Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 13:11

Un autre groupe découvert via Youtube et Dailymotion. Le groupe fait de très belles reprises, ensuite, je ne sais pas ce que vaux leur musique, je n'ai pas cherché plus. Ce qui est incroyable dans les reprises c'est que parfois, la reprise sonne mieux que l'original ! Ici ce que j'ai aimé c'est la maîtrise de la voix et des instruments.










Les chansons de Linkin Park, sublime !




Une que j'adore ^-^








Repost 0
Published by Caliope321 - dans MUSIQUE
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 12:56


J'ai découvert un guitariste extraordinaire ! Un américain spécialisé dans la technique du tapping. Tapping ? me direz-vous, mais qu'est-ce que cela ! Eh bien ça consiste à taper une corde plutôt que de la gratter ou de la pincer. Son style de jeu et ses compositions lui ont fait gagner une place considérable auprès des fans ! Depuis que je suis tombée par hasard sur ses vidéos, je reviens souvent l'écouter !










On peut dire que Andi McKee exploite à fond les capacités de sa guitare. Dans une autre vidéo, on le voit jouer de la guitare-harpe ^-^, un instrument qui aurait bien sa place dans un monde merveilleux.
Repost 0
Published by Caliope321 - dans MUSIQUE
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 23:28





Qui vint en premier, l’œuf ou la poule ? Je me pose la même question au sujet du père ou de la mère originelle des vampires. Bram Stoker a trouvé sa réponse et un jour, je trouverai également la mienne. Serait-ce le célèbre seigneur transylvanien Lord Dracula, ou la première femme d’Adam, Lilith ou encore un ancêtre égyptien, un grec…


Mystère.


Il y a toutefois quelques pistes à suivre. Voyez plutôt :
En Grèce, Aristée, Platon, Ovide et Démocrite écrivaient déjà à propos des vampires. De nombreux mythes racontent comment des morts sans âme vont boire le sang des vivants pour continuer à exister.
Les romains craignaient que les morts ne reviennent à la vie s’ils n’avaient pas bénéficié de sépultures. Violer une tombe était sévèrement puni.
Au Moyen Age, des cas de vampirismes furent signalés. Les coupables étaient alors immédiatement arrêtés et brulés.  Au XVIe apparut la première grande figure du vampirisme : la comtesse hongroise Elizabeth Bathory. C’était une aristocrate hongroise et elle aurait tué entre 100 et 600 jeunes filles afin, d'après les légendes populaires, de se baigner dans leur sang. Ces mêmes légendes prétendent qu'elle considérait que se baigner dans le sang de jeunes filles pouvait permettre de rester éternellement jeune. Bien qu'elle ne boive pas le sang, elle reste pour beaucoup l'incarnation du côté aristocratique du vampire.
Des vampirologues pensent que la vampire originelle serait Lilith. Première femme d’Adam, bien avant Eve. Lilith était libre, indépendante, l’égale d’Adam. Elle était capable d’imposer son opinion et de contester celle de son époux. Elle possédait aussi un fort caractère et ne craignait pas d'exprimer ses désirs sexuels.  Ce point précis serait d'ailleurs à l'origine de sa séparation avec Adam, qui refusait tout rapport en dehors de la position "du missionaire", position qui place littéralement la femme "sous" l'homme... Ce qui ne convenait pas à Lilith.
Rejetée de l’Eden, elle devint la compagne de Lucifer et la mère des succubes : des démons femelles capables de prendre l'apparence d'une humaines pour avoir des rapports avec des hommes durant leur sommeil...
Par son baiser de la nuit, Lilith aurait donné naissance aux vampires…
Mais le plus célèbre, l’icône mondiale demeure Vlad Tepes, appelé également l’Empaleur, je nomme Dracula.


Ce que dit Wikipédia au sujet du vampirisme et de l’Eglise : Le vampirisme était pour l'Église catholique un sujet sérieux et politique. Les âmes des morts ont trois alternatives : Paradis, Enfer ou Purgatoire. Or le vampire est un mort qui ne se retrouve dans aucune de ces trois catégories, puisque c'est une âme qui erre sur Terre. Sa simple existence remet donc en cause le dogme catholique et donc la puissance de l'Église.
Des vampires
Dans la littérature ou dans les films, on constate une évolution ou une classification des vampires. Il y a les vampires stricts. Ceux qui ne supportent pas le soleil, qui ont horreur de l’ail, de l’eau bénite, qui meurt d’un pieu dans le cœur… Et les autres vampires, plus puissants, qui supportent le soleil, qui ne craignent pas les lieux et les objets saints, les vampires mutants, les vampires avec une âme…
Le vampire dans le roman de Bram Stoker peut supporter la lumière du soleil mais ses pouvoirs sont considérablement réduits.
Le vampirisme se transmet par le fameux « baiser du vampire » qui s'applique à la gorge, contre la carotide. Avec une habileté surprenante, les dents-scalpels du vampire percent l'artère, libérant le germe du vampirisme qui donne aussi l'immortalité. Le vampire boit son content de sang chaud puis, grâce à un procédé que les savants ne peuvent pas s'expliquer, referme la blessure qui se cicatrise immédiatement et devient une petite marque rouge. Fidèle à sa proie, le vampire revient boire son sang. Le donneur involontaire décline, maigrit, devient squelettique et finit par mourir. C'est alors que le baiser maudit montre toute l'étendue de son pouvoir. La victime devient vampire et, à son tour, sort de la tombe pour chercher ses victimes, continuant le cycle infernal.


Quelques mots du célèbre chasseur de vampire, Van Helsing : (cf. Bram Stoker)
« Il faut savoir que le nosferatu ne meurt pas, comme l'abeille, une fois qu'il a fait une victime. Au contraire, il n'en devient que plus fort ; et, plus fort, il n'en est que plus dangereux (...). Il se sert de la nécromancie, art qui, comme l'indique l'étymologie du mot, consiste à évoquer les morts pour deviner l'avenir, et tous les morts dont il peut approcher sont à ses ordres (...). Il peut, avec pourtant certaines réserves, apparaître où et quand il veut et sous l'une ou l'autre forme de son choix ; il a même le pouvoir, dans une certaine mesure, de se rendre maître des éléments : la tempête, le brouillard, le tonnerre, et de se faire obéir de créatures inférieures, telles que le rat, le hibou, la chauve-souris, la phalène, le renard et le loup ; il peut se faire grand et se rapetisser et, à certains moments, il disparaît exactement comme s'il n'existait plus. »
« Il est prisonnier, plus qu'un homme condamné aux galères, plus qu'un fou enfermé dans un cabanon. Aller là où il a envie lui est interdit. Lui qui n'est pas un être selon la nature, il doit cependant obéir à certaines de ses lois - pourquoi, nous n'en savons rien. Toutes les portes ne lui sont pas ouvertes ; il faut au préalable qu'on l'ait prié d'entrer ; alors seulement il peut venir quand il le désire. Son pouvoir cesse, comme d'ailleurs celui de toutes les puissances malignes, dès les premières lueurs de l'aube. Il jouit d'une certaine liberté, mais en des moments précis. S'il ne se trouve pas à l'endroit où il voudrait être, il ne peut s'y rendre qu'à midi, ou au lever, ou au coucher du soleil (...). Ainsi, tandis que le vampire peut parfois accomplir sa propre volonté, pourvu qu'il respecte les limitations qui lui sont imposées et se confine dans son domaine : son cercueil à lui, son enfer à lui, ou encore dans un endroit non béni (...) ; et encore ne peut-il se déplacer qu'à des moments bien précis. On dit aussi qu'il ne peut franchir des eaux vives qu'à marée haute ou lorsque la mer est étale. Et puis, il y a des choses qui lui ôtent tout pouvoir, comme l'ail, nous le savons assez ; comme ce symbole, ma petite croix d'or, devant laquelle il recule avec respect et s'enfuit. Il y en a encore d'autres (...) : une branche de rosier sauvage, posée sur son cercueil, l'empêche d'en sortir, une balle bénite que l'on tirerait sur son cercueil le tuerait et il deviendrait alors un mort véritable. Quant au pieu que l'on enfonce dans son cœur, nous savons qu'il lui donne également le repos éternel, repos éternel qu'il connaît de même si on lui coupe la tête. Il ne se reflète pas non plus dans les miroirs et son corps ne fait pas d'ombre. »

 

Des vampires qui n’en sont pas


Il existe bien des créatures de l’imaginaire, suceuse de sang mais non vampire.
Les lamies sont des créatures plus nécrophages que vampires : lascives, ondoyantes, serpentines, avides de stupre et de mort, aux pieds de cheval et aux yeux de dragon. Elles attirent les hommes pour les dévorer et peuvent s'apparenter aux Succubes.


Il existe également les striges.

 

ARTICLE NON TERMINE

 

Mes vampires


Ceux que je préfère sont ceux d’Anne Rice. C’est certainement pour cette raison que mes vampires ne sont pas entièrement des monstres comme ils sont vus la plupart du temps. Ce sont des êtres non-morts doué d’amour. Lorsqu’ils aiment, ils incarnent le véritable amour, à l’état pur, l’osmose entre deux âmes, une union extraordinaire… Ils envient les hommes pour leur mortalité. Ils sont condamnés à vivre éternellement, ils sont les spectateurs de la vie des hommes… Ils craignent la lumière du soleil, les croix, l’eau bénite…tout ce qui est relatif au christianisme.
Un jour, j’espère terminer toutes mes nouvelles que j’ai commencé sur le thème du vampire afin d’en faire un recueil.

Les miens se rapprochent plus de la conception d’Anne Rice. Lorsqu’ils aiment, ils incarnent le véritable amour, l’amour à l’état pur. Ils sont doués et non doués d’âmes. Avec l’âge, ils gagnent en pouvoir. Ils observent les hommes et les envies. L’immortalité leur parait amère (lorsqu’ils n’ont pas trouvé un être cher avec lequel la partager.

Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 13:11


Il est vrai que je fais des fautes d'orthographes et majoritairement de grammaire, demandez à SAD, c'est elle qui me corrige et je l'en remercie. Mais quand je discute avec certaines personnes, je me demande si elles ont été un jour à l'école !

Mon dieu, comment peut-on écrire comme on entend ? Comment peut-on refuser la vérité ? Parce que si vous leur dites qu'ils écrivent mal, c'est comme si vous les aviez insultés ! Ils disent ""tu ai dessus" et vous répondez, non je ne suis pas dessus. Mais ce qu'ils voulaient dire c'est "tu es déçue"  et là, franchement, OUI, vous êtes déçue. Déçue de devoir converser avec des gens qui se moquent bien du français.

Et il continue, gai ma taite sur maypaule, il faut comprendre, j'ai ma tête sur mes épaules. Core = encore. Heureusement que vous êtes intelligent, sinon vous ne pourriez pas décoder ! Quelle est votre profession ?
Koa ? Votre taf !! (obligée de parler dans son jargon) Ah, je boce den le batimen. Je vé rassheté la meson de ma granmer bianto.

Outch, assez ! Tu me fais chier à écrire comme ça ! C'est un entretien que tu passes mon gars ! Non je ne peux pas te prendre ! Tu insultes la LANGUE FRANCAISE !!!!!!



J'ai envie de crier ! J'ai envie de le crier ARG !!!!!!


Quand j'en aurais le temps, j'écrirai un essai sur cette dégration de notre langue. Je suis profondément choquée quand les gens la malmène, notre langue, notre patrimoine.





Repost 0
Published by Caliope321 - dans BAZAR & CIE
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 18:55



  Donuts

Maman a acheté un appareil à donuts il y a un petit moment. Tout neuf dans son carton, il a été stocké dans le cajibi...et oublié. Menant une exploration des ressources de la maison, j'ai vu le carton et j'ai eu envie de préparer des donuts. Malheureusement, les recettes du paquet sont en allemand et comme j'ai fait espagnol à l'école....

Puis en feuilletant le programme télé, miracle, je tombe joyeusement sur la recette ! Eh oui, cette semaine Lidl vend un appareil à donuts pour moins de quinze euros. Si vous avez envie de donuts, foncez ! Les produits de la marque Bifinett sont excellents !

Pour 50 donuts :

260 gr de farine
130 gr de sucre
1 paquet de sucre vanillé
1 paquet de levure chimique
0, 25 L de lait
3 oeufs
4 cuillères à soupe d'huile
30 gr de sucre glace/poudre facultatif


1. Mélanger la farine, les sucres et la levure. Metter les oeufs et délayer le lait au fur et à mesure en battant avec un fouet de sorte à éviter les méchants grumaux ! Enfin, ajouter l'huile. La pâte doit être lisse.

2. Préparer la machine à donuts. Là je dois dire que j'ai failli me résigner vu la longueur du fil électrique et manquant de rallonge, j'ai du courir dans la maison pour trouver une prise multiple. Graisser avec de l'huile sur un coton la surface de cuisson. Brancher, laisser chauffer 5-6 min.

3. Remplisser chaque moule, il faut que le point noir reste à découvert, n'en metter pas trop sinon en refermant l'appareil, la pâte déborde ! Refermer le couvercle. Attention, le temps de cuisson est de 2 à 3 min, vérifier au bout de deux, il faut que les donuts est une couleur caramélisé. Retirer-les à la fourchette, ils décolent facilement, pur bonheur et précipiter-les dans du sucre glace selon votre convenance.

4. Dans le commerce ou dans les fast food, on peut en voir nappés de chocolat ou d'une crème au sucre. POurquoi pas, alors réduiser la proportion de sucre en poudre et tester différentes crèmes au sucre. J'ai vu par exemple du sucre parfum banane, chocolat, vanille le plus connu, cerise, citron vert...

5. Bon appetit !!!!!! Conseil : faites en quand il y a du monde, c'est vite bouratif et vous vous retrouver avec 30 donuts qui en refroidissant perdent leur délicieusité (mot caliopéen) ! 
Repost 0
Published by Caliope321 - dans CUISINE
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 12:26






Résumé : Hanté par les cauchemars de la guerre du Vietnam, Evan n'aspire qu'à une chose : la tranquillité. Il espère la trouver en s'installant dans la petite ville paisible de Bethany's Sin avec sa famille. Mais bientôt d'étranges détails viennent le perturber : les hommes de ce village semblent terrorisés, certains sont même horriblement mutilés. Pourtant aucun ne consent à en parler. La nuit, on entend dans les rues des bruits de sabots et des hommes, toujours des hommes, disparaissent sans laisser de traces. Et si les femmes de Bethany's Sin dissimulaient un horrible secret ? Evan ne pourrait même plus se fier à son épouse ou à sa propre petite fille...

Je voulais le lire depuis un moment et voilà que c'est fait. Je l'ai lu assez rapidement bien que je n'ai pas pu m'empêcher de tourner quelques pages car cela m'ennuyait. Apparamment Robert McCammon est un auteur assez connu. En cherchant des infos sur ses oeuvres, je suis tombée sur Le mystère du Lac qui serait l'un de ses meilleurs, peut-être le lirais-je un jour.

Dans tous les cas, la Malédiction de Bethany m'a transporté avec le narrateur à Bethany's Sin, un village agréable et parfait ! Parfait ? Pas vraiment, des gens ont disparu et la dame de la garderie raconte des histoires aux fillettes, des histoires que les garçons et même les pères ne doivent pas entendre. Et des cavalières rodent la nuit et attaquent les hommes à coup de hâches...


Si vous n'avez pas l'intention de lire ce livre, vous pouvez en tout sécurité lire ce qui suit ! Sinon, passez votre chemin, mouhahahahaha, rire de sorcière !

Spoiler:

Le thème de l'histoire repose sur la légende des amazones. En 1965, quelque part près de la Mer Noire, une secousse sismique révèle un curieux tombeau. Une passionée par l'histoire pénètre dans ce lieu et découvre plusieurs statues calcinées, noires, ainsi qu'une statue de la déesse Artémis qui dans l'oeuvre de McCammon représente la déesse des amazones. La statue est d'ailleurs représentée avec une multitude de seins qui recouvrent son corps. Seins que les amazones se coupaient pour plus d'aisance quand elles utilisaient l'arc. L'esprit tourmenté de la reine des amazones prend possession de la jeune femme et va recréer à Bethany'Sin Thémyscria, la ville des guerrières. Evan Reid, sa femme Kay et leur petite fille Laurie emménage dans une superbe maison pour un prix très bon marché. C'est pour eux un nouveau départ mais voilà que les cauchemards d'Evan reviennent hanter la famille. Il hurle et réveille la maisonnée. Il essaie de comprendre ses visions qui lui ont toujours plus ou moins averti d'un danger. Parallèlement, sa femme, professeur d'algèbre enseigne dans une grande école et est sujette à des cauchemars qu'elle n'avoue pas où elle est Oliviadre, une amazone, qui parcourt la terre à cheval, en décapitant les hommes qu'elle rencontre, car les hommes sont leurs ennemis. Et tout doucement, Oliviadre va prendre possession de Kay. Toutes les femmes deviennent des pantins au services des amazones, même les fillettes qui sont conditionnées, du moins on l'imagine, puisque madame Omarian leur raconte des histoires que les garçons n'ont pas le droit d'entendre. Les hommes au contraire sont des victimes. Elles en choisissent certains comme Neely Ames pour qu'il les enfante sans qu'il en soit conscient, d'autres sont rendus aveugles ou boiteux. Quand l'une d'elle est enceinte, si c'est un garçon qui naît, il est soit tué soit gardé en vie comme serviteurs. Et au milieu de la ville, un musée aux tuiles noires, un musée rarement ouvert présentant les découvertes de la maire, Katerin Drago, en 1965 près de la mer noire. Cependant, une pièce reste fermée et Evan est bien décidé à savoir ce qu'il s'y cache. Il comprend ce qui se trame et sauve Kay et Laurie au péril de sa vie. Je regrette toutefois que l'horreur n'est pas été plus poussé.


Un passage que j'ai bien aimé :


La maison fut brutalement plongée dans le noir et le moteur du réfrigérateur se tut. L'homme se retrouva dans l'obscurité et le silence qu'il avait fui quelques minutes auparavant. Seigneur ! pensa-t-il pendant que son coeur tressautait dans sa poitrine. Il entendit quelque chose tomber sur le sol de la cuisine , et il fut en proie à une terreur incontrôlable jusqu'à ce qu'il réalisât qu'il avait lâché son sandwich.



Un site qui pourrait vous plaire +++++++

Repost 0
Published by Caliope321 - dans LECTURE
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 17:07


Repost 0
Published by Caliope321 - dans PHOTO
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 17:05





Je me demande où je pourrais trouver un autre même nounours. J'aimerai avoir toute la famille de Paradis. On me l'a offert il y a plus de dix ans, je pense que Paradis a été acheté à Gournay mais...pas sûre.
Repost 0
Published by Caliope321 - dans PHOTO
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 19:37








Quand des bonbons en forme de tétines se retrouvent dans un égouttoire bleu et que la lumière du jour vient se poser dessus....voilà le résultat.

Repost 0
Published by Caliope321 - dans PHOTO
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 00:00


Mon coup de coeur 2009 : Nelly Ciobanu - Hora din moldava





Un jour j'aimerai bien voir...peut-être Olivia Ruiz nous représenter. Je pense que tout est une question de rythme, une chanson qu'on aime bien chanter. Je ne dis pas que celle de Patricia Kaas était nulle mais ça manquait de pom pom pom...

J'ai bien aimé également la Lithuanie, l'Estonie, Ireland, la Norvège (gagnante) plus tard, la Finlande, la Grèce qui me faisait penser à un groupe spatial ! L'ouverture du show était super avec Dima Bilan, le gagnant russe de l'année dernière, puisque c'est dans la ville du gagnant que ce déroule le concours. L'an prochain, sera donc Oslo, capitale de la Norvège !

Ce concours de la musique diffusé sur la télévision dans toute l'Europe a été crée en 1956 ! C'est devenu une institution et je suis contente que cet évènement perdure. Un peu comme la fête de la musique ! Le concours est donc ouvert à tous les membres actifs de l'union européenne. On se rend compte soudain que l'Europe est gigantesque avec des pays dont on ignorait un peu l'existence. Personnellement, Aizerbaïjan, je ne connaissais pas - j'aime bien la sonorité.

Depuis 1956, la France a gagné 5 fois : 1958, André Claveau - Dors mon amour ; 1960, Jacqueline Boyer - Tom Pillibi ; 1962, Isabelle Aubret - Un premier amour ; 1969 ex aequo, Frida Boccara - Un jour, un enfant ; 1977, Marie myriam - L'oiseau et l'enfant.



Repost 0
Published by Caliope321 - dans MUSIQUE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher