déjà tellement entendu parler ! Rien que son nom, c'est...*roulement de tambour* merveilleux !

 

Plusieurs fois je suis passée devant la boutique Aux Merveilleux de Fred, mais je suis une incorrigible, toujours à me dire "plus tard" et finalement jamais. Ensuite, je me suis paumée dans le Vieux Lille à la recherche de la boutique que je n'ai plus retrouvée... Pas douée la fille, me direz-vous...

 

Puis un jour, lors d'une visite de mon frère à Lille, je vois sur la Grand Place l'enseigne Méo et à l'intérieur, un espace réservé aux Merveilleux de Fred. Les vendeuses, en général au nombre de deux, sont aussi celles qui les préparent. De sortes, que les merveilleux sont toujours frais !

 

Et donc, il arriva un jour et je m'en souviens très bien - car une conseillère du Crous m'avait demandé de lui remettre un papier un vendredi matin à 10h, eh bien sûr, à l'heure du rendez-vous, l'antenne du Crous était fermée. Obligée de me traîner jusqu'au siège du Crous, sous la pluie... Bref, après cet épisode, j'étais plus que motivée à me détendre en goûtant cette douceur.

 

Ce jour là, j'ai enfin réalisé mon objectif avec un merveilleux au spéculoos et au chocolat blanc. Je crois que celui-ci est plutôt appellé l'Incroyable. C'était divin !

 

Mais, j'ai trouvé mieux... Car celui qui est en photo est un merveilleux grand modèle. Il en exuste des plus petits. Un petit est nettement moins écoeurant ! Deux petits, un au chocolat et un au spéculoos/chocolat blanc, avec une boisson Méo ou un verre d'eau, c'est parfait !

 

 

Il ne vous reste plus qu'à goûter si vous passez dans la ville de Lille, bonne dégustation ! 

 

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 10:43

 

Ce n'est pas encore le coup de coeur tant attendu mais il s'est laissé lire !

 

demon_interieur.jpg

 

J'aime bien la couverture, pas vous ? Et j'apprécie également toutes les histoires concernant les possessions démoniaques, alors forcément, ça ne pouvait que me plaire :

 

L'exorcisme n'est pas un job, c'est une vocation... une malédiction.

Demandez à Morgan Kingsley qui est plus puissante que la plupart des démons. Enfin c'est ce qu'elle croyait, jusqu'à ce qu'elle se retrouve elle-même possédée, le comble pour une exorciste !

Mais pas par un simple démon. Celui-là est beau à mourir et de fait il pourrait bien entraîner la mort de son hôte. Car dans un monde où certains humains haïssent les démons et où d'autres les idolâtrent, celui de Morgan mène une guerre de succession sur le plan démoniaque. Être possédée par un superbe démon rebelle quand on veut vivre une vie à peu près normale et qu'on sort avec le petit ami parfait, cela entraîne certaines complications.

 

Ah ah, une exorciste possédée par un démon, ça c'est vraiment cool ! (ma part de sadisme, dira-t-on)

 

Dans l'univers de Démon Intérieur, les humains peuvent consentir consciemment a être posséder par un démon pour faire de grandes choses héroïques, comme devenir pompier. Etant donné qu'ils ont une capacité régénératrice, c'est plutôt sympa. Une entaille et hop, c'est réparé ! Mais le hic, c'est que ces humains sont mis en stand-bye tandis que le démon occupe leur corps. Eh le hic numéro 2 c'est que seuls les humains taillés comme des apollons ont la possibilité devenir des hôtes. Si vous êtes moche, passez votre tour ! ça c'est sadique ! 

 

 Morgan Kingsley est une humaine hors du commun ! Elle est si puissante que le démon qui la possède n'arrive pas à "posséder" totalement son corps. Pourtant, ce n'est pas n'importe quel démon...

 

Je ne sais pas comment j'ai fait, mais je n'ai pas réussi totalement à entrer dans l'histoire, ça ne m'a pas captivé, je ne me suis pas sentie happé par les aventures de Morgan Kingsley.

 

Il y a de l'action, du fantastique, des personnages hautement charismatiques et même du sexe. D'ailleurs, oui c'est chouette mais là, non... Morgane est une nymphomane, je crois, bref, j'ai survolé tous ces passages acrobatiques qui n'apportent rien de plus à l'histoire. On découvre que les démons ont une tendance sado-masochiste et la raison est plutôt bien trouvée. Cependant, je n'avais jamais lu d'histoire avec ce genre de perversion. Trop c'est trop ! (Quoi que, vous avez peut-être lu La Cave de Richard Laymon, comment peut-on lire ce genre de chose...brrr)

 

Pourtant, il y a des passages qui m'ont plu :


"Le Kansas est un des dix États – mon État natal inclus, la Pennsylvanie – qui autorisent l’exécution des êtres humains hébergeant des démons illégaux." 

"N’importe quel démon digne de ce nom est capable d’arracher une cuvette de toilette du sol. Et croyez-moi, si un démon vous assène un coup de cuvette sur la tête, vous ne vous relevez pas de sitôt."

"Ma première impulsion fut de lui rétorquer qu’il se carre ses excuses là où le soleil ne brillait jamais. Mais je dois avoir mûri, car je parvins à retenir cette première impulsion."

"C’est un sacré morceau et il le sait. Environ 1,85 m et un peu plus de cent kilos, tout en muscles sculptés. Des cheveux courts et sombres, presque noirs, et des yeux sexy qui me font penser à du caramel chaud. Bien sûr, je ne sais pas pourquoi il est si fier de son apparence. Ce n’est pas lui qui est si beau, c’est son hôte."

"C’est mon vrai nom, mais pas mon Nom véritable. Un Nom véritable possède un pouvoir et une grande signification cérémonielle. Tous les démons n’en ont pas mais, pour ceux qui en ont un, c’est un secret qu’ils gardent précieusement."

"— Ouvre les yeux et regarde-moi ! m’ordonna-t-il.
J’avais trop la trouille. Je croyais qu’il partirait si je n’ouvrais pas les yeux, un peu comme le monstre planqué sous le lit. Mais il était toujours là."

 

Bref, j'aurai essayé mais je ne pense pas lire les tomes suivants. Parce que bon, pour tout avouer, j'ai été jusqu'à la fin simplement pour savoir comment ça se terminait en survolant pas mal de passage... OOoooh je suis vilaine !

 

logo_challenge_milady.jpg

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 18:01

 

  the-secret

 

Voici un film qui m'a été chaudement recommandé sur Facebook par un Vampilou ;-) J'avais visionné la bande-annonce il y a quelques semaines mais l'envie d'aller le voir ne s'est pas faite ressentir. Et puis, les cinémas UGC de Lille et Villeneuve d'Ascq ont proposé une offre, tous films à 4 euros pendant une semaine... Why not ! Pour changer des soirées devant la télé avec mon ami !

 

Quand je suis sortie du cinéma, ça bouillonnait dans la caboche. Ce film m'a beaucoup plu et m'a fait penser aux histoires de Serge Brussolo.


À Cold Rock, petite ville minière isolée des Etats-Unis, de nombreux enfants ont disparu sans laisser de traces au fil des années, et n’ont jamais été retrouvés. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia (Jessica Biel), le médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 6 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

 

Jessica Biel, euh... j'ai déjà entendu ce nom mais c'était il y a longtemps, non ? Ah oui, 7 à la maison ! Mais bon, j'imagine que si j'avais été voir le remake de cet été de  Total Recall Mémoires Programmées, je me serai dit "c'est elle !!"

 

thesecret604-604x400.jpg

 

Bref, superbe interprétation dans ce film !

 

Elle s'appelle Julia et elle est infirmière à Cold Rock. Des enfants ont disparu. On en est venu à penser que c'était l'oeuvre du Tall Man, un genre de crockmitaine.

 

Le film allie thriller et film d'horreur mais ça ne fait pas tâche. Deux histoires sont enlassées. Une première qui est une rumeur et une seconde, la vraie, le secret qui entoure cette petite ville. Au fur et à mesure que s'égrainent les minutes, on assiste à des retournements de situation, il y a de l'action, des démêlés, des choses à comprendre et c'est très bien jouer.

 

On découvre une jeune fille, Jenny qui ne parle pas mais qui voit tout. Cerôle est joué par l'actrice Jodelle Ferland, ça ne vous dit peut-être rien mais c'est la petite fille fantôme dans Kingdom Hospital, c'est aussi la fille sur la pochette du film Silent Hill. Bref, le personnage qu'elle représente dans le film m'a tout de suite plu.

 

The-Secret_portrait_w858.jpg

 

Alors, s'il est encore dans votre cinéma, je vous le conseille !

 

the_secret_affiche_01.jpg

 

Ce qui me rend super fière pour ce film, c'est que la réalisation vient de Pascal Laugier, un français. Si si, je vous jure ! Alors là, je suis bluffée ! Et me connaissant, je vais aller voir les autres films qu'il a à son actif, on m'a parlé d'un Martyrs qui vaut le détour !


Repost 0
Published by Calie - dans CINEMA
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 17:41

 

C'est en flânant sur le blog de La Porte des mondes qui est une librairie du nord, que je me suis décidée à me procurer Fille d'Hécate, Tome 1, La voie de la sorcière de Cécile Guillot. Personnellement, je préfère acheter dans une librairie dirigée joyeusement par une passionnée des livres que dans une chaîne de magasins type Furet ou Fnac où VENDRE est le maitre mot. Bref...Ce n'est que mon sentiment. Edit : c'est encore mieux de commander directement chez l'éditeur !

 

Cécile Guillot - Hécate


"Je croyais n'être qu'une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don... Maintenant je dois apprendre à m'accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s'il n'y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu'un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ?
Et, pour ne rien arranger, j'ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n'est vraiment plus de tout repos !"

Maëlys nous ouvre les portes d'un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l'exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l'aideront à résoudre les mystères d'une existence parsemée d'ombres… Car, une sorcière peut-elle s'épanouir coupée de ses racines, ignorante d'un passé dont pourrait dépendre l'avenir ?


Je n'avais encore rien lu de cette auteure. Je ne suis pas franchement déçue mais ce n'est pas un coup de coeur en de nombreux points.

 

L'histoire est bien menée mais sans surprise ce qui est vraiment dommage, car j'adore quand l'auteur m'emmène là où je n'y suis pas. Maëlys a découvert son don et quelqu'un lui veut du mal. On se doute facilement qu'il ne s'agit pas de la personne à laquelle elle pense ; ce serait trop facile. Mais réfléchissons un peu,  qui d'autre est au courant de son potentiel et n'a pratiquement jamais été trop ciblé par l'histoire ? C'est.... Trop facile ! De ce fait, quand l'annonce a été fait que c'était... ça ne m'a fait ni chaud ni froid... Dommage et puis le motif du comploteur est bidon... Sans surprise, quoi ! (voilà, je parle et j'écris comme les ch'tis)

 

Cependant, le personnage de Maëlys, qui entre parenthèse est un très beau prénom, est très bien travaillé au niveau de sa psychologie. Son parcours analysé, les pourquoi des comments. Très très bien. Ne vous attendez pas à de a magie telle qu'il y en a dans Harry Potter ou Tara Duncan, ici, il est question de la Wicca, à voir comme une philosophie de vie, proche des éléments naturelles.

 

Si l'histoire ne m'a pas plus emballée, c'est peut-être également à cause du manque d'actions. Maëlys est une étudiante et ses parcours universitaires sont très bien décrits, on a l'impression d'y être. Mais à part quelques étourdissements, ses virées de Aix-En-Provence à Marseille et le sommun de la fin, pas vraiment d'action. Je me suis un peu ennuyée avec la vie tristounette de la protagniste. Bah oui parce que étudiante solitaire qui n'a pas d'autre activité que des enchantements et travailler son mémoire, c'est triste...

 

Autre bémol et celui-ci m'a plutôt bien embêté, (mais l'erreur est humaine et les yeux des lynx ne sont pas légions) des mots manquent et il y a des erreurs de conjugaison.  Par exemple : "ELLES, devrais-je."

 

Malgré tout, je suis curieuse de connaître la suite, de savoir ce que va devenir le don de la demoiselle, comment elle le perfectionnera et à quel point, ce qu'elle en fera. De retrouver les personnages qui sont quand même sympathiques et pour ma part, de savoir ce que va devenir le félin...

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 14:25

 

Cookies-au-beurre-de-cacahuete.JPG

 

 

Comment recycler son beurre de cacahuètes ? En faisant des cookies, bien sûr !

Ingrédients :

125 g de beurre de cacahuète - 30 g de pépites de chocolat - 25 g de beurre salé ramolli - 125 g de sucre roux - 150 g de farine - 1 oeuf - ½ sachet de levure chimique - 1 pincée de sel, en option.

 

 1° Mélanger le beurre de cacahuète au beurre salé jusqu'à obtention d'une crème bien lisse.

 2° Ajouter l'oeuf, le sucre, puis la farine et la levure et enfin les pépites de chocolat.

Avec cette pâte former des petites boules d'environ 2cm de diamètre.
 Disposer ces boules sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé et les écraser légèrement à la fourchette.

Enfourner une quinzaine de minutes à 180 °C... (10 mn à 12 mn si vous les voulez très fondants)

 

Bon appétit !

 

 

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 22:08

 

Je ne crois pas que vous puissiez l'ignorer si comme moi vous êtes un rat de bibliothèque. Milady est le label  de poche de Bragelonne qui aujourd'hui recouvre énormément de genres : science-fiction, fantastique, thriller, bit-lit, fantasy, game... Ainsi que les étals des librairies et des grandes surfaces. 

 

Un challenge de lecture Milady a été lancé et juste comme ça, j'ai bien envie de le tenter ! En quoi est-ce que ça consiste ? Tout simplement à lire le plus de Milady en une année. Retrouver tous les détails sur la page de Addiction Books.

 

Cette article me servira afin de noter ma progression et puisqu'il s'agit d'un abécédaire...

 

A

Armstronge Kelley - Pouvoirs Obscurs T.1 --> 5 points

Armstronge Kelley - Pouvoirs Obscurs T.2 --> 2 points

Armstronge Kelley - Pouvoirs Obscurs T.3 --> 2 points

B

Black Jenna - Démon Intérieur T.1 --> 5 points

C

D

Davidson MaryJanice - Queen Betsy T.2 --> 2 points

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

Smith-Ready Jeri - Le sang du rock T.1 --> 5 points

T

U

V

W

X

Y

Z

 

Edit : le blog sur lequel le challenge a été lancé est supprimé. Je continue quand même. 5 points pour les premiers T1 et 2 points pour les tomes suivants. 3 points pour les autres.

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:32

 

Lorsque Cali a demandé sur facebook si des personnes étaient intéréssées par un tag sur le thème de la lecture, je me suis proposée. Et puis, ça fait longtemps que je n'ai pas participé à un tag !

 

Belle définition du taf par Cali : Le but est de répondre à un certain nombre de questions pré-définies, puis de taguer à son tour d'autres blogueurs (littéraires en l'occurrence).

 

J'en profite pour vous signaler que Cali est l'heureuse propriétaire du site : qui vous propose la correction ou l'écriture de vos textes en tous genres.

 

"Besoin d'aide pour vos textes ? Vous aider à rédiger vos idées, les mettre en valeur ? Besoin d'une correction efficace et professionnelle ?
CaliGraphia est là pour vous !! N'hésitez pas à demander un devis, CaliGraphia Et Caetera, la formule magique pour donner du pouvoir à vos mots... :)"

 

 

Eh maintenant, passons au Tag !

 

1° Un livre que j'ai particulièrement aimé.

 

ravens - aubemort - james barclay

 

Je ne l'ai pas encore terminé mais j'ai un énOOOorme coup de coeur pour ce premier tome, tout comme l'a été la lecture de : Les Bannis et les Proscrits de James Clemens.

C'est de la fantasy pure, un univers fantastique que le lecteur découvre peu à peu, de la magie et de l'action bien équilibrés. Vivement que j'achète le tome 2 pour que je puisse sans peur terminer le 1 et enchaîner l'aventure.

Le plus étonnant dans tout ça, c'est que la couverture Bragelonne ne m'aurait jamais incité à découvrir le 4ème de couv', par contre celle-ci, quand je l'ai vu sur le stand, j'ai mécaniquement retourné le livre afin de savoir de quoi il parlait. Dans la foulée, fauchée presque comme les blés, je suis passée à la caisse avec en me disant que ce n'était que pure folie et bAAAaaaam, heureusement pour moi, cette lecture ne m'a pas déçue !

 


2° Un livre qui ne m'a pas plu.

 

les-domestiques.jpg

 

 

N'a rien compris à ce livre, j'ai pourtant été jusqu'à la dernière page en pensant "Vais-je comprendre le fin mot de l'histoire ?" Eh non... Sûrement trop subtil pour moi. Je me suis ennuyée ! La plus grosse déception en 4 ans...

 

 

 

 

 

 

3° Un livre qui est dans ma PAL.

 

les_robots.jpg

 

Je l'ai reçu ce matin de Poche Troc. Je dois liquider mes points à tous prix avant de les perdre définitivement et je me suis rendue compte que jamais je n'avais lu du Asimov. Alors voici le livre que j'ai sélectionné il y a quelques jours et je pense bien qu'il va me donner des idées.


 

 

 

4° Un livre qui est dans ma WishList.

 

demon-interieur.jpg

 

C'est le tout dernier que j'ai ajouté, bien que je pense encore à un nouveau : L'homme Bicentenaire de Isaac Asimov. Bref ! J'adore les histoires incluant des démons alors quand l'héroïne, chasseuse de démons se retrouve possédée par l'un d'eux, mais qu'est-ce que ça doit être !

 

 

 

 

 

 

5° Un livre auquel je tiens.

 

Gudule.jpg

 

Je l'ai acheté en 2008, profitant de travailler dans une librairie. 5% de remise, tu parles d'un scoop en tant que salarié estivale :-DD

Je n'étais pas vraiment sûr de mon choix mais je n'ai jamais été déçue. Il s'agit d'un recueil de nouvelles fantastiques de l'auteur Gudule. Un tome 2 est sorti et ma camarade des Lectures de Mina a chopé ce second tome, il me semble.

 

J'adore Dancing Lolita, La petite fille aux Araignées, Gargouille.

 

 

 

6°  Un livre que je voudrais vendre ou troquer.

 

9782265086821.jpg

 

 

Je cherche à vendre la trilogie complète des Seigneurs de la Guerre. J'ai donc les trois tomes en très bon état. J'ai adoré l'univers de Karen Miller et je suis prête à acheter tous ces autres livres. Malheureusement, les 3 tomes occupent de la place et prennent la poussière dans ma petite bibliothèque puisque je n'ai plus besoin de les lire.

 

 

La valeur en magasin est de 75 euros, je propose 50 + frais de port à votre charge. Si vous êtes intéréssé, faites-le moi savoir !

 

 

7° Un livre que je n'ai pas réussi à terminer.

 

le-cri-du-loup

 

 

Je l'avais mis dans ma WishList et l'ai obtenu à l'occasion d'un Swap. Malheureusement, je ne suis pas parvenue à entrer dans l'histoire. On sait que quelque chose s'est produit dans le récit, juste avant le chapitre 1... C'est comme de prendre en cours une discussion sans comprendre les tenants de l'aboutissement. Au bout de quelques pages, j'ai laissé tomber.



 

 

 

8° Un livre dont je n'ai pas encore parlé sur le blog.

 

fille-d-hecate.jpg

 

Premier livre acheté à La porte des mondes à Roubaix après avoir lu la chronique de Cindy, la libraire.

 

Je viens de terminer ce premier tome et j'écrirai bientôt la chronique.

 

 

 

 

9°Un livre que j'ai à lire en lecture commune.

 

Pas de livre en lecture commune. Mais je me dis qu'il faudrait peut-être que je réactive mon profil sur Livraddict et pourquoi pas faire une lecture commune, comme j'en avais fait aussi sur Autres Mondes.

 

 

 

Le principe du Tag inclut le fait d'être tagué et taguer à son tour mais à l'inverse de Cali, moi je vais désigner les prochains tagués. A eux de décider de suivre ou non le mouvement ;-)

 

 

Sont tagués :

 

Passion Littéraire de M.D

Les lectures de Mina

Sf-Lina Carmen

La Porte des mondes

Xian Moriarty

Chez L'aventurier des rêves

Ansible

 

1° Un livre que j'ai particulièrement aimé.

2° Un livre qui ne m'a pas plu.

3° Un livre qui est dans ma PAL.

4° Un livre qui est dans ma WishList.

5° Un livre auquel je tiens.

6°  Un livre que je voudrais vendre ou troquer.

7° Un livre que je n'ai pas réussi à terminer.

8° Un livre dont je n'ai pas encore parlé sur le blog.

9°Un livre que j'ai à lire en lecture commune.

 


Bon Tag à tous !


Repost 0
Published by Calie - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 12:08

 

On-attend-de-vous-lire-logo.jpeg

Elle s'appelle Mina, du blog Les Lectures de Mina, et un jour, elle a eu l'idée d'un projet de lecture : chaque mois, quatre auteurs — soit un par semaine — proposeront une nouvelle selon un thème qu'ils auront choisi sur une liste et les lecteurs voteront grâce à une note argumentée.

De ce projet est né le blog On attend de vous lire qui marche, ma foi, plutôt bien. Eh devinez quoi ?

 

Cette semaine, c'est mon tour ! Il y a quelques mois, Mina m'avait proposé de participer. J'ai accepté car je n'écris plus très souvent et que j'ai besoin de m'y remettre. L'écriture me fait tellement de bien ! C'était donc l'occasion !

 

Il n'y a pas de prix à gagner mais l'auteur a la satisfaction (ou non) d'être lu et commenté. Je vous invite donc à découvrir la nouvelle que j'ai écris pour ce challenge, sur le thème "Je dois sortir de cet enfer" : The Never Ending Game.

 

Note : Cette nouvelle est un clin d'oeil à l'extraordinaire et déjantée comédie musciale rock vampirique Suck, où apparaît Alice Cooper, dans le rôle d'un propriétaire très louche d'un bar où démarre le film.


suckalice-cooper-in-comedyhorror-vampire-movie1.jpg

De plus, j'ai toujours eu l'envie d'écrire un récit sur le thème du jeu vidéo. Un de mes brouillons m'attendait depuis plusieurs années. Je l'ai donc dépoussiéré et travailler afin de le modeler en nouvelle.

 

Je vous souhaite donc une bonne lecture !

 

Verdict : C'était dur de ne pas aller sur la page du site pour voir les premiers commentaires. J'avais très peu d'une mauvaise réception et... c'est passé. Moyenne générale : 4.1/5 ! Suis contente de moi, je sais encore écrire lol. J'ai perdu un peu la main ces derniers temps.

 

Bref, voici la page des résultats. Merci à tous ceux qui ont pris le temps de me lire et de laisser une note.

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 09:58

 

 

Parlons d’encens et à l’occasion de la chaîne de magasin Sens et Sens. Métropolitains lillois, ce magasin se trouve dans la galerie marchande de La Voix du Nord à Lille.


A chaque fois que je me déplace au centre-ville de Lille, mes pas me mènent inévitablement vers cette galerie. Il y a bien sûr le magasin Little Extra où j’ai acheté dernièrement un moule à chausson aux pommes en forme de nounours et un cube emporte-pièces animaux pour sept euros le tout. Il y a également un Nature et Découvertes et une boutique de produits régionaux.


Mon amie A pourra vous le dire, je suis très longue à me décider si je dois acheter si ou ça et parfois, je fais mon choix très vite. Et donc, il y a un moment – des mois ! – que je voulais me procurer un brûle encens à huiles. J'hésitais tantôt sur le modèle, tantôt sur le prix et j’ai fini par craquer cet été pour un brûle encens (cf la photo)

 

Il irait parfaitement dans le décor elfique de Fondcombe, vallée des Monts Brumeux où réside un groupe d'Elfes sous l'autorité d'Elrond.

 

Avec celui-ci, j’ai opté pour des rochers d’encens. Il s’agit de petits cailloux de couleur clairs, on peut les frotter sur la peau mais il vaut mieux les placer dans le brûle encens. Ayant allumé le chauffe-plat, il se met à fondre puis à délayer son parfum. J’ai trouvé plusieurs parfums : rose, pivoine, ambre et seringua qui est mon préféré.

 

Brule-encens-sens-et-sens.jpg

 

Le point ultra positif de cet encens est qu’il est réutilisable plusieurs fois ! L’huile essentielle en flacon finit par se réduire rapidement, le bâton ou le cône d’encens se consume, mais le rocher. Une merveille ! Il fond et devient une dose liquide huileuse d’encens. Quand vous estimez que la pièce est assez embaumée et que vous soufflez la bougie, en refroidissant l’huile reprend sa forme originale. Je ne pense pas que ce soit inépuisable mais ça dure longtemps.

 

A ce propos, pour mon dernier anniversaire, des amies de la chorale ACDJ m’ont offert deux confitures qui venaient de ce magasin. Délicieuses ! Et pourtant, je ne suis pas très confiture ! C’était ananas/vanille de Madagascar et abricot/noix de coco.

 

J’ai testé aussi leurs thés dont je ne suis pas mécontente. Rose/Menthe, très bon. Mon grand regret, ne pas avoir essayé Fraise/Champagne. Allons bon, il y a tant de chose. En ce moment, l’enseigne écoule les produits qu’elle avait disposés à la braderie dont différentes moutardes – à la truffe, à la manque, au basilic… - des huiles balsamiques, des tapenades…

 

Et pourquoi ne pas y faire un tour à l'occasion ?

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 19:23

 

Beignets-de-tomates-vertes.jpg

 

Vous vous souvenez peut-être de ce film qui passait sur M6 dans les années 90’ : Beignets de Tomates vertes avec Kathy Bates, Cicely Tyson, Mary Stuart Materson, Chris O’Donell…etc.  De mon enfance et mon adolescence, je m’en rappelle très bien, c’est un film marquant.

 

Voyez-donc le synopsis :

 

De nos jours, en Alabama, Evelyn Couch, femme au foyer, mène une existence monotone jusqu'à ce qu'elle rencontre Ninny Threadgoode, une vieille dame extraordinaire, qui va lui redonner goût à la vie. Celle-ci lui raconte sa jeunesse, 60 ans plus tôt, à Whistle Stop, petite bourgade du sud des Etats-Unis. L'histoire que raconte Ninny est celle de l'amitié entre deux femmes : Idgie, forte tête, véritable garçon manqué, et Ruth, douce et remarquable cuisinière. Mariée à Franck Bennett, un homme violent, Ruth finit par appeler Idgie au secours, et s'enfuit avec elle. Les deux femmes décident d'ouvrir un restaurant. Mais Bennett n'a pas dit son dernier mot...

 

 

Il y a des années, j’ai essayé de me procurer le DVD et je me remémore très bien être allée à la Fnac de Amiens pour le demander. « Beignets de quoi ? C’est quoi ce film ? Avec un nom aussi bizarre… Non, ça me parle pas du tout.. » m’a fait le vendeur. J’ai finalement réussi à l’obtenir et ce qui est drôle c’est que deux ans plus tard, dans leur sélection fnac et leur dvd, les 5 pour 20 euros, il y était mon dvd adoré !


Je ne sais plus comment j’ai découvert le livre mais là encore, il m’a fallu bien un an avant de me le procurer. Je voulais attendre d’organiser mon nouveau swap et puisque je devais liquider mes points poche troc, j’ai sauté sur l’occasion.


475 pages impossibles de lâcher ou de regretter ! J’aime les histoires sur les amitiés. Les livres parlent beaucoup d’amour mais peu de l’amitié. J’adore par exemple l’amitié de Frodo et Sam dans le Seigneurs des Anneaux ou encore celle de Gimli et Légolas.

 

Je vous laisse découvrir le 4ème de couverture du livre :

« Un sacré numéro, Idgie ! La première fois qu’elle a vu Ruth, elle a piqué un fard et elle a filé à l’étage pour se laver et mettre de la gomina. Par la suite, elle ont ouvert le café et ne se sont plus jamais quittées. Ah ! les beignets de tomates vertes du Whistle Stop Café… J’en salive encore ! »

Un demi-siècle plus tard, Ninny, quatre-vingt-six ans, raconte à son amie Evelyn l’histoire de Whistle Stop, en Alabama. Il s’en est passé des choses, dans cette petite bourgade plantée au bord de la voix ferrée ! Et Evelyn, quarante-huit ans, mari indifférent, vie sans relief, écoute, fascinée. Découvre un autre monde. Apprend à s’affirmer, grâce à Ninny, l’adorable vieille dame.

Chronique du Sud profond de 1929 à 1988, ce roman tendre et généreux vous fera rire aux éclats et, au détour d’une page, essuyer une larme. Humour et nostalgie : une recette au parfum subtil…


 

Le roman n’est pas découpé en traditionnel chapitre et la narration fait parfois des bonds chronologique, ce n’est pas toujours linéaire. Il faut bien se tenir ! Mais au bout d’un moment, on finit par s’y faire. Le présent du livre se situe entre les années 1986-1988 où Evelyn rencontre Ninny qui lui raconte l’histoire de Whistle Stop. Tandis que le passé démarre en 1924.


Il y a des différences avec le film, cependant l’adaptation est superbe et a reçu une nomination pour ça. Je trouve que les deux se complètent. Le film apporte les images, le livre les détails. L’adaptation est simplifiée, on ne sait pas tous des personnages mais cela importe peu pour l’histoire. Par contre, pour moi qui a adoré, j’avais envie de voir cet univers plus en détail.


A ce moment-là en Amérique, dans le Sud des années 30, c’était le temps du Klux Klux Klan, de la haine raciale envers les gens de couleur et en particulier les noirs. Lorsque la narration revient sur les années 80, on découvre à travers les pensées d’Evelyn qu’il y a toujours cette méfiance envers le peuple noir mais pas celle des années 30. C’était une époque de misère dû au crack boursier mais les gens savaient s’entraider.

 

Les Threadgoode étaient une grande famille et P’pa tenait un magasin. Ninny explique que s’il a fini par faire faillite, c’est qu’il avait trop le cœur sur la main. Il faisait des prix quand il n’y en avait pas afin de tous puisse manger à leur faim. Les Threadgoode employaient également Sispsey, une cuisinière noire qui préparait d’excellentes tartes et de bons beignets de tomates vertes et son fils Big George faisait le meilleur barbecue de tout l’Alabama. Plus tard, quand Idgie et Ruth ouvrirent le café, elles ne refusaient jamais de servir personne, hommes blancs, hommes noirs, ce qui ne plaisait pas à tout le monde…

 

Je sens que je pourrai noircir des pages à propos de ce livre parce qu’il est vraiment bon ! Ce qui est écrit sur le 4ème de couverture n’est pas du tout exagéré et je me doutais bien que le livre irait plus loin que le film. J’ai bien ri mais j’ai aussi versé des larmes et un jour, si la mode vient en France de commercialiser des tomates vertes, eh bien, ma foi, j’essaierai d’en faire. Car à la fin de l’histoire, Ninny lègue à sa nouvelle amie tout ce qu’elle possède, dont les recettes de Sispey et la fameuse recette des beignets de tomates vertes !

 

Inutile de vous dire que je vous recommande cette lecture !

Si je devais lui mettre une note, ce serait un 10/10 mérité.

 

beignets-de-tomates-vertes.jpg

 

 

Liens vers l'article du film

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher