Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 13:32

 

  Dimanche-Challenge.jpg

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je m'efforce de mettre à jour deux dimanches par mois. Cette fois, je me suis frottée à la recette maison des gyozas japonnais et je dois dire que même si mes gyozas sont bons, je préfère encore ceux du resto...  Je dois tout faire pour renverser la vapeur ! Parce que bon, je roule pas sur les pépettes...

 

Les gyozas sont des raviolis japonais très appréciés par les Occidentaux. Quand il n'y a pas de makis printemps, c'est généralement vers eux que je me tourne. J'ai commencé par chercher la recette sur internet. Beaucoup de sites et de blogs proposent des recettes à partir de la pâte à gyozas toute faite. J'aimerai bien en trouver afin d'essayer également. Après quelques recherches infructueuses, je me suis décidée à recréer la pâte à raviole spécial gyoza.

 

Ingrédients pour 10 gros raviolis : 200 gr de farine de blé - 70 ml d'eau bouillante - 1/2 cuillère à café de sel.

 

Pour m'aider, j'ai regardé cette vidéo très instructive : Comment faire la pâte à ravioli chinois, qui montre l'étape de la confection de la pâte à la manipulation pour obtenir les disques à raviolis.

 

Après avoir formé la boule de pâte devenue tiède, on fait un trou (là on pense forcément à la tarte dans Américan Pie, non ? Bon..alors ce n'est que moi!) pour former un joli boudin. Je suis toute fière du mien !

 

Gyoza japonais 1

 

 


Gyoza japonais 2

 

La partie technique arrive ! Heureusement, la vidéo l'explique très bien.

 

Gyoza japonais 3

 

 

Ingrédients pour la farce : 300 gr de porc (vous pouvez mettre du poulet, du boeuf, du poisson...) - 2 cuillères à café de gingembre moulu - 1 gousse d'ail - 1 cuillère à soupe de soja - 2 cuillières à soupe de vinaigre de riz - Sel - Poivre - Ciboulette

 

Pour la suite, j'ai regardé cette vidéo-ci,  Comment faire et cuire des raviolis chinois, qui est la suite logique de la recette, à un détail près. Les raviolos de la vidéo sont à cuire dans l'eau. Pour les gyozas japonais, c'est une autre cuisson.

 

Gyoza japonais 4

 

Après remplissage, on les dépose sur une surface fariné, car la farce à tendance à hydrater le raviole. Puis c'est parti pour la cuisson ! Là, je dois dire que j'ai galéré...

 

Gyoza japonais 5

 

Tadaaaa, bienvenue dans ma cuisine de fortune, mon système D à moi.

On commence par verser un peu d'huile dans une poêle anti-adhésive, c'est mieux et on fait dorer les raviolis. Quand cette étape est faite, on ajoute de l'eau à mi-hauteur des raviolis et on laisse cuire, façon vapeur, en refermant d'un couvercle.

Sur les différents sites que j'ai trouvé, la peau de la raviole devait devenir translucide : je ne suis jamais arrivée à cette étape. Sûrement parce que ma pâte était trop épaisse (et pourtant, je m'y suis apliquée lors de la confection des disques !)

Au bout de 45 min, j'ai arrêté la cuisson. J'avais remis 2 fois de l'eau. Mais bon, ils persistaient à rester durs...et pas mous.

 

Gyoza japonais 6

 

Je les ai servis avec des légumes et de la sauce soja. C'était tout de même bon. Quand je les referai, je veillerai à ce que mes ravioles soient plus fines.

 

food.png

 

ITADAKIMASU

(bon appétit = japonais)

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 13:56

breves-d-un-chat-noir-bann.jpg

Quand j’ai un rendez-vous méga-important, du genre qui va bouleverser ma vie, je prends de l’avance, quitte à arriver trente minutes plus tôt.


N’ayant aucune confiance en ma ligne de bus, je pars plus tôt à larrêt et je commence à patienter… à patienter… à patienter… Et ça ne loupe pas, le voilà en retard d’une minute…de deux minutes…de cinq minutes…de dix minutes. Noooon…Ô désespoir, te voilà... Je me vois déjà en retard, je commence à stresser, les sueurs froides m’envahissent… Gneuh…Karma de chat noir !!!

Vingt minutes plus tard, le voilà ! Bus de m… je t’aime… presque…ok pas du tout… Je monte et me dis que tout n’est pas perdu, quand soudain, il ne part pas. Arrrg !

« Monsieur le conducteur, pourquoi est-ce que vous patientez ? » ; « Je suis en avance. » ; « Non mais, vous vous foutez pas un peu de nous, là ? Les deux derniers horaires n’ont pas été RESPECTÉS, ce qui me met foutrement en retard !» (oui, des fois, je hausse la voix et je dis des mots pas très jolis) Et y a rien à faire, le conducteur ne démarre pas… Il patiente…dix minutes, encore...


Voilà comment mon avance de 40 min a été consommée.

Je suis arrivée H-2 min à un entretien et le chat noir n'a pas continué son oeuvre puisque le dit entretien était une réunion collective qui commença 20 min plus tard. 

Repost 0
Published by Calie - dans BREVES...
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 18:53

 

Qu'avais-je dit déjà ? Ah oui, ça me revient... "La bande-annonce est tellement bien faite, que la voir, me suffit à entrevoir parfaitement le film !" Merci, ça fait une économie de place de cinéma...mais j'étais curieuse de le visionner.

 

Clint Eastwood est un acteur mythique mais...je suis trop jeune et je ne suis pas férue de western. Cependant, les scénarios de conflits entre deux personnages sont toujours intéressants ; je trouve fascinant de voir comment les dénouements s'opèrent.

 

 

 

Une-nouvelle-chance-2-copie-1.jpg

 

Un découvreur de talents spécialisé dans le baseball voit sa vie basculer avec la perte progressive de sa vue. Il décide pourtant de faire un dernier voyage à Atlanta, accompagné de sa fille, à la recherche d'un talent prometteur.

 

Gus Lobel est un découvreur de talents et vieillir est un épisode de sa vie qu'il n'apprécie guère. Sa vue décline ; ses patrons qui vivent dans leur temps, avec les statistiques et les ordinateurs pensent s'en débarasser après qu'il ait dénicher le prochain talent prometteur. Pete Klein qui travaille avec Gus et qui est son ami demande à sa fille Micky d'accompagner son père à Atlanta.

Ces deux là ont du mal à se supporter car lorsque la mère de Micky est morte, Gus a cru bon d'abandonner sa fille à un parent, croyant offrir une meilleure vie à son unique fille. Micky est devenue avocate mais cache une grande passion pour le baseball.

 

Ce film m'a beaucoup plu !

 

Une-nouvelle-chance-1.jpg

 

 

De ce fait, je vais regarder Le Bon, la Brute et le Truand... même si le genre est différent. Clint campe le rôle d'un vieux qui n'arrête pas de bougonner, d'être de mauvais poil. Il a du charisme et beaucoup de présence dans ce rôle.

 

Une-nouvelle-chance-3.jpg

 

Quel duo !

 

Une-nouvelle-chance-4.jpg

 

Justin Timberlake qui joue plutôt bien (sa caisse est waoooouh trop belle ) interprête un ancien talent repéré par Gus. On l'appelait Flamme Flanagan car il lançait des balles très rapide. Mais c'était avant qu'on l'épuise et qu'il se froisse un muscle. Johnny Flanagan n'a pas pour autant laissé tombé l'univers du baseball puisque son rêve est de devenir commentateur.

 

Une-nouvelle-chance-5.jpg

 

Et puis, il y a la clic des patrons d'équipe qui étudient les statistiques des joueurs afin de dénicher les futurs talents qui s'achètent des milliers de dollars. D'ailleurs, ils sont convaincus qu'un joueur sera le prochain talent mais Gus leur démontrera que les vieilles méthodes sont les meilleures.

Repost 0
Published by Calie - dans CINEMA
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 10:13

 

WalkOffTheEarth-2.jpg

 

Clin d’œil à Cali du Calidoscope, puisque c’est grâce à cette accro des livres que j’ai découvert ce groupe. Cali lançait un post sur Facebook à propos de la chanson Somebody That I Used To Know que je ne connaissais pas. « Ah bon, tu la connais pas ? Pourtant elle a été repris plein de fois depuis sa sortie en 2011 ! » Ouais bin... On peut passer à côté de plein de choses quand on tend pas bien l'oreille, hein ? Non... Bon... 

En farfouillant sur YouTube, je tombe sur l’interprétation d’un groupe et je tombe des nues, tellement c’est extraordinaire. Voyez-vous ça. Clic ! « Mais voyons Caliope, c’est le buzz du début de 2012 ! Elle est vieille cette reprise… » Ah…OK… Mieux vaut tard que jamais, hein ? A partir de ce moment-là, je me la suis passée et repassée cette vidéo. Puis j’ai écouté l’originale. Mais non, c’est la reprise qui me plaît.

Un autre soir, j’ai fait la recherche « Walk Off The Earth » dans YouTube en souhaitant trouver d’autres vidéos et ALLELUIA !!! Mon coup de cœur s’est renforcé !

 

cdc 

Derrière ce nom se cachent Gianni Luminati, Mike Taylor, Ryan Marshall, Joel Cassady et Sarah Nicole Blackwood. Le groupe a été formé en 2006, à Burlington au Canada. Alors moi, je tilte tout de suite parce que Burlington c’est aussi le nom de la ville où se déroulent les aventures passionnantes de Rebecca Kean. Pour revenir au sujet, leur style de musique est d’inspiration indépendante.  

Dixit Wikipédia : « Le groupe est surtout connu pour ses reprises de chansons célèbres sur YouTube et l'utilisation d'instruments peu communs tels que le ukulélé et le thérémine, ainsi que du sample. » Le théré quoi ? En tout cas, j’aime ce genre de groupe : beaucoup d’instruments, des voix bien équilibrées, un beat-box, des versions covers, originales également et pro du lancer de guitares ou ukulélé. J'ai un big coup de coeur pour ce groupe et je ne peux pas le garder pour moi. Alors si vous ne le connaissez pas, je vous invite à le découvrir. 

 

WOTE

 

Someone Like You - Adèle Cover version en live

Someone Like You - Adèle Cover version studio - celle-ci est différente de la 1ère.

Party Rock Anthem - Lmfao Cover

Magic - je ne sais pas si c'est une reprise mais j'adore !

Man Down - Rihanna Cover - rumpampam...

Red Hands - Clip original

 

WalkOffTheEarth-4.jpg

 

Et une vidéo de 50 min avec interview - chat ^_^ Vous formalisez pas c'est tout en anglais au niveau des dialogues mais on comprends quand même des tites choses.

 

 Walk off the Earth Live @StageIt

 

Bonne écoute !

 

Et sinon, il y a leur site !!!  Walk off the Earth :-)

 

Walk-Off-The-Earth-WOTE.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Calie - dans MUSIQUE
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 21:24

Une artiste française que j'ai découverte il y a six ans, c'était à Trolls et Légendes. J'en profite pour vous signaler que le prochain festival de Trolls aura lieu les 29, 30 et 31 mars prochain à Mons, en Belgique. J'y serai le dimanche. Le site ici.

 

 

 

 

Une merveilleuse reprise selon mon avis ; parfaite pour écrire le soir. Bonne écoute !

 


Repost 0
Published by Calie - dans MUSIQUE
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 09:48

J’ai oublié de parler d’un évènement. Un évènement ! La 3e édition du salon du chocolat à Lille, qui ne m’a pas plu plus que ça. Je me souviens de la 1ère édition qui concernait l’origine et la création du chocolat, la 2nd édition sur le thème de Tintin avec les personnages et les bâtiments en chocolat et là…drame, je n’ai pas compris grand-chose au thème. J’ai vu une statue de type inca… Quand j’ai demandé aux exposants, personne n’avait l’air au courant bon. Pas rassurant du tout.


On se balade parmi les exposants, oui il y a du chocolat, mais les mêmes produits, presque, reviennent que l’an passé et l’an l’an passé… Bref, très peu de nouveautés. Certains prix sont astronomiques ! Certains exposants paraissent très sympathiques, c’est pour mieux vous berner… j’ai fait un achat de 25 euros pour des fruits sans m’en être rendu compte. J’ai mis 5 jours pour m’en remettre. J’ai trouvé qu’il y avait plus d’enseignes de macarons, trois ou quatre, ce qui est beaucoup ! J’ai pu goûter ainsi à un certain nombre de bouts de pâtisseries, dont l’une qui me paraissait très sec. Le gars m’explique que ce sont les vrais macarons (ah, parce qu’il y en a des faux il n’avait pas aimé ma remarque…) car ils sont s’en ganache et selon lui ce sont les meilleurs, ceux qui disent le contraire se mentent à eux-mêmes. Hein ? Bon, je vais pas le contredire !


Le stand de guimauve, c’est bien, c’est bon (ok, j’aime pas ça) mais c’est pas du chocolat. Et le stand de foie gras ! Mais qu’est-ce qu’il faisait là ?


Voilà pourquoi j’ai sans doute oublié d’en parler.

 

Mais, je ne suis pas repartie les mains vides.

 

D’abord, je tiens à remercie Effigie Création, car c’est grâce à eux que j’ai pu y aller. Sur la page facebook, l’enseigne proposait un concours auquel j’ai participé pour remporter une entrée. Pour la petite histoire, le jeudi 28 février, ils ont tiré la gagnante. N’allant pas voir mes mails, enfin…mes spams, je n’étais pas au courant. Le lendemain, anniversaire d’une grande amie à moi, je décide que c’est THE DAY où on va enfin prendre place chez Effigie Création et goûter leur pâtisserie et leur chocolat chaud. INSTANTS MAGIQUES ! Le soir, je vais quand même consulter mes mails et mes spams pour découvrir que j’ai remporté la place. Rebelote le lendemain pour aller chercher la place. Je les apprécie beaucoup, la vendeuse et son mari qui tiennent Effigie Création, ils sont sympathiques.

 

Donc, je ne suis pas repartie les mains vides …

 

Salon du chocolat 3 4 

 

Un coup de cœur pour les raisins au sauternes enrobés de chocolat noir. Je me surprends à aimer les raisins secs depuis quelque temps et également le vin. Doucement, mais sûrement, je vais vers la consommation de vin…waouh… C’est ma mère qui sera contente, un petit verre de vin rouge chaque jour et tu vivras vieille ma fille lol.

 

Une découverte en ce qui concerne le vin au chocolat, mais le prix de la bouteille était costaud. L’alternative, c’était d’acheter le lot de 4 ou 6… Les vendeurs étaient sympas et en fait non, ils m’ont décliné plein d’arguments pour que j’achète. C’était lourd ! C’est sûr qu’ils ne sont pas là pour faire des cadeaux, mais bon…

 

Le second achat c’est la fleur rouge, pétales en dragées au chocolat et coccinelles. Petite vengeance sur le salon de l’an passé où je désirai en avoir une.

 

Autre découverte qui m’a vraiment séduit, moins que les prix, c’étaient des peintures gourmandes. Alors, faut être honnête, je me suis demandée pourquoi c’était là. L’an dernier, on a eu des peintures en relief chocolat ce qui cadrait mieux avec le thème. Là, des peintures de macarons… Si c’était le salon du macaron…

Mais ces peintures ne m’ont pas laissé de marbre. En voici quelques-unes. La peintre, de Rennes, s’appelle Marie Jolly.

 

Salon du chocolat 3 2

 

Oups... les petits poissons et les fleurs, ils sont beaux aussi mais ils sortent du thème.

 

Le site de l'artiste : des peintures à croquer.

 

 

Salon du chocolat 3 1

 

Ici on pouvait voir des élèves en train de traiter le chocolat. Ils étaient très concentrés...pas très causants.

 

Salon du chocolat 3 3

 

La fameuse unique statue en chocolat.

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 16:11

Dimanche-Challenge.jpg

 

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je mettrai en ligne deux dimanches par mois ;-) - normalement, je devrais y arriver. Depuis quelque temps, je fais nettement plus attention à mon alimentation et voilà que j’avais trop envie de manger un wrap mais sans le payer 4,20 euros.

Alors j’ai fait ma petite enquête. D’abord, un wrap, c’est quoi ? Je crois bien que la première fois que j’ai rencontré ce mot, c’était à McDo…vous savez le mini-wrap, poulet pané, salade, tomate, oignons frits qu’ils ont décliné en mastodonte wrap encore plus saucé ?  Bref.

Un wrap – qui nous vient de l’anglais : emballer/enrouler, c’est une espèce de sandwich roulé à partir d’une galette très fine, généralement une tortilla de blé ou de maïs. La garniture est très variée, selon votre goût.

Je suis allée sur le site de ChefNinicomme tous les jours – puisque la Chef a partagé sa recette de tortillas maison. Il est vrai que lorsque j’ai regardé la liste des ingrédients : farine, sel, sucre, beurre et eau ; je me suis demandée pourquoi s’embêter à acheter les tortillas toutes faites. En plus, la préparation est extrêmement simple.

 

Voyez par vous-même avec la recette des tortillas faits maison, par ici.

La recette ne le précise pas, mais j’ai ajouté le beurre ramolli et l’eau à température ambiante. J’ai ensuite amalgamé le tout avec des baguettes chinoises, technique que j’ai vu dans une autre recette. Puis, j’ai travaillé un peu la pâte à la main.

 

Lorsque les tortillas sont cuites, j'ai préparé les ingrédients à placer, comme ceci :

 

Dimanche-wrap-maison.jpg

 

On observe que mes tortillas n'ont pas une forme bien circulaire comme celle de Chef Nini ou d'Odel Passo. Heureusement, ça ne change rien au goût ! Afin que la garniture ne soit pas sèche, j'ai  badigeonné mes tortillas de sauce à burger. Puis, je suis passée au roulage.

 

Dimanche-wrap-maison-2.jpg

 

Résultat : je suis vraiment contente d'avoir essayé d'en faire moi-même ! La préparation demande un peu de temps mais il n'y a pas de réelle difficulté (à part si on ne respecte les quantités liées à la recette) et puis, on sait ce qu'on a dans notre assiette ^_^ .

 

Pour changer parfois d'un sandwich, je saurai quoi faire à la place ! Wrap jambon/légume. Wrap poulet/crudités. Wrap saumon. Wrap tomate mozza... Wrap pizza...

 

 

Rendez-vous dans quinze jours, où je vous ferai part d'un nouveau challenge : réussir des raviolis japonais ! Comme pour les wraps, je souhaite en manger. C'est un de mes mets favoris dans les restos asiatiques alors, pourquoi ne pas essayer ! Je suis sûre que ça n'a rien de sorcier.

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 09:41

 

J’ai toujours eu envie de savoir ce que pourrait donner de la bit-lit/chick lit à la française et c’est fait. Verdict : je me suis régalée !

 

J’en aurai mis du temps pour lire un Sophie Jomain. Comme toujours, je suis longue à la détente. Vous aurez sans doute remarqué, je ne lis pas les livres qui font un carton plein à l'instant I. Moi je lis ce qui me fait envie, sur l’instant présent. Bah oui, faut se faire plaisir, quoi !

 

les anges mordent aussi

 

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »
Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

 

 

 

Ce premier tome fait partie des livres qui se dévorent. J’ai mis exactement un week-end à le lire. C’est bien simple, une fois commencer, on ne peut « presque » plus s’arrêter jusqu’à tourner la dernière page.

 

On est obligé d’apprécier l’héroïne de ce livre, parce qu’en somme, on a toutes été un jour ou l’autre, une Felicity Atcock : une fille trop gentille, qui ne sait pas dire non à la moindre requête de ses amis, une bonne poire comme elle le fait remarquer.

 

En tant que chat noir, je me suis toute de suite pris d’affection pour elle. Les tuiles, elle les enchaîne ; la pauvre. C’est aussi ce que je me dis pour moi. Heureusement, je n’attire pas les vampires nouveau-nés.

Eh oui, les vampires existent et notre héroïne est bien placée pour le savoir car… *je ne vous dirai rien même sous la torture (mes macarons préférées sont ceux de chez Auzou et j’adore leur chocolat praliné au sésame !)*

 

C’est le titre qui m’avait interpelé, il y a un moment. Parce que, quoi…ça mord les anges ? Depuis quand ? Lol… Ce premier tome met en place l’univers imaginé de l’auteur avec des anges, des démons, des vampires et d’autres créatures seulement suggérées. Je ne serai pas étonné de voir prochainement débarquer un loup garou. Non ? Bon, tant pis...

 

L’histoire est contée à la première personne du singulier, ce que j’ai beaucoup apprécié. Le style d’écriture est vif, drôle. Plusieurs fois, je me suis demandée si les expressions employées n’avaient pas été inventées par l’auteure. Je ne les ai jamais vues nulle part.

 

J’ai ri toute seule accrochée à mon exemplaire. J’ai eu, comme d’habitude – pour dire que le problème vient de moi – du mal à me représenter les personnages. Sauf un, Terrence McAllister que j’identifiais à John Barrowman plus ou moins. J’ai vraiment du mal avec les mecs aux cheveux longs comme c’est le cas pour Stanislas et là pardon, je ne vois pas en quoi ce prénom est sexy. L’héroïne trouve que si, je ne vais pas lui casser son trip, hein ?

 

Inutile de vous faire un roman pour vous dire que grâce à Sophie Jomain, j'ai passé un week-end d'éclate ! Et que j'attends vivement le deuxième opus. En plus, mes demoiselles, il y a plein de beaux mecs à croquer, des chauds lapins... oui, les créatures fantastiques aiment ça !

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:29

L'évènement se termine aujourd'hui alors si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à aller y faire un tour. Bon, ça ne casse pas trois pattes à un canard mais j'ai trouvé ça sympa, ludique et puis les enfants étaient tout fous !

 

 

Dino1

 

 

Pour voir ces monstrueuses bêtes, ça se passe au niveau 0 du centre commercial. Par deux ou trois, les dinosaures sont exposés dans un environnement presque naturel. Ils bougent, remuent la tête et la queue. Parfois, ils crient... Brrr... C'est presque Jurassic Park !

 

Dino2

 

 

Avec ceci, des panneaux descriptifs de la bêtes. Nom, taille, poids et lieu géographique. 

 

Moi, je me suis contentée de les flashouiller !

 

Yeah, celui-ci, dont j'ai oublié le nom, m'a rappelé un autocollant trouvé dans un paquet de dinosaurus. N'est-il pas mignon ?

 

 

 

 

Dino3

 

 


Il faut reconnaître tout de même que ces dinos sont impressionnants et même s'ils ne font pas grand chose, ces automates ont quelque chose de... Je ne sais pas. Je les imagine très bien prendre vie quand le centre commercial se vide et gambader dans les allées. 

 

 

 

 

 

 

 

Dino4

 

 

 

 

Comme il est...mignon ! avec toutes ses quenottes pointues.

 

Un enfant peut se placer dans l'oeuf d'à côté pour être pris en photo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dino5

 

 

 

Un espace est mis à disposition des enfants pour jouer au paléontologue ! Sur des tables en forme d'os, ils peuvent dessiner. Tout à côté, un panneau géant indique ce que sont des fouilles archéologique. Et il y a un bac à sable pour faire des fouilles.

 

J'ai essayer d'y aller mais je me suis faire refoulée... Ouais...trop vieille...

 

 

 

 

Centre Commercial Régional Villeneuve 2
59 650 VILLENEUVE D'ASCQ
Tél : 03.20.19.03.30

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 11:47

Peu avant la nouvelle année, je suis allée manger dans un restaurant russe à Halluin qui malheureusement, s'est retrouvé sur la paille. Je n'en suis pas certaine, mais, il a peut-être fermé ses portes. Ce resto s'appelle La Russie Blanche

 

C'est nul je sais, mais j'ai flashé sur le set de table dont voici un cliché :

 

Resto-Russe.jpg

Repost 0
Published by Calie - dans PHOTO
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher