Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 16:44

 

les-emmures---brussolo.jpg

 

Il fallait que je sache si tous les romans de Brussolo étaient aussi bons que La princesse noire. Alors…j’ai renouvelé l’expérience avec Les Emmurés. Verdict : Aussi bons !


A l'origine, la mission de Jeanne était simple : s'installer quelque temps dans un immeuble où furent commis, des années plus tôt, plusieurs crimes inexpliqués, afin d'y écrire un reportage si possible sensationnel... Mais aussitôt franchi le seuil de l'étrange maison Malestrazza, la jeune femme va deviner que les maléfices ne sont pas uniquement dus aux fantasmes du voisinage. Est-il vrai que l'assasin habiterait toujours là, caché dans un appartement invisible ? Y a-t-il comme on le prétend des cadavres emmurés aux différents étages ? Et que lui veut au juste ce gamin trop imaginatif, le fils de la concierge, qui, spontanément, s'offre à lui faire découvrir les arcanes de la bâtisse ?


Ce thriller se déroule dans notre temps et Jeanne a besoin tout comme nous de comprendre et soulever le mystère qui pèse sur cette étrange bâtisse. On retrouve tout comme le précédent roman le même début. Une fille dans un univers bizarre qui fait face à plusieurs réalités et recompose la bonne …

 

J’adore le fait qu’il n’y ait rien mais que le personnage panique et que la narration exprime vraiment bien ses sensations au point qu’on sache vraiment ce que vit Jeanne. On a tous vécu des terreurs nocturnes, on a tous eut l'impression que les ombres pouvaient se détacher du mur...

L’histoire pourrait s’arrêter là mais l’héroïne s’accroche, creuse plus profondément son enquête et finit par arriver à un point de non retour… Comme dans les histoires de Graham Masterton, il y a ici deux vérités sous-jacentes, un monstre peut en cacher un autre… et la fin est... Je sais que parfois certains lecteurs aiment lire la fin avant d'y arriver. Ne le faite pas, ça gâcherait la surprise.

 

Je me demande quand même si Jeanne se laissera faire, si j'étais elle, je m'enfuirai à un moment donné... ou je me débarasserai de XXXXX avec une bonne dose de somnifère dans la boisson.


Bref, il n’est pas improbable qu’un de ces jours,ma bibliothèque se remplisse des oeuvres de Brussolo, à part peut-être Peggie Sue et les Fantômes qui m’avait paru trop violent pour de la littérature réservé aux ados. 

 

 

Note :

cool


Et vous qui avez lu les Emmurés, qu'en avez-vous pensé ?

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 11:40

Eh beh, ça se fête !




 

 

 

Chocomiam

 

Pour ce 400 ème article, j'aimerai vous parler d'un plaisir gourmand apprécié par un grand nombre de personnes : le chocolat !

 

Peut-être ne savez-vous pas que le chocolat est issu de la fermentation, la torréfaction et le broyage de la fève de cacao, en vue de former une pâte liquide dont les spécialistes obtiennent le beurre de cacao. (D’ailleurs, ce beurre entre dans la composition de plusieurs produits de type cosmétologie : baumes à lèvres, laits hydratants ou même gel douche et make up) Ensuite, ils ajoutent de la pâte de cacao, du sucre et des épices pour customiser leurs friandises.


Je me  souviens d’un chocolat aux graines de sésame, absolument délicieux de la chocolaterie Auzou et d’un autre aux écorces d’orange…


Point Culture : les Aztèques et les Mayas associaient le chocolat à la déesse de la fertilité. Nous, nous pensons qu'il est aphrodisiaque ? Est-ce un mythe ou une réalité ?


La légende maya associée à l’origine du chocolat est tout à fait… Je vous en laisse juge :

 

 

 

Chocomiam2

 

« Décapitée par les seigneurs Xibalba, la tête du héros Hun Hunaphu est pendue à un arbre mort qui donna miraculeusement des fruits en forme de calebasse appelés cabosses de cacao. Peu après, la tête se mit à cracher dans la main d’une jeune fille de Xibalba, assurant sa fécondité ; c’est pourquoi le cacao servit de préliminaire du mariage »


Point Histoire : la fève de cacao fut connue tardivement en Europe tandis qu’elle fut utilisée depuis 1400 av.JC en Amérique du Sud. Un missionnaire jésuite espagnol du XVIe siècle, qui vécut au Mexique écrivit dans une correspondance :


  « Détestable pour ceux qui n'ont pas l'habitude d'en consommer, tout en ayant une mousse ou une écume qui a très mauvais goût. C'est une boisson très estimée parmi les Indiens, dont ils régalent les nobles qui traversent leur pays. Les Espagnols, hommes et femmes, qui sont habitués au pays, sont très friands de ce chocolat. Ils disent qu'ils en font différents types, certains chauds, certains froids, certains tempérés, et mettent dedans beaucoup de ce « piment » ; ils en font une pâte, laquelle, disent-ils, est bonne pour l'estomac et pour lutter contre le rhume. »


 

 


 

Chocomiam

 

Anecdote trouvée sur wikipédia : en 1494, Christophe Colomb aurait jeté par-dessus bord les fèves qu'il avait reçues des Amérindiens, croyant que c’était des crottes de chèvres. Sacré Chrichri !


Point Histoire : en 1528, Hernan Cortés ramène en Europe le breuvage chocolaté, qui au XVIIe siècle, devient une ressource très appréciée de l'aristocratie et du clergé espagnol. Et son commerce ne cessera de se répandre.

 

En 1615, la France découvre le chocolat à Bayonne à l'occasion du mariage d'Anne d'Autriche, fille du roi d'Espagne Philippe III avec le roi de France Louis XIII. Vive les mariages ! Mais c'est Louis XIV et son épouse Marie-Thérèse d'Autriche qui font entrer le chocolat dans les habitudes de la cour du château de Versailles. Vive le Roi Soleil !
Comme pour les couleurs primaires : magenta, cyan et jaune qui servent à recréer un large spectre colorimétrique – désolée pour le gros mot, c’est la touche savante – il existe trois bases de chocolats, le noir, le au lait et le blanc dont la composition exclue le cacao.

 

Retrouver quelques records autour du chocolat. ICI. et ICI. Personnellement, j'aurai bien aimé voir cette rue tout en chocolat ! Pas vous ?

 

 

 

Chocomiam2

 

Le chocolat nous fait rêver et nous habille. ICI. Je crois avoir vu un mannequin ressemblant à Lara Fabian, bouh elle est moche. Ah non, ce n'est pas elle...

 

Une chanson chocolatée.ICI. Des blogs, des sites, des hobbies. Chocolat et Caetera.Chocolatiers.pro. Pas un jour sans chocolat. Pause chocolat.Blog de Maxicoffe. Le cahier gourmand de Sophie. Au pays des gourmandises. Pure gourmandise au chocolat. La table à dessert. Côte D'or, Chocolat. Maître chocolatier Lindt. Ferrero. La cuillère suisse. et le Nutella !!!!!

 

Histoire de rire, connaissez-vous Crevetola ?

 

Pub Crevetola

 

A vrai dire, si j'ai choisi de faire un article sur ce thème c'est parce qu'en cherchant la localisation d'un musée, je suis tombée sur le musée du chocolat à Paris consacré à l'origine et à l'évolution de la production et de la consommation de chocolat dans une collection d'un millier d'objets...

 

Voici son site qui s'appelle Choco Story. ICI.



Chocomiam

 

Il y en a aussi à Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes, Nice, Lille, Strasbourg, Montpellier. LILLE ! à L'Odéon ! En fait, il s'agit plutôt d'un café, salon de thé et de gourmandises. Je crois qu'il faudra que j'y fasse un tour. 

 

Mais j'ai l'intention de tester un de ces quatre la chocolaterie Lalou, établie par trois soeurs fondue de chocolat !

 

A l'occasion de noël, j'ai été tenté par un millier d'ouvrages sur le chocolat et en particulier sur les chocolats chauds... Heeeeeemmmm, trop bonnnnn !!!!! Mais j'ai su résister, au profit d'une autre addiction : la lecture fantastique. Une vraie Rebecca Bloomwood !

 

Quelques recettes de chocolat chaud sur 750g.com et vous, quelle est votre recette, si vous accepté de la divulguer ?

 

La mienne : je fais fondre du chocolat en tablette et j'ajoute du lait en fouettant. Je mets parfois du sucre si besoin est. Je verse dans un mug, j'ajoute des épices, cannelle et noix de muscade et de la crème fouettée faite maison. Hummmm... So Good !

Mais le meilleur pour moi restera toujours celui du Chocolat Viennois de la Croustille, Salon de thé à Amiens, 80 dont le souvenir me rappelle ma meilleure amie.

 

 

 

 

Chocomiam2

 

    A part ça :

 

Un grand merci à vous qui me suivez depuis 400 articles plus ou moins.


Ce gros bébé blog à trois ans ce mois-ci et je lui souhaite la plus longue vie qu'un blog puisse avoir. Puisse aussi Over-blog ne jamais avoir de problème avec ses serveurs...

 

Vous avez sans doute remarqué que je ne publiais plus aussi souvent qu'avant et bien, je vais essayer de rétablir une publication tous les deux jours. Quand à reprendre mes récits, je ne peux rien promettre.

 

Depuis septembre, j'ai littéralement changé de vie. Non, je ne suis pas passée de l'autre côté de la force ! Quoique... Alors, ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour mes activités d'avant.

 

Je me suis plus ouvert à la culture, je fais partie d'une chorale que j'adore et qui m'a apportée énormément. J'ai repris sérieusement mes études de lettres et à cela, je vais ajouter des cours de guitare... Une opportunité, alors j'en profite.

 

Le blog, j'aurai pu le laisser tomber, mais non. C'est mon gros bébé et on abandonne pas son enfant...enfin... Les challenges littéraires continueront. J'ai un projet de livres par rapport à ceux-là. Héhé. Et un projet de groupe sur facebook, mais il va me falloir du temps pour le mettre en place et assurer ma présence. Il se peut même que je dirige un groupe d'atelier d'écriture dans la région lilloise. Je pense que ça me plairait mais il faut d'abord que je prenne de la graine !

 

J'aime trop partager pour laisser mon blog de toute façon. On se revoit pour un spécial 500 articles ;-) N'oubliez pas de vous inscrire à ma NewLetter pour être au courant de mes publications.

 

See You !

Repost 0
Published by Caliope - dans CUISINE
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:17

 

Je dois donner quatre résolutions pour 2011 (que je tiendrai ou non) et les illustrer…

 

eiffel.jpg  Faire plus de chose sans mon P.A qui voudrait pourtant les partager avec moi mais qui ne fait que compliquer ce qui devrait être d'une simplicité simplissime ...

 

 

http://s1.e-monsite.com/2009/08/07/12/25112175trophee-coupe-d-europe-des-nations-gif.gif

 

 

 

Obtenir mon année, ce qui doit être la résolution la plus sérieuse de ce tag. Et j'y travaille corps et âme. Sartre, Perec, Sand, Hugo, Zola, Woolf, Saint Augustin, Platon et Aristote ne vont bientôt plus avoir de secret pour moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

http://douce-emeraude.d.o.pic.centerblog.net/o/f6c5468f.jpg

 

 

 

Arrêter d'être à l'heure même quand je souhaite arriver en retard et cela pour plusieurs inconvénients :


- Les autres ne sont jamais à l'heure et donc :

- Patienter...dans le froid, dans la chaleur, dans les magasins où mes tentations peuvent être mise à l'épreuve, me faire accoster, perdre patience...


 

 

 

 

 

http://recruteuretcandidat.blog.rhonealpesjob.com/public/drapeaux-du-monde.jpg

 

 

 

 

 

Baignez dans la culture, les musées, les voyages, l'imaginaire...

 

Etre connectée au monde...

 

 

 

 

 

 

 

Bon alors...qui je tag à mon tour.....

 

 

                          Eh bien on va dire, tout ce qui voudront s'y prêter ^-^

 

 

Enjoy it !

 

 


Repost 0
Published by Caliope - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:46

 

loup-yes-tu-Henry-Courtade---mille-saisons.jpg

 

Aimez-vous les contes de fées ? Blanche-Neige et les sept nains, Cendrillon, le Petit-Chaperon rouge ? Imaginez tout ce petit monde dans le nôtre !  Et la méchante sorcière de Blanche ? Et le loup du Chaperon rouge ? Un cocktail filigrané de la seconde guerre mondiale.


Je me demandais comment tout ce petit monde pouvait cohabiter dans 342 pages.


En fait, je n’avais pas prévu de m’acheter ce livre quand je suis allée sur le site des Editions Mille Saisons et puis, je suis tombée sur un extrait des premières pages et ça a été la révélation.

 

Une Rebecca Bloomwood, l’héroïne de Confession d’une accro au shopping sommeille en moi !


Après très peu de réflexions, le voilà commandé. Je me lance dans la lecture et j’avoue avoir eu assez de mal à décrocher avant la fin. Heureusement, c’était les vacances parce que les cernes le matin au boulot, ce n’est pas tip top.


(ça me rappelle, fin 2008, une autre lecture qui avait dévorée mes congés de fin d’année…une certaine Stéphanie Meyer)


Résumé : Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement ?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l'ombre d'Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l'humanité.
Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu'en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s'éveillent et décident de se battre.
Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait.

 

J’ai aimé :


- la réécriture des contes ! Et puis d’abord, quand je me souviens des contes « il était une fois » j’avoue que je ne me demandais jamais où l’histoire pouvait se dérouler alors cette indication que l’auteur nous fournit, je trouve ça sympa.


- l’écriture fluide, les paragraphes un peu scientifiques qui expliquent des choses, des phénomènes, des faits. Les expressions, les métaphores, en quelques mots : l’excellente plume d’Henry Courtade…qui s’il lisait mon article rougirait, j’imagine. Mais, c’est agréable de se laisser emporter par le texte, de rire ou de surprendre une larme au coin des yeux.


- l’amalgame avec l’Histoire, les dénonciations des crimes contre l’humanité. On n’en parle pas beaucoup dans l’actualité, évidemment, on va ne pas ressasser éternellement ces faits, il faut avancer. Je trouve bien de rappeler qu’il n’y a pas que les juifs qui ont été la cible des nazis.


- le scénario !


- le Réflexe de Pavlov : bah oui parce qu’un ami m’en parlait justement et là, bam, je le vois dans le livre. Ainsi que la méthode Coué et là, je vous arrête tout de suite si vous pensez que vous aussi vous aimez la méthode Cauet, parce que là, on n’est pas sur le même registre. Je vous renvoie à Google pour éclaircir tout ça.


- la manipulation : ça fait un moment que je m’y intéresse. Je trouve fascinant ce phénomène qu’on voit très bien dans la lecture et je sais bien qu’on est tous manipulé, qu’on se manipule entre nous, la majeure du temps consciemment et parfois inconsciemment, dans la pub, la politique, ou par nous même, quand on se donne des arguments pour acquérir telle ou telle chose…
Enfin bon, ce livre avait tout pour me plaire et je vous le conseille, car il vaut absolument son pesant d’or.

 

Note : parfois, je me sens si bien dans une lecture que j’aimerais qu’elle ne s’arrête jamais. Le roman pourrait voir une suite mais…à bien y réfléchir, ce serait surement la même chose. C’est pourquoi j’ai hâte de lire une nouvelle histoire d’Henry Courtade !

 

 

 

La boutique des Editions Mille Saisons

Le Site d'Henry Courtade

 

 

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 13:19

la-princesse-noire---brussolo.jpg

 

En me baladant sur Poche Troc, je me suis laissée séduire par le résumé de La princesse noire de Brussolo et j’ai été agréablement surprise par l’histoire et la narration.


Capturée puis vendue comme esclave par des pillards vikings, Inga est achetée par une étrange châtelaine surnommée "la Princesse noire". Quel est le secret de cette femme solitaire qui règne en maître sur un manoir en ruine où elle recueille des enfants infirmes abandonnés par leurs parents ? Inga sent qu'un mystère pèse sur les lieux. Les adolescents dont elle a la garde chuchotent de bien curieuses histoires à propos d'une créature qui hanterait les souterrains. Un assassin qui, tel l'ogre des contes, viendrait à chaque nouvelle lune prélever son tribut de chair fraîche. Qui se cache sous le masque d'un dieu barbare pour commettre ses crimes en toute impunité ? Quelles manigances se trament dans le secret des oubliettes ?

Ce qui m’a plut, c’est d’être immergée dans ce monde barbare et étranger et d’être confrontée tout comme Inga aux nombreuses versions de l’histoire, d’essayer de recoudre la bonne, d’enquêter à ses côtés.
Je l’ai lu presque d’une traite !


Et puis, un chapitre m’a fait sourire… Loup y es-tu ? … lequel est aussi un roman que j’ai lu à Noël dont je vous parlerai bientôt. 

 

 

*****

 

En 1979, Serge Brussolo se fait remarquer avec Funnway, un texte sera récompensé par le Grand prix de la science-fiction française. Le scénario est absolument sadique :


Un groupe de cyclistes chevauchant de vieilles machines rouillées et revêtus de masque à gaz roulent sans fin sur une route dont il ne voient pas le bout. Ils sont condamnés à avancer car, s'ils s'avisent de ralentir voire de s'arrêter, un gaz se glisse à l'intérieur de leur combinaison et de leur masque en provoquant d'insupportables douleurs. Ils ont tout oublié de leur passé et ne savent pas ce qu'ils ont fait pour mériter ce sort. Peut-être sont-ils en enfer. Ils n'en savent rien et en définitive peu importe. Ainsi qu'ils disent entre eux afin de se souhaiter bonne route : Funnyway.

 

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 12:40

 

TheVocaPeopleImage.gif


 

C'est avec The Voca People que je vous souhaite une très bonne année 2011

 


voca-people.jpg

 

Les Voca People viennent d’une planète musicale – la Planète Voca.
Les Voca People s’expriment uniquement en chantant a capella et en musique.

Depuis qu’ils ont entendu la musique sur Terre et sur d’autres astres, ils se rendent sur les différentes planètes pour transmettre leur particulier message musical ainsi que leur mode de vie aux autres cultures intergalactiques.

Les Voca People sont convaincus que la musique est source d’harmonie et de bonheur, n’importe où et pour tous.

 

 

 

 

 

 

 
Repost 0
Published by Caliope - dans MUSIQUE
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 02:53

 

La route de la soie - collection Saatchi - Lille 3000

 

la-route-de-la-soie

 

La collection d'art contemporain de la Saatchi Gallery de Londres est présentée pour la toute première fois en France, au Tri Postal de Lille à l'exposition "La Route de la Soie". Du 26 octobre 2010 au 16 janvier 2011. Ainsi donc, si vous êtes dans le coin, ça vaut le détour !

 

Ce chat est un jeu de mot...moi j'aurais tendance à dire un "kéblokémon" @ Mésaventures intérieures @ Car Mao signifie Chat et ce portrait a été réalisé dans la configuration des portraits de Mao Tsé-Toung. Dommage, j'aurais bien voulu avoir le poster...il n'était plus diso.

 

Quelques photos de mon cru : 

 

P1030226  P1030221
   
 P1030206  P1030196
   
 P1030180  P1030199
   
 P1030184  P1030161
   
 P1030167  P1030174
   
P1030208  P1030218
 

  Lao Tseu : "L'homme cree des choses, mais c'est le vide qui leur donne du sens".

 

 

On a beau dire, les gens pendus (ok c'est de la cire mais quand même) c'est le plus frappant. Moi j'ai été choquée par la deuxième salle....Je ne dirais pas quoi, si vous y aller, pour ne pas gâcher votre surprise.

 

@Doc-PDF-Infos

Repost 0
Published by Caliope - dans On NORTH
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 14:23

 

Magsam.jpg

Magsam

 

J'adore ce que fait Mag et son dernier dessin que vous pouvez voir ici est ... *ne trouve pas les mots* C'est pourquoi j'ai eu envie de le mettre sur le blog et j'espère que ce sera pour vous une belle découverte. Vous allez voir qu'elle a beaucoup de talent la Mag !

Repost 0
Published by Caliope - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 19:06

                                            

                                               ...la voix des anges...

 

A l'occasion d'un compte-rendu critique sur les arts de la renaissance italienne que j'ai dû fournir  à partir de ma lecture d'une nouvelle de Balzac, j'ai découvert les castrats.


C'était des chanteurs ayant subi une castration avant la puberté, afin de conserver le registre aigu de leur voix enfantine. On appelle castrat le type de voix obtenu après cet opération qui consistait non pas en l'ablation des parties masculines mais à sectionner le cordon spermatique ou faire un retrait des testicules. (mouais, ça fait froid dans le dos tout ça)

 

L'âge d'or des castrats, vedettes idolâtrées de l'opéra, se situe entre 1600 et 1800. Au XVIII, le Pape Clément XIV interdit cette pratique. Est-ce à cause du malaise de la castration ou la crainte de l'encouragement ? Dans tous les cas, aujourd'hui il n'existe plus de castrats.

 

Mais, parmi les chanteurs lyriques, il existe des contre-ténor. Voici Philippe Jaroussky qui à ma connaissance a reçu quatre victoires de la musique lyriques. Sa voix est exceptionnelle. Les castrats chantaient-ils ainsi ? 

 

 

Philippe Jaroussky - Vivaldi aria

 

et puis d'autres :

 

Tristesse de Gabriel Fauré Guillaume Delpech

Duo AVE LYRA Leandro Marziotte (contre-ténor)

  Klaus Nomi. Cold Song

 

Le castrat Farinelli. Nostalgie d´une voix perdue. Part I
Le castrat Farinelli. Nostalgie d´une voix perdue. Part II

(là vous tombez directement sur un américain dont je n'ai plus le nom)

Le castrat Farinelli. Nostalgie d´une voix perdue. Part III

Le castrat Farinelli. Nostalgie d´une voix perdue. Part IV

 

 

 

Un site qui raconte tout bien, il m'a beaucoup aidé pour comprendre ces deux siècles : 


CASTRATS
le corps du délit ou la beauté qui dérange
 

 

 

Sinon je vous recommande la lecture de Sarrasine de Balzac, c'est un conte fantastique de 60 pages, qui se lit très vite et que vous pouvez trouver à 1,50 euros. Personnellement, ça m'a permis de renouer avec l'auteur qui m'avait traumatisé avec son Père Goriot ^-^

 

 

J'espère vous avoir transmis mon engouement pour ce lyrisme. 

 

Repost 0
Published by Caliope - dans MUSIQUE
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 00:50

 

Japan-kawai124289830456_gros.gif

 

 

Vendredi dernier je recevais mon kit "Kaomoji Bento Coupe Shaper" Il me tardait donc de l'essayer !

 

 

Par manque de temps, j'ai préféré acheter une pâte sablée Herta parfumée à la vanille.

 

 

Je déroule la pâte. Puis je fais des découpes de cercles et de carrés et de coeurs grâce à des emportes-pièces.  Et ensuite, je m'amuse avec mon kit, je crée des visages, toutes sortes de smileys. Qu'est-ce que ça m'a plu !

 

Gateau-02.jpg

 

J'ai enfourné à 180°C pendant 10 à 15 min.

 

Quand ce fut froid, il y a des cercles sur lesquels j'ai déposé une noisette de nuttela, puis j'ai déposé un visage. Eh hop, ça fait un BN maison.

 

 

Gateau-01.jpg

 

 

 

Tadaaaaaa !!!!


 

P1030342.gif


 

 

J'adore le résultat ! C'est trop bon et trop chou de manger des biscuits smileys !

 

 

D'ordinaire, ces emportes-pièces servent à la découpe de jambon, fromage et autres aliments pour la confection des bentos, sorte de pique-nique japonais. Je détourne un peu le truc pour amener de la fantaisie dans ma cuisine.

 

 


Repost 0
Published by Caliope - dans CUISINE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher