Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 10:13

Dimanche-Challenge.jpg

 

 

C'est quoi un gâteau patate ???

Pour la vidéo explicative et de la réalisation traditionnelle, c'est par  ici avec Christian Antou, qui était un amoureux et un défenseur de la cuisine réunionnaise.

 

Je vais simplement vous expliquer comment j'ai connu le gâteau patate et ce qui m'a décidé à m'y essayer. Et aussi vous indiquer ma recette...

 

J'ai connu ce gâteau par le biais de mon amie Danica qui l'évoquait dans l'un de ses posts sur Facebook. Je me suis toujours demandée si c'était fait avec des pommes de terre... Après tout, j'ai bien acheté un confit sucré de pommes de terre à tartiner sur les crêpes et les gauffres. Pourquoi est-ce que je n'ai pas eu l'éclair de génie en allant m'éclairer sur Google ? Bonne question.

 

A l'occasion du Swap de l'Amitié, Danica a cuisiné pour moi une part de gâteau et me l'a envoyé. Malheureusement, cette fichu Poste n'a pas bien fait son travail... Voyant cela, un déclic s'est produit. Soit j'attendrai d'aller sur l'île de la Réunion...soit...le cuisiner moi-même. Je redoutais simplement de ne pas avoir les ingrédients qu'il faut. En lisant la liste, je me suis aperçue qu'il n'y avait rien de trop exotique ! Bon... par chez moi, on ne trouve que de la patate douce couleur carotte mais ça revient au même... Cette dernière apporte du moelleux ;-)

 

 

Ayant commencé la méthode Weight Watchers, je n'ai pas appliqué sa recette mais cette dernière :


Ingrédients :

400 gr de patate douce

140 gr de sucre roux bio

2 jaunes

2 œufs

1 belle gousse de vanille

2 c s de maïzena

1 sachet de levure

1 c s de rhum brun

 

Note pour moi-même : prochain essai, réduire le sucre.

 

0° Eplucher la papate douce, coupez la en morceau et faites la cuire à la vapeur.

1° Fendre la gousse de vanille pour recueuillir les graines.

2° Fouetter ensemble le sucre, les oeufs et la vanille jusqu'à ce que la pâte est doublé de volume. (en mode flemme, j'ai utilisé le batteur!)

3° Ajouter une cuillère à soupe de rhum (pour le parfum, mais vous pouvez mettre l'alcool que vous préférez), la maïzéna et la levure.

4° Récupérer votre papate douce cuite à la vapeur et transformez la en purée. Incorporez-la à la pâte.

5° Beurrer un moule de 20 cm, chemisez le fond avec de la farine et versez la pâte.

6° Enfourner à 170°C pendant 40 min.

 

J'ai lu quelque part qu'il était meilleur le lendemain, alors...patientez !

 

Pour ma part, j'ai juste attendu qu'il soit froid et que l'heure du goûter soit venue pour succomber. Et donc :

 

Gateau-Patate.jpg

 

Calcul de ce gâteau patate en terme de Weight Watcheuse ;-)

 

 

400 g de patates douces cuites  10 ppts
140 g de sucre roux bio 15 ppts
2 jaunes 4 ppts
2 œufs 4 ppts
1 belle gousse de vanille 0 ppt
2 c s de maïzena 1 ppt
1 sachet de levure 0 ppt
1 c s de rhum brun 0 ppt
TOTAL 34 ppts

 

Y a plus qu'à diviser ce total par le nombre de parts pour obtenir le total d'une part unique.

Dans mon cas, le proposant à mes collègues de travail, j'ai divisé par 16 parts ce qui me donne un résultat de 2 ppts la part.

 

Eh bien, c'est surprenant. Il n'y a pas de beurre, pas de crème et pourtant, ce gâteau est très moelleux et fondant. On sent bien le goût et parfum du rhum, de la papate et de la vanille. Génial. J'ai invité à la Réunion à mon goûter, c'est top !

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 09:29

 

Dimanche-Challenge.jpg

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je mettrai en ligne deux ou trois dimanches par mois.

 

Ces derniers temps, j’ai vu cette recette un peu partout dans la blogosphère culinaire. Alors, j’ai eu envie d’essayer. De cette découverte au passage à l’acte, il s’est quand même déroulé plus de deux mois. Pas de temps à y consacrer, plus de tablettes de chocolat dans les placards ou tout simplement plus de courgette à ce moment-là. Et puis, un jour de course, en y pensant fortement, (car oui, cela m’y arrive) j’ai acheté les deux principaux ingrédients et me suis attelée à la recette.

  2912154849 1 5

 

Verdict : Eh bien, ce n’est pas "dégueu", comme dirait une très chère amie, ce qui signifie que c’est pas mal. Le mariage de la courgette et du chocolat se marie très bien. Pour ma part, j’avais déjà essayé des cupcakes chocolat - betterave et le goût très prononcé de cette dernière m’avait beaucoup dérangé.


J’ai suivi la recette sur le site Chef Nini en mettant de la farine de blé à la place de la farine de quinoa employée par elle-même. Peut-être cette différence apporte-t-elle au gâteau quelque chose de plus. A essayer mais plus tard.


Ce qui m’a étonné : il n’y a pas de matière grasse. La courgette apporte tout le moelleux au gâteau ! Décidément, on l’aime cette courgette ! Et elle ne dénature pas le goût du chocolat.


Bref, cette recette, pour moi, c’est une révélation !

 

Ingrédients :
3 oeufs
200 g de chocolat noir à cuisiner
85 g de sucre
50 g de farine de quinoa (ou farine de blé T45)
200 g de chair de courgette (poids épluché)

(il m'a suffit d'une seule courgette de taille moyenne)

 

1 - Râpez la courgette sur une râpe à fins trous. Vous allez obtenir une sorte de purée de courgette.

Moi, j'ai utilisé les gros trous par étourderie !

2 - Faites fondre le chocolat au bain-marie.

Moi, j'ai utilisé le micro-onde, c'est pratique.

3 - Séparez les blancs des jaunes dans deux saladiers.

4 - Versez dans les jaunes le sucre et fouettez jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

5 - Ajoutez la farine et le chocolat fondu. Commencez à mélanger puis ajoutez la purée de courgette. Utilisez une spatule pour obtenir un mélange homogène.


6 - Montez les blancs en neige bien ferme.

7 - Ajoutez les blancs délicatement dans la pâte à gâteau en soulevant la masse.

8 - Versez dans un moule à manquer.

9 - Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 25 min de cuisson. Lorsque vous appuyez légèrement sur le gâteau, il doit vous sembler tendre et moelleux.

Tiens, elle avait mis ça : je me suis servie du Principe du couteau. Enfoncer une lame, si elle ressort sèche, le gâteau est cuit.


10 - Laissez complètement refroidir avant de démouler.

 

2912154849 1 5

 

Je n’ai pas de photo à vous présenter ; une prochaine fois, promis. Ce qu’on voit d’aspect, c’est un gâteau au chocolat incrusté de filaments verts.

 

J’ai partagé ce gâteau avec des amis. Tout le monde a apprécié et surtout, personne n’a trouvé à quoi faisait référence ce vert. La couleur leur a fait penser à de la pistache. Forcément ! Voilà une manière sympathique de faire découvrir la courgette aux enfants ou de convaincre les réfractaires. Moi, je n’ai jamais aimé le brocolis. Il a fallu que je goûte à une purée mousseline de brocolis accompagné d’un pavé de saumon et le tour était joué.

 

A vos fourneaux !

Régalez-vous

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 09:22

Dimanche-Challenge.jpg

 

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je mettrai en ligne deux dimanches par mois ;-) 


Eh bien, cette fois, j'ai décidé de m'attaquer à la cristallisation de feuilles de basilic et de menthe. L'idée m'est venue en songeant au délicieux sorbet au basilic que j'avais gôuté à Noël. L'envie de retrouver cette saveur de basilic sucré me tenaillait ces derniers jours. 


Vous connaissez peut-être la cristallisation des fleurs telles que la rose ou la violette qui sont délicieuses mais un peu (beaucoup) onéreuses : compter 12,75 euros la boîte de 75 grs pour seulement deux ingrédients : les pétales et du sucre en poudre. On peut en trouver dans les épiceries fines.   


A peu près certaine que la confection de ces gourmandises ne cassait pas trois pattes à un canard, je me suis lancée dans l'aventure. Verdict : rien de plus simple !

Basilic-cristallises.jpg

Quelque soit la quantité, vous aurez besoin de :

1 blanc d'oeuf

Du sucre en poudre (arômatisé ou non)

et vos feuilles, ici basilic et menthe, lavées et séchées

 

1° Battre votre blanc d'oeuf jusqu'à ce qu'il soit mousseux. Cette étape consiste à lui faire perdre sa consistance gélatineuse.


2° A l'aide d'un pinceau, badigonner vos feuilles de blancs d'oeuf et trempez-les dans le sucre. Le pinceau n'est pas obligatoire. Vous pouvez tremper vos feuilles et les passer directement dans le sucre. 


3° Ici, deux choix s'offrent à vous : 

- Soit : poser les feuilles sucrés sur une plaque que vous aurez au préalablement recouverte de papier sulfurisé et les faire sécher au minimum 2H.

 

- Soit : les poser sur une plaque - papier sulfurisé ou tapis en silicone - et les faire sécher 1h30 au four à 60°C. --> ma technique. 


4° A la sortie du four, attendez qu'elles refroissent, vous pouvez ensuite les disposer et les utiliser comme bon vous semble. Comme un bonbon, avec un thé, ou un café, dans la préparation d'un gâteau, comme élément de décor, dans une salade de fruits, une coupe glacée... Usage multiple !

 

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 15:26

Dimanche-Challenge.jpg

 

 

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je m'efforce de mettre à jour deux dimanches par mois. J'ai eu envie de réaliser de la mayonnaise. Je n'avais jamais essayé d'en faire, estimant que c'était trop dur. Je revois en souvenir ma mère qui me disait que c'est un peu difficile, il faut mélanger longtemps ou une autre personne qui m'expliquait qu'elle ne la réussissait que dans son batteur. Je rajouterais, en tant que fibro, que c'est un peu comme de monter des blancs en neige...c'est musculaire !

 

Tout en la préparant, je stressais à l'idée que le mélange ne prenne ni la consistance, ni le goût de la mayonnaise. Héhé...

 

Pour une dose de mayo maison :

- 1 jaune d'oeuf
- 1 cuillère à soupe de moutarde forte
- 1 filet de vinaigre
- 10 cl d'huile neutre
- sel, poivre

 

IMPORTANT : Les ingrédients doivent être à température ambiante.

 

1° Prenez une jatte et mettez-y le jaune, du sel et du poivre à votre convenance, la cuillère à soupe de moutarde forte et le trait de vinaigre.

2° Fouettez ce mélange et sans arrêter, verser l'huile en filets, de sorte à en incorporer un peu à la fois jusqu'à la consistance voulue.

 

Alors là, il a fallu se montrer patiente car ça prend bien dix minutes. Vers la fin, le goût du mélange est devenu celui de la mayo au bon goût du fait-maison et la consistance est crémeuse. Top top top ! On peut la conserver quelques jours au réfrigérateur dans un contenant hermétique ou la filmer au contact. 

 

 

Ma-mayo-maison.jpg

 

Challenge réussi. Le prochain sera sans doute la réalisation de gougères au fromage. A force d'en entendre parler, j'ai envie d'en goûter. Or, je n'ai jamais pratiqué la pâte à choux, ce sera donc une grande première !


Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 13:32

 

  Dimanche-Challenge.jpg

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je m'efforce de mettre à jour deux dimanches par mois. Cette fois, je me suis frottée à la recette maison des gyozas japonnais et je dois dire que même si mes gyozas sont bons, je préfère encore ceux du resto...  Je dois tout faire pour renverser la vapeur ! Parce que bon, je roule pas sur les pépettes...

 

Les gyozas sont des raviolis japonais très appréciés par les Occidentaux. Quand il n'y a pas de makis printemps, c'est généralement vers eux que je me tourne. J'ai commencé par chercher la recette sur internet. Beaucoup de sites et de blogs proposent des recettes à partir de la pâte à gyozas toute faite. J'aimerai bien en trouver afin d'essayer également. Après quelques recherches infructueuses, je me suis décidée à recréer la pâte à raviole spécial gyoza.

 

Ingrédients pour 10 gros raviolis : 200 gr de farine de blé - 70 ml d'eau bouillante - 1/2 cuillère à café de sel.

 

Pour m'aider, j'ai regardé cette vidéo très instructive : Comment faire la pâte à ravioli chinois, qui montre l'étape de la confection de la pâte à la manipulation pour obtenir les disques à raviolis.

 

Après avoir formé la boule de pâte devenue tiède, on fait un trou (là on pense forcément à la tarte dans Américan Pie, non ? Bon..alors ce n'est que moi!) pour former un joli boudin. Je suis toute fière du mien !

 

Gyoza japonais 1

 

 


Gyoza japonais 2

 

La partie technique arrive ! Heureusement, la vidéo l'explique très bien.

 

Gyoza japonais 3

 

 

Ingrédients pour la farce : 300 gr de porc (vous pouvez mettre du poulet, du boeuf, du poisson...) - 2 cuillères à café de gingembre moulu - 1 gousse d'ail - 1 cuillère à soupe de soja - 2 cuillières à soupe de vinaigre de riz - Sel - Poivre - Ciboulette

 

Pour la suite, j'ai regardé cette vidéo-ci,  Comment faire et cuire des raviolis chinois, qui est la suite logique de la recette, à un détail près. Les raviolos de la vidéo sont à cuire dans l'eau. Pour les gyozas japonais, c'est une autre cuisson.

 

Gyoza japonais 4

 

Après remplissage, on les dépose sur une surface fariné, car la farce à tendance à hydrater le raviole. Puis c'est parti pour la cuisson ! Là, je dois dire que j'ai galéré...

 

Gyoza japonais 5

 

Tadaaaa, bienvenue dans ma cuisine de fortune, mon système D à moi.

On commence par verser un peu d'huile dans une poêle anti-adhésive, c'est mieux et on fait dorer les raviolis. Quand cette étape est faite, on ajoute de l'eau à mi-hauteur des raviolis et on laisse cuire, façon vapeur, en refermant d'un couvercle.

Sur les différents sites que j'ai trouvé, la peau de la raviole devait devenir translucide : je ne suis jamais arrivée à cette étape. Sûrement parce que ma pâte était trop épaisse (et pourtant, je m'y suis apliquée lors de la confection des disques !)

Au bout de 45 min, j'ai arrêté la cuisson. J'avais remis 2 fois de l'eau. Mais bon, ils persistaient à rester durs...et pas mous.

 

Gyoza japonais 6

 

Je les ai servis avec des légumes et de la sauce soja. C'était tout de même bon. Quand je les referai, je veillerai à ce que mes ravioles soient plus fines.

 

food.png

 

ITADAKIMASU

(bon appétit = japonais)

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 16:11

Dimanche-Challenge.jpg

 

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous que je mettrai en ligne deux dimanches par mois ;-) - normalement, je devrais y arriver. Depuis quelque temps, je fais nettement plus attention à mon alimentation et voilà que j’avais trop envie de manger un wrap mais sans le payer 4,20 euros.

Alors j’ai fait ma petite enquête. D’abord, un wrap, c’est quoi ? Je crois bien que la première fois que j’ai rencontré ce mot, c’était à McDo…vous savez le mini-wrap, poulet pané, salade, tomate, oignons frits qu’ils ont décliné en mastodonte wrap encore plus saucé ?  Bref.

Un wrap – qui nous vient de l’anglais : emballer/enrouler, c’est une espèce de sandwich roulé à partir d’une galette très fine, généralement une tortilla de blé ou de maïs. La garniture est très variée, selon votre goût.

Je suis allée sur le site de ChefNinicomme tous les jours – puisque la Chef a partagé sa recette de tortillas maison. Il est vrai que lorsque j’ai regardé la liste des ingrédients : farine, sel, sucre, beurre et eau ; je me suis demandée pourquoi s’embêter à acheter les tortillas toutes faites. En plus, la préparation est extrêmement simple.

 

Voyez par vous-même avec la recette des tortillas faits maison, par ici.

La recette ne le précise pas, mais j’ai ajouté le beurre ramolli et l’eau à température ambiante. J’ai ensuite amalgamé le tout avec des baguettes chinoises, technique que j’ai vu dans une autre recette. Puis, j’ai travaillé un peu la pâte à la main.

 

Lorsque les tortillas sont cuites, j'ai préparé les ingrédients à placer, comme ceci :

 

Dimanche-wrap-maison.jpg

 

On observe que mes tortillas n'ont pas une forme bien circulaire comme celle de Chef Nini ou d'Odel Passo. Heureusement, ça ne change rien au goût ! Afin que la garniture ne soit pas sèche, j'ai  badigeonné mes tortillas de sauce à burger. Puis, je suis passée au roulage.

 

Dimanche-wrap-maison-2.jpg

 

Résultat : je suis vraiment contente d'avoir essayé d'en faire moi-même ! La préparation demande un peu de temps mais il n'y a pas de réelle difficulté (à part si on ne respecte les quantités liées à la recette) et puis, on sait ce qu'on a dans notre assiette ^_^ .

 

Pour changer parfois d'un sandwich, je saurai quoi faire à la place ! Wrap jambon/légume. Wrap poulet/crudités. Wrap saumon. Wrap tomate mozza... Wrap pizza...

 

 

Rendez-vous dans quinze jours, où je vous ferai part d'un nouveau challenge : réussir des raviolis japonais ! Comme pour les wraps, je souhaite en manger. C'est un de mes mets favoris dans les restos asiatiques alors, pourquoi ne pas essayer ! Je suis sûre que ça n'a rien de sorcier.

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 11:27

Vous qui visitez mon blog depuis longtemps, avez dû remarquer (j'espère!) le changement céleste qui s'est produit. Des nuages...une bannière...Ce n'était jamais arrivé auparavant.


C'est, qu'une bonne fée que je nomme la Coach, s'est penchée sur mon blog et a agité sa baguette magique afin d'améliorer la clarté et le visuel. Merci ma Coach la bonne fée !

 

Un merci ne me semblait pas suffisant alors j'ai mis au point une recette que je lui dédie. 

 

cupcae-coach.jpg

 

Il s'agit de cupcakes base au beurre d'érable et ganache au Galak, chocolat blanc spéculoos. Ma Coach la bonne fée y a succombé, c'était donc normal que je reprenne ce chocolat dans la recette. 

 

Pour réaliser 6 cupcakes au beurre d'érable :

Ingrédients : 80 gr de beurre - 50 gr de sucre - 2 oeufs - 100 gr de farine - 1 cuillère à soupe de lait - 1 cuillère à soupe de beurre d'érable.

Ustensils : moule à cupcakes - caissettes en papier.

 

Préparation :

Mélanger le beurre mou, le sucre et le beurre d'érable pour obtenir une crème.

Séparer les blancs des jaunes. Montez les blancs en neige et incorporez au mélange beurre/sucre.

Ajouter la farine, les deux jaunes et le lait.

Mélanger bien jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.

Ensuite, vous vous saisissez de vos moules à cupcakes et vous placer vos caisettes de papier à l'intérieur. Puis vous versez votre préparation dans les moules. Attention, à ne pas les remplir complètement.

Enfourner 15 min à 180°C.

Pour vérifier qu'ils sont cuits, glisser une pointe de couteau dans l'un deux. La pointe doit ressortir sèche.

 

 

Pour réaliser la ganache :

Galak chocolat blanc spéculoos.

 

Faire fondre le chocolat et l'étaler sur les cupcakes refroidis.

 

A consommer d'urgence ! J'avais laisser les miens deux jours dans le four et ils ont séchés. Néanmoins, je me suis régalée d'un ou deux en le trempant dans un thé. Je note que si je n'avais pas vu que c'est écrit chocolat blanc spéculoos, je n'aurai pas imaginer qu'il puisse y avoir du spéculoos... Le chocolat blanc est plus marqué en goût, paré tout de même de mignons petits grains bruns.

 

2013-02-09-15.10.38.jpg

 

En ce qui concerne l'érable, si vous reproduisez la recette, ne vous embêtez pas et mettez du sirop d'érable ;-) cela revient au même.

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 14:40

Pas de recette de cuisine dans cet article mais la présentation d'un ustensile bien pratique ! Grâce à vente-privée, j'ai fait l'acquisition d'un cuit-vapeur en silicone pliable de la marque Lékué.

 

Lekue-logo.jpg

 

Lékué est une marque d'ustensiles qui a révolutionné les cuisine du monde entier. Elle propose des produits qui facilite les préparations. Moi, elle me fait l'effet d'être la nouvelle Tupperware des temps modernes.

 

Je vous laisse découvrir ce qu'est Lékué en cliquant sur le lien. Qui mieux que Lékué pour se définir !

 

C'est en flânant dans le magasin Alice Délice que j'ai repéré cette marque et je priai alors pour que celle-ci soit chez vente-privée. Une semaine plus tard, mon souhait était exaucé, et je sautai sur l'occasion.

 

Chez moi, j'utilise une plaque électrique hallogène avec un niveau de cuisson : fort. Pour cuire à la vapeur des légumes, je dois faire preuve de patience. Des pommes de terre à l'eau...un peu plus d'une heure. Révolution avec ce cuit-vapeur, en 20 minutes, c'est envoyé !

 

lekue-cuit-vapeur.jpg

 

 

C'est devenu un de mes ustensiles préférés !

 

Il est ergonomique, facile à prendre en main et ses deux poignées empêchent toutes brûlures. Sa capacité permet de mettre pas mal de légumes et viandes. J'ai appris d'ailleurs que la gamme proposait des cuits-vapeurs à plusieurs niveaux.

Pliable, il ne prend pas beaucoup de place. Son format s'adapte sur toutes les casseroles de taille moyenne et la cuisson est très rapide.

Enfin, il permet une cuisine saine, sans graisses ajoutées.

 

Il suffit pour cela de mettre un fond d'eau à chauffer dans une casserole, saler, poivrer, ajouter un bouquet garni, arômatiser comme bon me semble. Puis de poser l'ustensile. De mettre les légumes ou la viande tel que du poisson. Fermer avec le couvercle et patienter. Quelques minutes suffisent parfois.

 

Je vous laisse en compagnie de la vidéo qui m'a convaincu.

 

 

 

Entre nous, je suis sûre qu'il existe un ustensile du même acabit chez une marque différente. Avant de passer à l'action d'acheter, comparez bien. Le prix peut varier jusqu'à -50% pour les mêmes caractériques. Et dans quelques jours, ce sera les soldes, yeepy yeah !

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 13:45

Ooolala, j'adore cette photo, pas vous ?

 

Poulet-pane.jpg

 

Depuis le temps que j'ai vu cette recette sur le blog Les gourmandises de Titenoon, oui encore celui-là, il falait que j'essaie !

 

C'est ultra simple et méga-gourmand ! Par ici pour la recette et je vois une nouvelle recette intéréssant de nuggets maison aux cacahuètes. A essayer !

 

Pour ma part, j'ai utilisé de la salade Ice-berg et dès la mise-en-assiette, j'ai ajouté un filet d'huile de noisette. Absolument, délicious.   

 

 

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 14:25

 

Cookies-au-beurre-de-cacahuete.JPG

 

 

Comment recycler son beurre de cacahuètes ? En faisant des cookies, bien sûr !

Ingrédients :

125 g de beurre de cacahuète - 30 g de pépites de chocolat - 25 g de beurre salé ramolli - 125 g de sucre roux - 150 g de farine - 1 oeuf - ½ sachet de levure chimique - 1 pincée de sel, en option.

 

 1° Mélanger le beurre de cacahuète au beurre salé jusqu'à obtention d'une crème bien lisse.

 2° Ajouter l'oeuf, le sucre, puis la farine et la levure et enfin les pépites de chocolat.

Avec cette pâte former des petites boules d'environ 2cm de diamètre.
 Disposer ces boules sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé et les écraser légèrement à la fourchette.

Enfourner une quinzaine de minutes à 180 °C... (10 mn à 12 mn si vous les voulez très fondants)

 

Bon appétit !

 

 

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher