Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 12:38

 

 

 

P1020970.JPG  P1020981.JPG
 P1020987.JPG  GPOERRR.jpg
 P1020982.JPG  P1020992.JPG
 P1020994.JPG  P1030014.JPG
 P1030001.JPG  P1020997.JPG
 P1030047.JPG  
   
Repost 0
Published by Caliope - dans PHOTO
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 12:24

 

P103004777.jpg

 

 

P1030043.jpg

 


 

P1030036.JPG

 

 

Roub01.jpg

 

 

P1030038.JPG

 

P103003777.jpg

 

- l’église Saint Martin de Roubaix - 

 

Repost 0
Published by Caliope - dans On NORTH
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 00:00

 

 

     Salutations !

 

     Je vis en métropole lilloise depuis septembre 2010. L'année 2010 a vu un sacré changement dans ma vie. Un changement géographique ! J'appelle cela mon ancienne vie, en Picardie, quand je faisais du sur place dans mes activités et dans mes études.

 

     En changeant de ville, j'ai pris la haute et importante décision qu'à partir de maintenant, j'irai de l'avant, j'avancerai dans ma vie. Lille est symbole de nouveauté, renouveau, innovation, changement, fraîcheur. Tout ça, tout ça.

 

     Dans cette catégorie "On North" je vous ferai partager mon vécu. Un jour, s'il faut partir de la métropole, cette catégorie se retrouvera "Off North".

 

     C'est une métropole vivante, pleins d'expositions, de festivals, de conférences, débats... Il y a toujours quelque chose à faire, à visiter, à découvrir. On ne peut pas s'ennuyer.  

 

     Quelques souvenirs me traversent l'esprit...

 

La toute première fois que je suis arrivée par la gare Lille Flandres où le train patientait 5 min avant d'entrer en gare. La toute première fois que je me suis rendue au centre ville de Lille, un jour d'avril ou de mai, avec Del. La première balade dans le vieux Lille. La première fois que j'entends le beffroi chanter Le Petit Quinquin ^_^

 

Le jour où j'ai découvert ma chambre U et j'ai cru que c'était la prison... 9m2 en sous sol, obligé d'allumer la lumière pour avoir du jour pendant le jour... OMG... la découverte du réfrigérateur de 3 litres qui affichaient 13°C... Une année sans frigo...c'est dur !

 

Et puis, la chorale... Et puis A qui racontait sa mésaventure avec son talon cassé. La fois où j'apprends que j'ai zappé un cours tout au long du semestre et qu'il faut, bien sûr, rendre un devoir et la prof qui me dit être de mauvaise fois... La première apéro-party chez A pour son anniversaire. Les soirées crânium. Les restos japonais. La fête des géants à Tourcoing, puis le carnaval de Bailleul. Le Memphis Coffee pour mon anniversaire et tous ces souvenirs, ne sont qu'une infîme partie de tout ce que j'ai vécu la première année.

 

 

            Aujourd'hui, 3 janvier 2012, cela fait 2 ans et demi et toujours autant d'activités !

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 19:31

 

 

Malpertuis 

 

Un livre qui mérite largement sa place ici. Non c'est vrai, Shéliak [blog] m'en avait parlée il y a plusieurs mois, pourquoi n'ai-je pas eu l'idée d'aller voir de quoi il en retournait ?

 

Il a fallu attendre l'épisode Pochetroc, que je suis heureuse de mettre inscrite sur sur ce site. Très de bavardage, cet article est consacré au livre Malpertuis de Jean Ray.

 

 

 

Résumé

L'oncle Cassave se sentant proche de la mort, convoque dans sa demeure qu'il a nommée Malpertuis, tous les membres de sa famille. Il leur annonce que toutes les personnes désirant toucher l'héritage, devra vivre à Malpertuis. Ses ordres sont que seul le dernier vivant pourra avoir la fortune. S'il reste un homme et une femme, ils devront se marier et toucheront l'héritage à deux.

 

 

Au fil des jours, des choses étranges surviennent, se dégradent. D'étranges petits êtres habitent le grenier, une ombre maléfique éteint les lampes, des membres de la famille disparaissent...

 

La structure du livre est construite de cinq parties écrites par cinq narrateurs internes, celui qui couvre la plus grande partie du roman est Jean-Jacques Grandsire ce qui en fait le personnage principal . Il est bon de noter que certaines parties sont des analepses, ce qui fait la difficulté majeure de la lecture et qui contribue à dérouter notre lecture.

 

Le livre me fait penser aux films comme Le projet Blair Witch, Cloverdale ou Rec, où une caméra embarquée par un comédien nous entraîne dans l'aventure. Car la narration est reprise d'angle différent et c'est au lecteur de relier les faits divers.

 

La vérité sur Malpertuis, je ne l'avais pas entrevue. Jamais je n'aurais penser à ça ! Eh, je ne vous dirais rien. Courrez vous procurer ce chef-d'oeuvre et lisez-le une seconde fois, comme je m'apprête à faire car quand on comprend tout, il est agréable de revenir sur les débuts et de tout replacer, des petits détails qui nous avaient échappés.

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 23:25

 

 

elsiane.jpg

 

Elsiane - Hybrid

 

Elsieanne Caplette est d’origine péruvienne, Stéphane Sotto est montréalais établi. Leur rencontre musicale a donné naissance à Elsiane.

"Notre musique est un mélange de plusieurs styles. Je dirais que notre son est un amalgame de musique du monde, de jazz et de classique. C’est très complexe pour moi d’essayer de le définir. Chose certaine, nos chansons sont très mélodiques".


C'est mon frère qui me l'a fait découvrir, entre deux morceaux de rap américains.

 


 

Kate-Bush.jpg

 

Kate Bush - Never for Ever

 

Cet album n'est autre que son 3e, sortit en 1980 et qui regroupe ses plus belles chansons dont la célèbre Babooshka. Kate Bush est une auteur-compositrice-interprète britannique née le 30 juillet 1958 à Bexleyheath dans le comté de Kent au Royaume-Uni, connue pour l'originalité de sa production artistique ainsi que pour la particularité de sa voix.

 

Certaines chansons comme Violin me fait étrangement penser à Camille. L'artiste française se serait-elle inspiré de l'anglaise ?

 

 

 

faun

 

Faun

 

 

Faun est un groupe de musique allemand de style pagan folk/médiéval formé en 1998. Parmi les instruments qu'ils utilisent on trouve la harpe celtique, le schluesselfiedel suédois, la vielle, des cornemuses, la cithare, divers flûtes et beaucoup d'autres.

J’ai découvert ce groupe par l’intermédiaire Omnia, le groupe pagan folk néerlandais.


 


hello-love

 

Chris Tomlin - Hello Love 

 

Un artiste que j’ai découvert sur un site de musiques religieuses. Je ne m’attendais pas à ce rythme si moderne, j’ai craqué. Oui, vous vous demandez surement ce que je faisais sur un site de musique religieuse : je cherchais des mantras.

J'adore la numéro 8 – My Deliverer.

 

 

 

 

sia

 

Sia - Lady Croissant

 

Révélée grâce à son titre « Breathe Me », qui servi de chute au dernier épisode de la série Six Feet Under, Sia, australienne de trente-cinq ans, a conquis un public pop, rock, et jazz grâce à sa voix chaude et son timbre si particulier...

 

Moi c'est My Love qui me l'a fait découvrir, extrait de l'ost de Twilight III. (la n°5) et je l'ai tellement apprécié que je l'ai mis dans mon challenge Two.

 

 

 

 

Radiohead2


 Radiohead - The best of


Découverte du groupe grâce à un ami qui se reconnaîtra. Le plus souvent j’écoute ce best of dans le train ou en voiture. 

 

 


 

anya-marina


Anya Marina

 

Merci Twilight II New moon ! Eh oui, c’est là que je l’ai repérée, grâce à Satellite Heart devenue une de mes chansons préférées.  Anya Marina est une chanteuse-compositrice basée à San Diego en Californie. Ses chansons sont régulièrement empruntées par la télévision: Grey’s Anatomy, How I Met Your Mother, The Real World... Vivement que Fnac la découvre, j'aimerai bien avoir son album. 

 


 

 

 

alexandra-burk-overcome-cover.jpg

 

Alexandra Burke - Overcome



Une chanteuse britannique de musique Pop et R'n'B. Elle a été propulsée par l'équivalent de la Nouvelle Star anglaise. C’est sa chanson Bury Me qui me l’a fait découvrir.

 

 

 

 

 

brandon-heath-what-if-we

Brandon Heath - What If we

 

Je ne me souviens plus où je l'ai découvert. Me semble, en même temps que Chris Tomlin.

 

 

 

 

 

camille-music-hole.jpg

 

Camille - Music Hole

 

J'ai adoré son premier album et au second....ce n'est pas passé. Aussitôt acheté, aussitôt revendu. Et ce n'est que cet été que j'ai redécouvert les titres de cet album et qu'ils m'ont enfin plu. Curieux.

 

 

 

 

cécile corbel

 

Cécile Corbel 

 

J'ai découvert cette artiste lors du festival Trolls et Légendes 2009. Depuis, je l'écoute. Elle est auteure de plusieurs albums, et co-signe en 2010 la bande originale du film Arrietty la Chapardeuse des Studio Ghibli. J'ai hâte d'entendre ça.

 

Ses chansons racontent des légendes, dommage qu'elle ne mette pas la traduction sur son site. Les paroles sont aussi rares.

 

 

 

 

jason-mraz-mr-a-z

 

Jason Mraz

 

Avant qu'on entende son tube I'm Yours, j'avais déjà fait sa connaissance et parcouru tous ses albums, merci Youtube.

 

 

 

 

madonna music

 

Madonna - Music

 

J'aime bien Madonna mais sans plus. Par contre, cet album, ah ! On me l'a prêté et je l'ai écouté sur le trajet qui m'emmenait vers mon épreuve d'oral de français quand j'étais en première. Les morceaux ont eut sur moi un effet apaisant. Exactement ce qu'il me fallait. J'adore cet album.

 

 

 

 

olivia-ruiz

 

Olivia Ruiz

 

Il aura fallu que son troisième album sorte pour que je la découvre enfin. J'aime son esprit, ses chansons, sa voix, sa musique.

 

 

 

 

pauline-croze-bis.jpg

 

Pauline Croze

 

 

...que j'ai découverte aux victoires de la musique 2007. Trois jours plus tard, je courrais acheter son premier album et c'était le coup de foudre. Plus tard, je me procurais son deuxième album qui mit du temps à me plaire. Parfois il me faut un temps d'adaptation. Il faut dire que les deux son totalement différent mais sublime. Ah quand le troisième album ou la venue de Pauline sur Lille ?

 

 

 

 

pink-so-what

 

Pink

 

Ce coup de coeur remonte aux années collèges. Je suis vraiment fan car j'ai presque tous ses albums et je les écoute assez souvent. Ce n'est pas ses tubes qui sont passés à la radio qui me plaisent le plus, mais les autres : Dear Mr President, I don't Believe in you, Cristal Ball, Nobody Knows, The One that got away.

 

 

 

 

 

the-cranberries.jpg

 

The Cranberries

 

Je me souviens très bien de leur découverte. J'avais entendu Zombie dans la première saison de  "A la recherche de la nouvelle star". Quelques jours plus tard, alors que j'en parlais à une amie de classe, elle m'annonce avoir toute la discographie du groupe The Cranberries. Eh voilà, huit ans plus tard le coup de coeur dure encore.

 

 

 

 

Christophe_Willem.jpg

 

Christophe Willem

 

Qu'on ne me dise pas que son second album bat de l'aile, moi j'adore et ça n'y changera rien. Fan forever !

 

 

 

 

 

tryo

 

Tryo

 

C'était lors de ma première année de lettres à la fac, on chantait toutes "l'hymne de nos campagne" Moi je mélangeais les refrains, c'est comme ça qu'une de mes camarades m'a prêté leur premier album pour que je sache enfin la chanson dans le bon ordre. Coup de foudre ! Le 21 juin 2008, j'achetais leur dvd "De bouches à oreilles au cabaret sauvage. "

 

 

 

 

 

zazie 

Zazie

 

Et sans oublier Zazie. Une pensée à ma Tita qui m'a fait un merveilleux cadeau de noël en m'offrant pour une place pour aller la voir et ce fut, le 23 janvier 2008, la première fois que j'allais à un concert. 

 

 

 

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/5/3/3384442149358.jpg

 

Parfois, quand un évènement a trop de succès, ça a l'effet contraire sur moi. Il a fallut que j'aille au concert de Christophe Maé en 2008 pour avoir envie de savoir qui il interprêtait dans la comédie musicale. Je m'achète le dvd, je lance et là....m-a-g-n-i-f-i-q-u-e ! Les voix, les musiques, les personnages, les décors, tout me charme.

 

 

Repost 0
Published by Caliope - dans MUSIQUE
commenter cet article
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 14:05

 

 

P1020100.JPG
 P1020048.JPG
 a P1020154
 a P1020250
 a P1020202  a P1020205
 a P1020212  a P1020232
 a P1020217  a P1020226
 a P1020237   a P1020722
 a P1020350  a P1020355
 a P1020480  a P1020506
 a P1020643  a P1020649
 a P1020656  a P1020693
 a P1020700   a P1020765
  a P1020734
  a P1020759
  a P1020781   a P1020782
  a P1020786   a P1020823
a 001  a 002
  a 003   a 005
 a 006  a 007
 a 016  a 008
 a 009  a 011
 a 014
 a 015
 a 012  a 013
 a 017  a 018
 a 019  a 020
 a 021  a 022
 a 023  a 024
 a 025  a 004
 
 

 

 

Caliope 06

Repost 0
Published by Caliope - dans PHOTO
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 12:45

 

parachutiste

 

Bâteau-resto

 

Palmiers

 

Port de Bizerte

 

La porte

 

Cimetière

 

Marchand.jpg

 

Chapati

 

Hibiscus

 

Monastir

 

Plage

 

Cigognes.jpg

 

Vue du ciel - iceberg

 

vue du ciel - mer de nuages

 

Vue du ciel - proche paris

Repost 0
Published by Caliope - dans PHOTO
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 11:33


Quel jour stressant est-ce aujourd’hui ?

 

Je m’en rappelle comme si c’était hier et pourtant cela fait cinq ans.

 

C’est étonnant comme une journée en particulier peut rester graver dans notre mémoire.

 

Le plus souvent, c’est un jour ou une époque traumatisante. Bien sûr, on se souvient aussi des jours heureux.

 

J’ai le souvenir que Sandra ait raconté un de ses oraux du bac.

 

Je me souviendrais toute ma vie de ses trois jours de folie du baccalauréat qui m’a coûté (mais que pouvais-je y faire ?) une grande amitié.

 

Les résultats tombaient un vendredi matin. Depuis quelques jours, je m’étais libérée du stress qui me rongeait l’existence. Mes amies me répétaient « tout est déjà joué, y penser n’y changera rien » mais le stress était revenu au grand galop ce matin là.

 

Dans quelques heures, j’allais savoir si oui ou non j’étais admise. L’année passé, j’étais allée au rattrapage et j’en avais gardé des souvenirs traumatisants. La professeure de lettres ne voulait pas me faire passer l’examen parce que soi-disant je ne ressemblais pas à la photo de ma carte d’identité ; le professeur d’histoire me posait des colles sur différents sujets qui n’avaient rien avoir des uns et des autres et enfin, la professeure d’anglais qui a dû prendre un malin plaisir à tester mes réactions fassent aux questions éclairs qu’elle me lançait.

 

Après m’être vêtue, je rejoignais la cuisine pour y prendre un petit déjeuner. En fait, je n’avais pas faim, une enclume pesait dans mon estomac. Ma mère était assise et songeait. Nous sommes restées là une demi-heure, à se demander si j’avais réussi ou non. Dehors, il pleuvait alors que tous les jours de la semaine, il avait fait beau : j’essayais de trouver un signe en toutes choses.

 

Finalement, nous prîmes le courage. Mon cœur se resserrait à mesure que je m’approchais des panneaux d’affichages. Je craignais de savoir mais d’un autre côté, j’en avais terriblement envie.

 

Et puis… J’ai vu mon nom. Dans le groupe 2. Rattrapage.

 

J’aurai pu me dire que tout était perdu, par rapport à mon échec de l’année passée. Mais ce n’était pas le cas, je pouvais encore gagner. La tension en allant récupérer ma feuille de notes était à son paroxysme. Tout allait dépendre des notes.

 

Je me souviendrais toujours du professeur qui m’a tendu la feuille. On ne s’aimait pas et je voyais qu’il avait l’air ravi que je ne sois pas admise. Pfff… Pour un professeur qui se prenait tous les honneurs, il n’a jamais été fichu d’obtenir son agrégation !

 

Avant même que je puisse regarder ma collante (nom de la feuille en question) ma professeure de philo, une dame extraordinaire, me la piqua ! Elle l’examina avec le directeur et dit que j’avais toutes mes chances. J’acquiesçai sans savoir. Puis se fut au professeur d’histoire de me la prendre et enfin, elle me revint. J’appris que j’avais eu un cinq en littérature et un sept en philo, il me manquait donc vingt-six points à rattraper. L’année passée il m’en manquait le triple. J’avais mes chances !

 

Je me rappelle encore de la professeure de philosophie me tenant par les épaules et me disant « vous avez toutes les clés en mains, vous en êtes capable, on ne veut plus vous revoir ici l’an prochain »

 

 

Les souvenirs ravivés, les larmes ont envie de couler.

 

Ma mère nous a ramenées à la maison. Moi, je ne pouvais pas décoller mes yeux de mes notes découvrant avec joie que j’avais eu dix-sept à mon oral d’anglais. Je calculai et recalculai, combien devais-je avoir de points au minimum en littérature et en philosophie ?

 

Les deux jours suivant, j’ai révisé comme jamais. J’oubliai ma faim et ma soif. J’agissais comme un automate. J’écrivais, je faisais des fiches qu’ensuite je récitai. Je bachotais sous le tilleul, au calme. Je me sentais confiante en appliquant un proverbe que j’aime beaucoup « Fais de ton point faible, ton point fort » C’est la clé de la réussite !

 

Ce rattrapage a été un véritable enfer psychologique. Cette année là, je m’étais faite une superbe amie que je baptiserai Ptite poulette. Qu’est-ce qu’on a pu rire ? D’ailleurs, c’est un des reproches qu’on m’a fait. J’aurai passé mon année à rire, à m’amuser. Ce qu’ils n’ont peut-être pas vu, c’est que mes notes ont pas mal augmentées dans les matières que je ne maîtrisais pas comme la philosophie, l’anglais et l’espagnol…

 

Ptite poulette allait aussi au rattrapage et ses parents ne pouvant pas l’emmener à Abbeville, à quatre-vingt kilomètres du lycée, nous l’emmenâmes avec nous. Je continuais à réviser dans la voiture. Elle, non. Elle avait baissé les bras avant même de commencer à se battre. Elle avait tous ses points à rattraper. J’avais été dans son cas l’an passé mais je m’étais battue.

 

Nous étions toutes les deux muettes et conscientes que l’un de nous deux avait de grandes chances de revenir victorieuse. Je voulais croire qu’elle y arriverait.

 

Le lycée était gigantesque. J’essayais de ne pas trop stresser. Je passais la première à l’oral de littérature. Je tombais sur le conte du Graal de Chrétiens de Troyes, je parlais à voix haute et claire, je défendais mon point de vue, mes idées, je me sentais confiante.

J’avais trop révisé pour passer à côté du bac. Je m’étais interdit de ne pas l’avoir.

 

Avec si peu de points à rattraper, si je ne l’avais pas eu, la honte !

 

La prof de littérature salua ma détermination quand elle essaya de me faire changer d’avis sur quelques points. Je ne me démontais pas. Il y avait eu plusieurs lectures du conte du graal.

 

Puis se fut autour de la philosophie. Tomberais-je sur Descartes ou Epictète ? Je connaissais les deux par cœur mais j’avais une préférence pour le premier, c’est pourquoi le professeur choisi le second.  Il me demanda d’expliquer quelques phrases et par chance, j’étais incollable. C’était mon point faible et j’en avais fait mon point fort. J’ai parfois exagéré dans mes propos, disant que si la société suivait les préceptes de ce philosophe, elle s’en tirerait parfois mieux.

 

Le visage du professeur était indéchiffrable mais je savais que je n’étais pas en train de me planter.

 

En remontant les couloirs jusqu’à mon groupe, nous étions une dizaine à attendre les résultats, je croisais quelques élèves et Petite poulette. Elle était recalée. Elle disait que ce n’était rien. Ça m’a fait beaucoup de peine. Elle m’avoua plus tard que c’était une perte de temps, elle avait eu trop de point à rattraper.

 

Je rejoignais ma mère, je stressais de nouveau. Nous n’attendions plus que les notes du professeur de philo pour que les résultats soient enfin affichés.

 

Il arriva tardivement. Alors que tous les autres groupes savaient déjà depuis quinze et dix-sept heures, nous ne sûmes que vers vingt-heures ! Le professeur arriva. Une copine aperçu sa feuille de notation. La dernière note était un treize, l’avant-dernière un quinze, ensuite un douze. Que des bonnes notes ! Je calculais quelle note je pouvais être, je n’avais pas été la dernière, c’était sûr.

 

On nous dit d’aller dans la cour du bas où les résultats allaient être dévoilés. Quel stress ! J’avais envie de pleurer. Chaque seconde qui passait me rapprochait un peu plus de la Vérité. Je discutais avec quelqu’un quand un surveillant vint afficher la feuille tant attendue. Je voyais Petite poulette me regarder. Il y avait tellement de monde que je ne voyais rien de la feuille. Puis ma mère s’est mise à déchiffrer mon nom.

 

Qu’est-ce que ça voulait dire ? Est-ce que j’étais reçue ? Si mon nom était sur la feuille, ça voulait dire que… Mes larmes coulèrent. J’ai pu enfin m’approcher du panneau. J’ai vu mon nom et je l’ai trouvé beau, illuminé, magnifique !! Et là, tout le stress a EXPLOSE en moi. Y avait des feux d’artifices dans mon corps, dans ma tête. Je tremblais. Je riais nerveusement. Je n’y croyais pas mais ma mère l’avait lu. Je pleurais de joie, croisant le regard triste de ma camarade qui ne l’avait pas eu. Je dansais sur place. Je ne voulais pas me montrer trop heureuse mais mes nerfs n’en pouvaient plus.

 

Jamais je ne pensais ressentir une telle émotion. C’état comme si une vague de bonheur extrême déferlait en moi, balayant toute traces de doute et de faiblesse.

 

Ma mère pleurait également, fière.

 

Le quinze fut pour moi et j’eus douze en lettres. Au total, je rattrapais cent cinq points. Si cela avait été possible, j’aurai donné mon surplus à Petite poulette.

 

J’ai appelé ma sœur pour lui dire, puis mon père qui ne me félicita pas. Il était vingt-heures et monsieur avait faim et comme monsieur ne pouvait être servi que par madame, il me disputa car j’accaparais ma mère pour des conneries. Tsss…

 

Mais ça n’entravait pas mon bonheur. J’avais remporté une victoire. Toutes les années passées où il m’avait dit que j’étais une perdante, que je n’arriverai jamais à rien, c’était faux. J’étais… Je suis une battante et quand il faut sortir les armes, je les sors et j’attaque.

 

J’avais prouvé à mon père que j’étais capable de réussir. Je n’oublierais jamais qu’en ratant mon bac la première fois, il s’était mis à me bouder pendant six mois. Pendant six mois, nous ne nous sommes pas parlé. Il ne m’a plus considéré comme membre de la famille. Pff…  Il ne me félicita jamais même si devant ses collègues, il eut toujours de dire « ma fille a eu son bac » 

 

Nous rentrâmes. J’exultais silencieusement dans la voiture. Petite poulette pleurait. Je savais qu’aucune de mes paroles ne la soulageraient. Je voulais qu’elle comprenne que le fait qu’elle ne l’ait pas, n’entraverait pas notre amitié. Mais un fossé s’était déjà creusé entre nous.

 

Nous n’avons plus jamais été amies à partir de ce moment. On s’est retrouvé plus tard sur un site communautaire mais le fossé est toujours présent.

 

Avoir le bac m’a apporté la liberté, une petite indépendance. Quand je regarde cinq ans en arrière, je sais que j’ai fait du chemin. Prochain diplôme, la licence. Puis peut-être le master, ou ce sera un diplôme de secrétariat. Cela peut toujours servir. Ou ce sera, une lettre qui me dira nous sommes les maisons d’édition Hiiiiiixxxx et nous voudrions publier votre roman… Ça ne fait pas de mal de rêver.

 

 

Je ne connais personne qui passe le bac néanmoins bravo à toi si tu es bachelier. Dans le cas contraire, bosse à fond et n'oublie pas "fais de ton point faible ton point fort" ça paie toujours et si tu redoubles, ne baisse pas la tête, c'est toujours bon de reculer pour mieux sauter.

Repost 0
Published by Caliope - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 09:43

Il y a bien longtemps que je n'avais pas eu entre les mains de Hachette collection Spectres "L'heure de l'angoisse" et pour cause, ils ne sont plus édités depuis longtemps. Mais une petite commande sur le net et en voilà quelques nouveaux dans ma bibliothèque. 



le caveau des maléfices


Hier, il faisait trop chaud dans mon bureau. J'ai pris ce livre et j'ai été le livre dans le jardin, à l'ombre du noyer. J'y ai passé trois heures, de la première page à la toute dernière.


Je me rappelle qu'à un moment, j'ai quitté ma lecture pour aller chercher mon appareil photo car, apportés par le vent, des milliers de graines de pissenlit ont traversé le jardin.


On aurait dit une neige qui tombait par la transversal et c'était beau de regarder toutes ces petites graines, virevolter. Tandis que certaines faisaient une ascension vers le ciel, d'autres redescendaient : ce qui m'a amener à penser qu'il y a des couloirs de vent, des galeries de vent, des courants d'air.



En anglais, le titre est plus significatif : "Family Crypt"





" Qu'on la pende ! C'est une sorcière ! A mort !" hurlait la foule surexcitée.

Terrorisée par ce flot de rage hystérique, Janet se recroquevilla dans le coin le plus obscur de sa cellule. Puis tout à coup, elle se réveilla !

Depuis quelques temps déjà, d'étranges rêves la plongeaient dans un passé lointain et terrifiant. Mais l'infortunée Janet ne pouvait pas se douter qu'une créature maléfique, enterrée depuis deux siècles, cherchait à s'emparer de son esprit pour revenir parmi les vivants...



Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:35

 

2388851269_1.gif

 

 

Pour moi, le gâteau d’anniversaire est aussi symbolique que le sapin de noël.

 

 

 

Le 3 juin a commencé comme tous les autres jours, à minuit. A cette heure là, j’étais sur un serveur vocal avec mes amis de Guild Wars, à terminer des missions et à rire pour des bêtises. Puis, j’ai reçu un message, le premier celui de Clo qui avait veillé spécialement pour me le souhaiter.

 

Je suis allée me coucher avec mon bloc notes pour écrire les quelques idées qui me passaient pour la pelisse ensorcelée, puis j’ai rejoint Morphée.

 

J’ai rêvé de Guild Wars bien entendu et d’andouille de Guémené… Mes rêves sont toujours spéciaux et tandis que je me réveillais, je pensais, ça y est, vingt-quatre, vingt-quatre, vingt-quatre ans.

 

Ça va, je ne me sens pas vieille, je me sens bien. Je n’ai pas plus de rides qu’hier, ni de cheveux blancs. Je pense que je flipperai dans un an, à mon quart de siècles si je n’ai toujours pas avancé dans ma vie. Au fond, je suis la même fille que lorsque j’ai eu mon bac, avec cinq ans d’études derrière qui au final ne me servent pas à grand-chose.

 

Vers six heures du matin, je me suis réveillée car j’avais un peu chaud et en allant ouvrir ma fenêtre, j’ai senti qu’il allait faire beau. Puis vers neuf heures quand je suis sortie du lit, j’ai constaté que le ciel était bleu azur d’été, le soleil brillait et les oiseaux gazouillaient gaiement.

J’adore ce genre de réveil, ça me manque quand je suis en ville.

 

J’ai continué à recevoir des textos (jamais sans mon portable moi) et puis sur facebook et puis sur ce blog et puis en e-mail et puis sur vos blogs. Il n’y a qu’une personne qui semble m’avoir oublié. Si c’est vraiment le cas, je lui ferai savoir à minuit et une minute passée.

 

Ce matin, avec mes parents, nous sommes allés achetés un gâteau, un entremet duo de chocolats, hummmmmm !!!!!

 

J’ai invité quelques personnes et elles n’ont pas pu venir. Tant pis, ce sera l’occasion de re-manger du gâteau car même si je suis très très très gourmande, je n’en mange pas beaucoup.

 

Il me semble que l’après-midi est arrivée vite, tout en écrivant ma pelisse ensorcelée et en découvrant le groupe Faun (vidéo) (vidéo) (vidéo) (vidéo) (vidéo). 

 

Les invités sont arrivés et nous avons trinqué à mes vingt-quatre ans. J’ai même eu le droit à un petit verre d’Hypocras. Décidément, j’adore ce vin mais pas trop, juste ce qu’il faut.

 

Une de mes tantes m’a apporté des fleurs et des ustensiles de cuisine. Toute les deux, on est très gourmande mais elle cuisine plus que moi. Elle m’a offert des moules à muffins, je n’en ai encore jamais réalisé mais ça va venir… Vous ne serez pas étonnés si je propose des recettes sur le blog.

 

Ce fut un beau et bon 3 juin, plein d’émotions et de sourires. 16046960.gif

 

Le dit oublié a bien oublié mais comment lui en vouloir en sachant que trop de choses assombrissent sa vie. Eh bien, en ne lui souhaitant qu’à la dernière minute son anniversaire. ^-^

 

Sur Guild Wars, en me connectant le soir, les gars ne savaient pas que c’était Mon jour. Ils m’ont accueillit avec une blague que je fais des fois « Joyeux Non-Anniversaire » et je leur ai dit « merci, mais ce n’est pas mon non-anniversaire, c’est mon anniversaire » Et voilà comment une blague devient réalité.

 

D’ailleurs, cela fera bientôt deux ans que je joue à ce jeu puisque je me l’étais offert. Un bon jeu, n’est-ce pas ? Puisque j’y joue encore. Il faut dire que j’ai des bons compagnons de jeu que j’adore.

 

Oh, je ne vous ai pas dit, hier ma mère m’a offert un beau sac avec des chats dessus (motif).On était allée au marché et je cherchais un sac, quand je l’ai vu, j’ai craqué dessus. J’ai vu ce genre de sac a peu près partout mais ce motif jamais ! This is the day.

 

Ma sœur m’a promit dans les beaux jours et quand elle serait en vacances, cette fameuse journée à la mer. J’ai hâte.

 

Et ce matin, je passe devant le tam-tam (tam-tam qui fait office de garde-lettres) et je repasse devant, et je vais ouvrir la porte pour faire entrer de l’air car il fait chaud et je repasse devant pour aller mettre la table dehors et prendre mon petit déjeuner et je repasse, encore et encore. Et, c’est finalement quand je me prépare à regagner le pc que je la voie, l’enveloppe adressée à mon nom avec la belle écriture de Shéliak.

 

Grand moment d’émotion ^-^. Shéliak est une bloggeuse que je connais depuis un an. Elle écrit, dessine et a monté son entreprise de décoration et on s’amuse à s’envoyer nos nouvelles reliées qu’on annote et qu’on se renvoie.

 

Comme j’ai écrit sur un forum, un jour d’anniversaire n’existe qu’une fois par an mais il peut bien y avoir des échos à cet anniversaire…

 

 

1006030957231021316155663.png

Le petit village de Manounie m'a souhaité un bonne anniversaire.

 

Sandra m'a fait un bel accrostiche ! C-A-L-I-O-P-E

 

Merci à tous pour me l'avoir souhaité

 

 

 

Edit : J'ai oublié de dire quelques mots que je pense très sincèrement. Ce blog est vraiment mon reflet et j'en suis fière. Depuis quelques semaines, j'ai repris confiance en moi, je me sens bien et cela, grâce à vous. Comme le groupe fb "Je n'ai pas le je t'aime facile mais quand je le dis c'est sincère" :

 

 

J-e-v-o-u-s-a-i-m-e

 

 

  2363504525_1.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

floatie288hs.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La liste des choses qui me feraient plaisir pour mon anniversaire ou alors juste comme ça ^^

===============================================================

 

- Succubus Heat, le tome 4, écrit par Richelle Mead. Je sais qu'il sort en juin mais je ne connais pas la date exacte. Ah, j'ai trop hâte de le lire !!


- Graham Masterton, Son Oeuvre Et Son Univers, écrit par Patrice Alart, n'est rien qu'une étude menée sur l'ensemble de l'oeuvre de mon écrivain préféré.

 

- Parfum "flower party" de chez Yves Rocher (qui est une très bonne marque de cosmétique)

 

- Une plaque/tapis à pâtisserie en silicone ou un blender (pour faire des smoothies et des cocktails) je ne serais pas contre !

 

- Des sous ^-^ ça peut toujours servir, évidemment !(Eh oui, je pourrais m'en servir pour craquer sur des livres, encore, des vêtements, des macarons...ah macarons !!)

 

- Une journée à la plage (mais là, je crois que quelqu'un s'en occupe). Ce petit voyage, ça fait des années que je le demande à ma soeur mais elle n'a jamais le temps pour . Un jour, je vivrai près de l'océan. Foi de Sabou !

 

- Les magnifiques verres que j'ai vu à Maison du Monde (là je crois encore que quelqu'un est sur le coup) et sinon, ni une ni deux, j'irai me les acheter ! Ils sont du type Del (parce que les premiers que j'ai vu été chez Del)

 

- Le tome 4, Dragon Witch de Yasmine Galenorn (et là, est-ce que quelqu'un est sur le coup ?)

 

- Captain Samouraï Flower, c'est un album de Pascal Obispo.

 

Bref, c'est à peu près tout pour l'instant :-D et si votre cadeau ne se trouve pas dans la liste, je l'accepte quand même lol !


===============================================================

Note : Pourquoi je la dresse ? Tout simplement parce que je sais que c'est toujours difficile de trouver le cadeau qui ferait plaisir. 

Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher