Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 12:21

En me baladant sur le blog "La Taverne des Trois Petits Trolls" dont le nom me fait penser à la chanson du troll farceur du Donjon de Naheulbeuk, je me suis arrêtée (plus de 10 min) sur un article Generateur de noms / Names generators où Eussé (nom du patron de la taverne) propose des liens vers des sites pour générer son nom selon diverses races de la Terre du Milieu !

Je me suis donc amusée et voilà le résultat :

En hobbit, je me serai appelée     :
Ruby Sandydowns
En elfe, je me serai appelée          : Merenwen Eärfalas
En dragon, je me serai appelée    : Jargon the Peacefull one
En nain, je me serai appelée         : Glîm Silverwrath
En orc, je me serai appelée           : Skaimazh the Raider

C'est sympa, ça pourra m'aider à trouver des noms singuliers pour mes persos !


Edit : un nouveau site Légende : Générateur de nom.








Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 19:41


Une chanson de Tryo qui me plaît bien et que
j'avais envie de partager avec vous.


*

*


Mam'selle Bulle avait un rêve un peu spécial
Pour une bulle quitter la Terre c'est peu banal
Mam'selle Bulle...
Comme un funambule qui rêverait de s'envoler...

A l'envol d'un ballon Bulle s'est accrochée
Championne de l'aviation Bulle commence à s'élever
Aux dessus des arbres un alpiniste anglais (Hello!)
Lui indique le haut de la montagne
Mademoiselle n'est pas rassurée
Elle se demande où le ballon se dirige
Mademoiselle tout en haut avez vous le vertige?

Mam'selle Bulle avait un rêve un peu spécial
Pour une bulle quitter la Terre c'est peu banal
Mam'selle Bulle...
Comme un funambule qui rêverait de s'envoler...

Balayée par un vol d'hélicoptères
C'est fou le nombre d'habitants qu'on peut croiser en l'air
Guidée par les planeurs, le bourdon d'un ULM
Qui tire derrière lui un drapeau avec écrit: Je t'aime (je t'aime!)
Dire bonjour aux avions, croiser des hôtesses de l'air (bonjour!)
Des colombes, des pigeons battant des ailes à l'envers

Mam'selle Bulle traverse les nuages
Enfile un pull, il fait froid au-dessus des orages
Mam'selle Bulle...
Comme un ver luisant qui rêverait d'un feu follet

Mam'selle Bulle tourne la tête en arrière
Elle aperçoit un point qui ressemble a la Terre
Faut faire vite une bulle ça peut éclater
Elle croise Spoutnik le satellite qui lui a tout a expliqué

Mam'selle Bulle n'est pas très noctambule
N'a pas prévu dans son paquetage
Qu'il ferait noir dans les nuages
Mam'selle Bulle...
Comme un papillon de nuit vers l'étoile qui l'éblouit

Au ciel étoile Bulle s'est accrochée
Et c'est dans la voie lactée que Mam'selle décida d'habiter
Ainsi dans le ciel depuis des millions d'années
Madame la Terre observe cette bulle illuminée
Chaque soir quand la nuit vient à tomber
Mam'sellle Bulle sur nous veille jusqu'à ce que le soleil l'interpelle
Mam'selle Bulle!

(Oh la lune! eh! la Lune! c'est le soleil qui te parle oh)
Mam'selle Bulle
(Laisse la place il faut que se lève le jour )
Comme un funambule qui rêverait de s'envoler
Mam'selle Bulle avait un rêve un peu spécial
Pour une bulle quitter la Terre c'est peu banal
Mam'selle Bulle... (Qu'est ce que tu fais)
Comme un funambule qui rêverait de s'envoler...
(Cadavre)
Mam'selle Bulle avait un rêve un peu spécial
Pour une bulle quitter la Terre c'est peu banal
Mam'selle Bulle... Comme un funambule qui rêverait de s'envoler...
Mam'selle Bulle...






 

Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 13:25


Je ne savais pas trop quoi regarder alors j'ai lancé ce film qu'on m'a prêté parmi un lot. Ce film c'est l'histoire de Ray, mère de deux garçons qui lutte pour pouvoir leur offrir le mobile home qu'ils rêvaient tant. Son mari s'est tiré avec l'argent économisé pour le dépensé dans des jeux inutiles. Joueur compulsif.
Au magasin où elle travaille depuis deux ans, son patron donne des promotions aux jeunes et jolies filles sans expérience et pour couronner le tout, elle n'a pas un sou. Les huissiers menacent sans cesse de venir chercher tel ou tel objet. Pensant que sa mère ne fait rien, l'ainée des garçons TJ essaie de son côté à débrouiller la situation.

Mais sa mère se retrouve embarqué dans un trafic illégal. Ayant besoin cruellement d'argent, Ray devient passeuse. Accompagnée de la mohawk Lila, elle embarque des chinois ou des pakistanais pour leur faire traverser la frontière qui se situe de l'autre côté du lac gelé. Pourtant, les risques sont élevés car la police surveille les allers et venues vers la frontière et la galce peut céder à tout instant.

Ce n'est pourtant pas seulement l'histoire de Ray, américaine fauchée. C'est aussi celle de Lila, dont l'époux est mort sur la banquise. La glace céda et le flot entraîna son corps dans le fond. La tribu
mohawkla rendit coupable et sa belle-mère lui vola son petit garçon à la maternité. Lila, mal voyante et détestée de sa communauté vit dans une caravane et survit grâce au vole, en travaillant à gauche à droite et en faisant passer des réfugiés.

La rencontre de ses deux femmes va changer leur vie. Et le rêve de chacune va pouvoir se concrétiser.





Repost 0
Published by Caliope321 - dans CINEMA
commenter cet article
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 12:27

L'amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste !
Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer - et vite !



Un second tome qui ne m'a pas déçue une seule seconde et que j'ai lu assez rapidement....malheureusement car j'en veux encore ! Ah, on fini sur sa faim mais après tout la fin que nous donne l'auteure est inconditionnellement réservée à Georgina.

Au cours de mon expédition, j'ai rencontré de nombreux mots, verbes et expressions inconnues, méconnues, oubliées de moi-même et je les ai référencé. Je ne perds pas cette manie de gribouiller une croix devant les passages seyants.


Mes quelques passages retenus qui ne vous gêneront pas de découvrir si vous décidez de lire ce livre :

"Un siècle plus tôt, cela ne m'aurait même pas traversé l'esprit. Nous vivions dans l'ère de la femme soi-disant moderne. Nous n'étions plus censées nous prélasser dans les salons et nous évanouir parce que nous portions des corsets."

"Je le réprimandai d'un regard pince-sans-rire avant de me retourner vers Alec et Casey."

"L'immortalité a le métite d'autoriser toutes sortes d'expériences sans avoir à en subir les conséquences dangeureuses auxquelles doivent faire face les mortelles."

"Mais il est également vrai que les humains n'ont pas été conçu pour la perfection. C'est même la nature de l'humanité : une série de succès et d'échecs, une constante mise à l'épreuve de la nature et des aptitudes de chacun."

"La puanteur de la mort flottait dans l'air, rappelant la terrible vérité à propos des humains. Combien leurs vies étaient courtes. Et fragiles. Ils étaient comme des poupées de papier parmi nous, retournant à la poussière en un clin d'oeil. Combien en avais-je vu naître et mourir au cours d'un millénaire ? Passe de l'enfance aux bras de la mort aux cheveux gris ? La puanteur de la mortalité. Qui menaçiat d'envahir la pièce. Etais-je la seule à la sentir ? Je l'avais en horreur... et je la craignais. J'avais la sensation d'étouffer. Je reculai encore plus."


Mots, expressions, verbes que j'ai retenu :

- Laisser qqch suppurer en qqn : laisser s'écouler quelque chose lentement, image du pus, inflammation.
- Litanie :
suite monotone et répétitive de paroles. Je ne l'emploie pas beaucoup dans mes récits mais j'aime bien sa raisonnance.
- Faire des falafels : on comprend très bien dans le contexte mais dans le dictionnaire français il semble inexistant sauf en cuisine !
- Enorgueillir : Rendre orgueilleux, flatter la vanité de qqn. Rehausser, valoriser par qqch. Se montrer orgueilleux, fier.




Vivement les prochaines aventures du succube Georgina Kincaid que je vais guetter avec impatience !
Sur le site de l'auteur, il y aurait six livres en tout ! Et moi qui n'était pas réellement saga, à part Harry Potter et Twilight, je m'accroche, je m'accroche !

Repost 0
Published by Caliope321 - dans LECTURE
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 16:59


Repost 0
Published by Caliope321 - dans PHOTO
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 16:44

 

Première expérience bizarre où nous n'arrivions pas à nous concentrer. Il faut dire que j'avais choisi un personnage mi humain mi félin qui d'abord ne devait pas être accepté par la population. Ensuite,  le maître du jeu ne connaissait pas bien le scénario... De ce fait, mélangeant l'histoire, j'avais dû mal à entrer dans mon perso...et puis...et puis...




Arme = Fouet ^-^. Ne pas oublier dans les talents de prendre Cuisine. Eh oui, sinon, vous mourez de faim car quand vous cuisinez sans ce talent, c'est forcément dégueulasse ! Et en magie, j'avais pris Marcher sur l'eau (faut dire, y avait pas un choix terrible)  Déshydrater un ennemi et Soin des blessures.








Merci à Alexis d'avoir ramener ce paquet de BN au noisette que j'ai pu gribouiller. Gribouilli de moi et signature d'Emilie ^-^














Le maître de jeu qui relit le scénario et se concentre parce que nous, les quatre autres joueurs on est trop déconcentrés, on fait n'importe quoi.


Bon, dans une minute ou deux, il va péter un cable et nous ça nous fait rire, alors qu'il galère à mort pour mener le jeu.


Il a mis ses lunettes pour faire son sérieux ! Oulalala !!











Les dés dans mes frissons chocococo c'était une belle idée d'Emilie ! Faut dire, ça fait un beau rendu photographique. Il en est arrivé des choses aux dès. On a essayé de monter une tour mais au bout de six dès, ça tombait. Y en a qui ont atterri dans des verres hihi !!! On était vraiment distraits ces deux aprèms là. Finalement la deuxième journée, on a terminé le jeu de rôle et à part mon ennui total, j'en retire pas grand chose....


Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 10:34



Petite Fille : On peut recevoir un message de New York ?
Père : Oui.
Petite Fille : On peut recevoir un message de Californie ?
Père : Oui, par beau temps.
Petite Fille : On peut recevoir un message de l’Aslaska ?
Père : Oui, mais par très beau temps !
Petite Fille : On peut recevoir un message de la Chine ?
Père : Par très très très beau temps !
Petite Fille : Tu crois qu’on pourrait parler à la lune ?
Père : Avec un matos assez puissant, oui, je crois qu’on pourrait.
Petite Fille : On pourrait parler à Jupiter ou celle qui est après ça…hum…ne me dit rien, Saturne?
Père : Oui.
Petite Fille : Papa, tu crois qu’on pourrait parler à maman ?
Père : Je ne crois pas que même la radio la plus puissante puisse le faire…

Contact.jpg

C'est ainsi que démarre un de mes films de science fiction préféré. Je pense que l'attribution du rôle principal à Jodie Foster y est bien pour quelque chose car j'adore cette actrice.


La petite fille devenue une astronome de génie, écouterles sons de l’espace, en quête d’une vie extraterrestre, pour répondre  aux questions que tout humain se pose au moins une fois dans sa vie. Un jour elle capte un message qui l'entraîne dans une formidable aventure.


On découvre dans ce film le rasoir d'Occam, pas l'instrument de rasage, mais un principe de raisonnement :

"Entia non sunt multiplicanda praeter necessitatem"

"Il ne faut pas multiplier les explications et les causes sans qu'on en ait une stricte nécessité "


Aussi appelé « principe de simplicité », « principe de parcimonie », ou encore « principe d'économie », il exclut la multiplication des raisons et des démonstrations à l'intérieur d'une construction logique.

Le principe du rasoir d'Occam consiste à ne pas utiliser de nouvelles hypothèses tant que celles déjà énoncées suffisent, à utiliser autant que possible les hypothèses déjà faites, avant d'en introduire de nouvelles.


Extrait de Wikipédia :

Dans le film Contact, ce principe est énoncé en « deux choses étant égales, la solution la plus simple est toujours la meilleure ». L'héroïne du film utilise ce principe pour justifier son athéisme mais celui-ci se retourne contre elle : ne pouvant pas apporter de preuve de sa rencontre avec des extra-terrestres, elle doit finalement admettre qu'il faut parfois croire et non savoir.


Repost 0
Published by Caliope321 - dans CINEMA
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 10:24







Je me rappelle pour mes 16 ans, j’avais demandé à ma mère de m’offrir un livre que j’avais repéré un jeudi. Au lycée, j'étais une grande passionnée du Japon, maintenant un peu moins et ce livre avait attiré mon attention. Le résumé ne me disait pas grand chose :


1er Janvier 1861.  L’Étoile de Bethléem fait escale dans le port d’Edo, capitale du Japon.  A son bord, trois missionnaires américains, deux hommes et une femme, venus apporter aux païens la Véritable Parode des Apôtres de Notre-Seigneur-Jésus-Christ.

Mais, après plus de deux siècles d’un isolationnisme farouche, le pays du Soleil levant, contraint et forcé d’ouvrir ses portes aux nations étrangères, ne se laisse pas aisément séduire par le chant des sirènes.  Sans l’intervention personnelle du jeune seigneur Genji no Okumichi – qu’on dit prophète – et de la sublime geisha Heiko (maîtresse de Genji), l’œuvre des missionnaires serait d’emblée vouée à l’échec.  C’est ainsi que, dans ce pays de contrastes dominé par l’ordre féodal des samouraïs et rongé par les luttes intestines, les destins du seigneur et de ses hôtes vont s’entremêler.  Ensemble, ils devront surmonter maintes péripéties, se heurter à leurs préjugés pour mieux les dépasser et renaître à la tolérance, à la modernité et….à l’amour.

 

 

Pour 19,80 euros, j'avais très peur d'être déçue. Des achats qui plaisent sur le coup et qui déçoivent ensuite, ça arrive si souvent. Et puis ma mère me l'a offert et j'ai adoré. Je vous laisse sur ces quelques phrases extraites du livre entre chaque chapitre.

 

Le doute t’assaille. La confusion règne. Tu ne sais plus discerner hier de demain.

Pour trouver la voie, écoute ton cœur. Il bat comme un tambour. Il gronde comme les rapides en hiver. Puis le bruit et le silence finissent par se confondre.

Ecoute.


Ecoute.


Ecoute.


C’est le sang qui coule et non l’eau.



Ton sang.




*


Dieux ou Bouddhas, ancêtres ou fantômes, anges ou démons, aucun d’eux ne peut vivre ou mourir à ta place. Ni la prescience, ni la voyance ne pourront te montrer la voie.

Cela, je l’ai compris.

Le reste, à charge pour toi de le découvrir.


*


Les sages disent que la joie et le chagrin ne font qu’un. Est-ce parce qu’en trouvant la première, nous trouvons également le second ?

 

*


D’un point de vue stratégique, je ne peux que déplorer que nous ayons perdu la bataille. Une défaite ne s’accepte jamais de gaieté de cœur. Néanmoins d’un point de vue esthétique, on ne saurait espérer résultat plus magnifique.


La blancheur de la neige tourbillonnant dans l’air. Le rouge du sang répandu. Existe-t-il blanc plus éclatant, rouge plus vif, neige plus froide et sang plus chaud ?


Repost 0
Published by Caliope321 - dans LECTURE
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 00:00
Repost 0
Published by Calie - dans CINEMA
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 12:41




Tchou Tchou, ce week end a commencé avec un train en flamme ! Poisse ou pas poisse ?
Brother et moi attendions le train pour Compiègne quand il est arrivé, tout plein de fumée. Des flics sont sortis en courant, puis les passagers... On nous a renseigné sur la cause de cette fumée noire, la tête du train est en feu, il fallait que nous regagnons l'intérieur de la gare pour notre sécurité et nous ne savions pas s'il y aurait un train pour nous amener à destination ou non.

Poisse totale !!!!

Finalement après quarante cinq minute et l'arrivée des pompiers, on a pu regagner un TER et go to Compiègne. Brother s'est amusé à faire plein de photos que vous retrouverez dans l'album de la Japan 2009 et celles-là sous l'inscription Brotherazzi.

A Compiègne, Brother a découvert Tradia, le magasin médiéval, celtique, fantasy...dont le sous-sol va carrément en accord avec le thème de la boutique. Et une dame de Tradia nous a montré un escalier spécial, un escalier assisté (je ne me souviens plus de l'appelation exacte) Le plafond de l'escalier est l'exacte reproduction des marches car la dame nous a expliqué : cette maison a été fondé à l'époque de Jeanne d'Arc et comme il n'y avait pas d'électricité, les gens utilisaient des torches, ils ne voyaient pas les marches alors ils mettaient leurs mains au plafond ( comme c'est l'exacte reproduction des marches) ils savaient quand descendre)     Ahhh la prochaine fois que j'y vais je m'achète de l'Hypocras Rose : vin rouge, Sucre, Miel, Cannelle, Gingembre, Cardamone, Rose - 11 % vol.

Brother a vu pas mal de choses intéressantes mais il fallait que nous gardions nos sous pour la Japan, le lendemain !

Direction Crépy où j'ai revu des amis. Le CBO du McDo m'a finalement déplu, mais enfin vive les potatoes. Soirée avec le jeu La Bonne Paye jusqu'à quatre heures et demie du matin puis dodo à la spartiate, sur le sol boisée de l'apparte de Greg. Arfffff.

Levés et prêts à huit heures trentes le lendemain, Brother avait enfilé sa superbe veste et mis ses lentilles de contacts rouge. Quand à moi, ma seule fantaisie fut des nattes collées avec des mèches violettes élecriques ! Tibout de Fée, mon meilleur ami est venu nous chercher, nous sommes allés chez des amis pour partir ensemble, à trois voitures. Quelqu'un dont je tairais le nom est resté bloqué quarante minutes dans les toilettes, ce qui nous a un peu retardé....


Sachez que si vous venez en voiture, des navettes sont mises en place pour vous amenez aux parcs des expos ; ce que beaucoup ne savaient pas et nous, dans la navette, nous regardions tous ces gens, marcher, marcher, marcher....

Devant le parc des expos, un monde incroyable. La file, extraordinaire, heureusement le beau temps nous accompagnait. Je ne sais plus combien de temps nous avons attendu mais j'ai trouvé ça sympa, pour moi, faire la queue ça fait parti de l'évènement ! ça nous prépare à ce qu'on va voir à l'intérieur des murs !!
Au bout d'un moment, il fallait se séparer selon le billet d'entrée qu'on avait. Miracle, j'avais pris un ticket électronique, faut dire à la Fnac, j'ai pas eut trop le choix mais ça nous a largement booster ! En moins de trente minutes on était rentré, Brother et moi.

Sans parler du design de la carte électronique Tick&go réalisé par Aurore, son stand s'appelle BlackCat et nous y avons été pour acheter des petites choses, badges, poster, mirroir !! Voici sa page deviantart - Aurore. Le poster que j'ai pris - Red Wings. Et encore d'autres choses pour ma cousine. Je réalise subitement que la BD Pixie, c'est elle qui l'a fait !!!!!

Enfin bon, nous voilà Brother et moi dans la Japan, du côté jeux vidéos. Brother voit SoulCalibur 5 et joue en attendant que Tibout de Fée nous rejoigne, parce que vraiment c'est la jungle. Portable rechargé au max et en baterie et en crédit, ça vaut mieux. Et le truc, c'est l'appareil photo à la main pour flashouiller tous les gens qui passent !




Tibout de Fée arrive. Nous slalommons entre les consoles avec des nouveaux jeux, il y a des scènes géantes avec des écrans géants, des vrais joueurs qui se livrent un combat impossible....

Très vite nous sommes allées sur le stand Ankama pour acheter Tibout de Fée le tome 3 de Maliki - Mots rose au clair de lune - le Souillon n'était malheureusement pas là, il y était l'année dernière. Moi je me suis acheté un tapis de souris Maliki dont je suis très contente. Dommage qu'il n'y avait pas plus de choses, j'aurai bien voulu un poster avec Faënor et l'inscription en dessous "I can see dead things" Ce chat est trop marrant. LOL.

Vous trouverez dans l'album une photos du tapis de souris, une autre du poster de maliki qui réside dans la chambre de Tibout de Fée. Pour ma part ce poster, même si je le trouve sympa, je n'ai nulle part où le mettre, donc. Bon sinon, petite pub, Maliki c'est des trips super et drôles ! Je vais sur son site toutes les semaines, ça me fait du bien !

Après Ankama, direction stand BlackCat. Quand quelque chose vous intérésse, conseil, allez-y le plus rapidement possible, parce que, ça part vite.

Ensuite, ah je ne sais plus. On s'est baladé, il y avait énormément de monde, il fallait jouer des coudes pour passer, en même temps Brother et moi mitraillons les cosplayers, je crois que c'est ce qui me plaît le plus, voir des cosplays. J'ai eu mes petits chouchous dont j'ai trouvé les costumes authentiques !!!




Mes chouchous
Cloud et je pense Misa



Kakashi Sensei




Contrairement à l'année dernière, j'ai fait plus d'achat. Je n'ai cependant pas vu un seul Mog, l'une des créatures symbolique des jeux Square Enix. Il y avait beaucoup de Totoro, ouais Totoro, de Chopper issue du manga One Piece, de Dora l'exploratrice.... Alors n'ayant plus de portefeuille, j'ai opté pour un portefeuille Totoro - ne craint pas le ridicule et puis personne n'en n'aura un comme moi. Et une peluche Totoro et....une paire d'oreilles de gluon vert étincelant, par pur fantaisie, c'est pas un truc que vous mettez tous les jours...malheureusement parce que je suis mignone avec !

Il y avait de la nourriture en paquet, des tas de fringues, des bijoux, des jeunes créateurs, de la musique, des animes avec Manga Distribution. Quelques temps avant je me suis achetée La Guerre de Lodoss et La légende de Crystania qui est la suite du premier. Heureusement que j'ai pu les avoir car à la Japan tout n'est pas cher mais enfin...  En ce moment je suis dans ma période anime, j'ai revu les Vision Of Escaflowne, je vais visionner la Guerre de Lodoss...et ensuite...

J'aimerai aussi relire et non voir les Fruits Baskets, mais comment faire sans les acheter ? Y a t-il un système d'échange de manga comme Allkey fait avec ses Blue Ray ? Ma bibliothèque n'est plus très grande et les Fruits dépassent les dix tomes.... Arg Arg arg...



Pose déjeuner à quatorze heures passées, on n'en oublie le midi et la faim. Au milieu du parc des expos, il y a un jardin intérieur - à ciel ouvert - tout le monde vient ici pour faire une pose. Plein de gens assis en petits cercles. Tibout de Fée, j'ai faim, t'as oublié mon sandwich oeuf mimosa et la fougasse de Brother !!! Qu'est-ce que c'est que ça ??? Tibout de Fée, t'as pas assuré là ! J'ai faimmmmmmmm.... Enfin surtout j'ai soif et comme des cons, on a pris quoi qu'une canette chacun de coca, évidemment avec le monde et la chaleur qu'il y a, on a pas été très malin. Arrrrf, j'ai soif....

Après cette pose où j'ai photographié la peluche Totoro et le porte monnaie grenouille de Brother, le porte monnaie de Naruto en fait, nous sommes allées faire un tour dans la dernière salle, celle qui concerne les arts martiaux et la culture japonaise.

On pouvait assister à des petites représentations de kendo, karaté et autres sports dont le nom ne me vient pas correctement. Et si vous voulez essayer, rien de plus simple, parler avec un des praticiens, lui demander si vous pouvez essayer et hop, en piste !


Les gens s'essaient au maniement du sabre...en bois, plus prudent !

J'ai vu un carton remplit de boules chats, c'était écrit sept euros cinquante sur le carton...bon, faut pas s'y fier, c'était le prix d'une seule boule chat. J'ai demandé à la vendeuse chinoise, je précise, car même si c'est japonnais, les vendeurs étaient tous chinois ^-^, ce que c'était, à quoi ça servait. Elle en a pris une et la fit tourner. Tout simplement, c'est une boule avec une tête de chat et ça sert à rien, ça tourne. Pour sept euros cinquante, ça fait cher la toupie !!

Y'avait des suspensions magnifiques, le prix aussi était beau, arg...

Plus tard, des vendeurs de figurines, de fées...suplimes...au prix sublime lui aussi....

Ensuite, Brother a retrouvé mon stand aux oreilles de chat et m'a fait quelques photos. Puis nous sommes retournés à la voiture, car nous étions fatigués et nous avions presque tout vu de la Japan. Heureusement que les navettes étaient toujours là car nous avions les pieds en feu à force de trotiner, trotiner, trotiner... Mais nous étions ravis.

Fatigué, Tibout de Fée s'est trompé de route pour le retour mais c'est pas grave, nous nous sommes arrêtés à un mac do, la perspective de s'arrêter dans une grande magasin pour acheter une insignifiante bouteille d'eau nous repoussait. Voir du monde...beuuuh...nous en avions déjà trop vu pour la journée.

Du coup, j'ai testé le sunday "Fraise Crumble avec une pointe de menthe", fraise crumble et vanille superbe mais alors y avait-il une pointe de menthe, mystère ! Evidemment, en rentrant, il était hors de question qu'on se refasse un jeu de société toute la nuit --> Les amis de Tibout de Fée qui aiment jouer j'ai rien contre mais qu'ils comprennent qu'on est crevé quand même.

Et après une nuit de sommeille chez Tibout de Fée, nous sommes rentrés Brother et Moi. Et le train avait du retard, 2h d'attente à la gare de Compiègne où j'ai cru que j'allais mourir de déshydratation... Vive les lyder price...ouvert le dimanche et les boissons rafraîchissantes !!!


Dans l'ensemble, c'était un bon week end. On m'a même fait un cadeau d'anniv en retard, un ventilateur pour mon ordi portable ^-^. Et comme je le disais, on est reparti avec plein de merveilleux souvenirs, on a découvert plein de chose, j'ai pu rencontrer les autres zamis de Tibout de Fée, sa mère qui s'est prise d'amitié pour moi, son chien bizarre, son papa spécialiste des jeux ! Hihi !!!!!!



Pour accéder à l'album photo Japan, cliquez sur le bouton ci-dessus

Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher