Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 11:29

 

Pain-cacahuete-fraise.jpg

 

Je suis incapable de me souvenir de l'année... 2006 ou 2007. J'avais fait la connaissance d'une américaine à l'université. Elle était perdue et cherchait son chemin. Nous sommes rapidement devenues amies. Hélas, je n'ai plus de nouvelles. Si un jour je pouvais la revoir...

 

Curieusement, cette année là, mon niveau d'anglais s'est hautement amélioré !

 

Un jour, elle a tenu a me faire goûter un sandwich typiquement américain. Jamais je n'aurai eu l'idée d'associer du beurre de cacahuètes et de la confiture de fraise. Il faut dire aussi que du beurre de cacahuète, je n'en consomme pas autant que le mythique pot de Nutella !

 

Celui qu'elle m'avait fait était spécial. En effet, la confiture de fraise était "non-sucré" et donc, il y avait un équilibre parfait entre la cacahuète et la fraise.

 

Des années plus tard, j'ai cherché à renouveler l'expérience mais j'ai vite été écoeuré par la confiture de fraise et le beurre de cacahuètes trop sucré. Aujourd'hui, il semble que j'ai trouvé les bons éléments.

 

Deux marques que j'ai testé et qui me plaisent :

 

Beurre de cacahuètes - Nicaragua - ETHICABLE  "commerce équitable" 350gr  acheté dans un Carrefour dans le rayon Produits du monde.

Peannut Butter - DUERR'S - sans morceaux acheté dans un Carrefour market dans le rayon Produits du monde.

 

Je me méfie du rayon où il y a les pâtes à tartiner car il me semble que les beurres de cacahuètes y soient davantage plus sucré.

 

Pour la confiture de fraise, elle est quelconque.

 

 

Comment se faire un joyeux sandwich presque made in USA ?

 

1° Prendre deux tranches de pain de mie, d'une baguette, dans mon cas d'un pain au lait.   

2° L'ouvrir sur la longueur.  

3° Enduire un côté de beurre de cacahuètes et l'autre de confiture de fraise.  

4° Refermer et déguster !


 

Bonne appétit !

 

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 08:55

 

mini-cakes-dattes-lardons.jpg

 

A l'occasion du pique-nique annuel de la team ACDJ de Lille (ma chorale adorée), j'ai eu envie de préparer des petites gourmandises salées. J'étais partie sur la recette des madeleines pruneaux-lardons de mon livre Apéro Dinatoire reçu dernièrement (Immb)  mais en voyant le prix et le contenant des paquets des pruneaux, j'ai opté pour des dattes. Je ne savais pas trop le résultat que donnerait cette modification. Qui ne tente rien à rien ! Verdict, ça a été une tuerie ! Wooooahhhh !!!

 

Voici la recette, pour 30 mini gourmandises :

 

10 dattes à morceller (c'est un peu chiant, ça colle !! mais on s'y fait)

100 gr de lardons-allumettes

3 oeufs

60 gr de parmesan râpé

120 gr de farine

1 sachet de levure chimique

100 gr de beurre doux

 

1° Préchauffez le four à 180°C (Th.6)

 

2° Dans une jatte, tamisez la farine et la levure.

 

3° Battez les oeufs dans un saladier. Ajoutez le parmesan et mélangez. Incorporez le mélange farine-levure.

 

4° Faire fondre le beurre puis ajoutez-le à la préparation. (Quel bonheur d'utiliser de nouveau un micro-onde pour faire fondre chocolat/beurre. Petit déjeuner, réchauffer des plats. Oui, j'ai vécu 11 mois sans et ça me manquait trooop !!!)

 

5° Taillez les dattes et incorporez-les à la pâte ainsi que les lardons. Optez pour une spatule, c'est plus simple.

 

6° Saisissez-vous de vous mini moules (ou pas...) beurrez-les. J'utilise du beurre fondu et un pinceau en silicone. Répartissez la pâte dans les empreintes.

 

7° Enfournez pour faire cuire 10-12 min. Quand les mini cakes sont cuits, ils sont légèrement dorés.

 

8° Laissez refroidir avant de démouler.

 

Eh là, il ne reste plus qu'à les déguster !

 
Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 00:00

 

Gateau-au-petit-lu-choc2o.jpg

 

Quand on aimerait offrir un dessert à son chéri mais qu'on n'a rien pour faire un fondant au chocolat qui lui ferait plaisir, on peut se jeter sur ses paquets de Petits beurre qui trainent au fond du placard et faire un gâteau aux petits beurre. Ou pas...


Oui, mes paquets de Petit beurre trainaient. Je les avais acheté à l'occasion du Cheesecake Choco-Cacahuète et ne m'étais servie que d'un seul paquet sur les trois.


Je n'ai pas trouvé ce dessert : gâteau aux petits beurre vraiment bon mais plutôt bOurratif. Peut-être est-ce à cause de la qualité des petits beurre, de la sous marque Auchan... Peut-être parce que les sous couches n'étaient pas épaisses... Bref, si je l'ai terminé, c'était seulement parce que je mourrais de faim le lendemain matin (trop la flemme de me faire  chauffer du lait dans la casserole - mais maintenant, ma vie a changé, j'ai un micro-onde !!!)

 

Il vaut quand même le détour. Ainsi, vous, moi ; nous pourrons dire : "J'ai déjà goûté à un gâteau aux petits beurre au chOcOlat."

 

Rien de plus facile à faire comme dessert !

 

Des petits beurres

Pâte à tartiner de votre choix

Une assiette creuse dans laquelle il y a du café - pour ma part, c'était un capuccino au caramel

Une assiette/une spatule

 

1° Préparez votre café (ou autre liquide aromatique) qu'il soit tiède et dressez votre assiette de présentation.

 

2° Imbibez vos biscuits et les placer sur votre plat de sorte à dresser un carré avec 4 biscuits.

 

3° Recouvrez de pâte à tartiner. Et faites des étages. Biscuits imbibés, chocolat, jusqu'à atteindre la hauteur voulue.

 

Pour ma part, j'ai terminé les deux paquets puisque je ne souhaitais pas qu'ils re-trainent de nouveau. Et puis, après avoir posé 24 biscuits, j'en avais marre :-D

 

4° Saupoudrez de chocolat, c'est prêt !

 

 

Gateau-au-petit-lu-choco.jpg

 

N'empêche, c'est joli. Ouep, ça me rappelle les falaises de Bonifacio... Les vacances...pas pour moi cette année... Alors, je peux toujours rêver !

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 22:38

 

 

100_1411.JPG

 

 

Cela faisait des mois que je m'étais achetée un siphon et l'idée de me servir des cartouches de gaz me terrifiait. On est chochotte ou on l'est pas ! Et puis, soutenue par ma meilleure amie et par le guide de Chef Nini, je me suis lancée. 

 

Il n'y avait vraiment pas de quoi avoir peur ! Idiote que je suis...

 

Pour 2 verrines :

 

La panna cotta : 20 cl de crème frâiche liquide - 2 cuillères à soupes de chocolat en poudre Nesquick - 1 feuille de gélatine bio.

 

Chantilly : 1 siphon - 25 cl de crème fraîche à au moins 30 % de matière grasse - 2 cuillères à soupe de sucre glace (ou à votr convenance) essense de vanille, à défait d'une gousse.

 

 

1° Faire chauffer la crème fraîche liquide et ajouter le chocolat en poudre. Remuer.

2° Faire ramolir la gélatine dans un bol d'eau froide. Egoutter et mettez dans la crème. Mélanger. Retirer du feu.

Certaines recettes disent de mettre du sucre. Pour ma part, le Nesquick est déjà assez sucré.

 3° Verser la préparation dans deux verrines et les placer au réfrigérateur.

 

Pour la chantilly : mélanger la crème liquide, le sucre et la vanille. verser dans le siphon et refermer. placer la cartouche de gaz et visser. secouer le siphon la tête en bas et placer l'objet coucher dans le réfrigérateur pour deux heures.

 

 

Quand il est venu le temps de servir le dessert, sortir les panna cotta et napper (spiccchhhher) de chantilly. J'adore, c'est amusant ! Saupoudrer de chocolat et c'est prèt !

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 22:45

 

 

Cheese-cake-beurre-de-cacahuete-chocolat.png

 

L'image n'est pas de moi, je l'ai piqué sur HelloCoton, un portail d'actualité et communautaire autour des blogs féminins. Le plus important c'est que mon cheesecake y ressemblait fortement. Ce n'est pas qu'il a été englouti avant d'avoir pu le photographier c'est que tout bêtement, j'ai égaré mon appareil. <--- hum, pas douée du tout.

 

L'autre jour, je traînais sur le blog Les Gourmandises de Titenoon et je suis tombée sur la recette du Cheesecake Beurre de Cacahuète chocolat. Oulala... Il fallait que je l'essaie ! Je n'en suis pas à mon premier cheesecake. Le seul que j'ai fait était au chocolat et ça remonte à quelques années ! Mais, j'en avais goûté un très délicieux classical New Yorkais au citron, chez une amie à Lille.

 

[Un cheesecake est un gâteau contenant du fromage frais ; il repose sur une croûte, généralement biscuitée.]


C'était aussi l'occasion de goûter à cette fameuse crème cheese Philadelphia, qui rappelle le Saint-Môret. Je suis prête à en racheter. 1,79 euros les 150 grammes, j'ai dû "triviser" les  quantités du blog de Titenoon. Ce qui donne, un bon gros cheesecake pour 6 personnes et je n'ai pas suivi toutes ses recommandations. Gourmandise, quand tu nous tiens ! 

 

Ingrédients :

Base biscuitée :
50 g de petits beurre (plus ou moins)
20 g de beurre
25 g de chocolat noir pâtissier

1 poignée de céréales Lion choco-caramel (j'ai innové)

Crème :
150 g de fromage frais type philaledphia à température ambiante
60 g de beurre de cacahuète sans morceaux
25 g de crème fraîche 15%
50 g de sucre
2 oeufs entiers
1 jaune


Topping :
15 cl de crème fraîche 15%
25 g de chocolat au lait
10 g de cassonade

 

Etant donné que j'ai fractionné les quantités, il m'est arrivé de mettre un peu à l'oeil. N'hésitez surtout pas, la cuisine n'est pas toujours une science exacte !

 

J'ai sorti le mini robot du frérot (le cadeau pour mes 25 ans ;-) pour hacher grossièrement les ingrédients de la base biscuité. Le mixer a eu du mal avec les carrés de chocolat mais il s'en est finalement pas mal sorti.

Tapisser le fond d'un  moule de papier sulfurisé, déposer la pâte biscuitée, appuyer bien avec vos mains (ou un ramequin) afin de former un fond "solide" plat.
Réserver au frigo.

 

Pour gagner du temps, le plat est parti un peu congélo.

 

 

Préchauffer le four à 150°. A l'aide d'un batteur électrique (un fouet fait aussi bien l'affaire) batter la Philadelphia, ajouter le beurre de cacahuète, la crème fraîche et continuer de fouetter. Mettre le sucre et l'oeuf tout en fouettant.

 

Une fois la pâte bien lisse, verser là sur votre fond de pâte biscuitée. Enfourner environ 50 min. La crème ne doit plus être liquide.

Recommandation de Titenoon : il ne doit pas dorer, il faut qu'il ne soit plus "liquide" au milieu, cuisson à surveiller donc.

 

 

Au bout de 35-40 min, préparer le topping, c'est à dire, le glaçage !!! J'étais un peu sceptique sur la procédure mais... Hummmm !!! 
Pendant que votre cheesecake cuit (qu'il est environ à 30 minutes de cuisson)
Faites chauffer la crème, le chocolat et la cassonade dans une casserole à feu doux. Mélanger bien. Sorter le du feu dès que tout est bien fondu et que le mélange est bien lisse et homogène. 
A la fin de cuisson de votre cheesecake, déposez cette crème sur votre gâteau, et enfournez pour encore 5 à 10 minutes.

 

 

Qu'est-ce qu'on en fait ensuite ?

 

Vous le laissez refroidir, vous le laissez au frigo...quelque chose comme une nuit... Là, j'ai raccourci le temps et c'était aussi bon !

 

Maintenant, il me reste quand même une bonne partie de beurre de cacahuète, alors à défaut de recommencer ce cheesecake, je vais voir des nouvelles recettes à essayer !

 

 

Bonne dégustation !

et merci qui ? merci Titenoon...et merci Nigella !

et puis, aussi à Moi-même *!* 


Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 16:04

 

Mini-financier-pralin-gavotte.jpg

 

Mini-financiers pralin et cigarette russe

 

Pour vous dire, je lorgnais depuis un moment sur un coffret en supermarché de trois mini-moules en silicone et j'ai eu la bonne surprise de le trouver en solde en janvier. Etant donné que j'aime cuisiner et a fortiori, partager avec des amis mes réalisations pour le plaisir de nous retrouver, j'ai sauté sur l'occasion.

 

Je ne regrette pas du tout !

 

Je n'avais jamais goûté jusqu'alors de financier, alors j'ai testé une première recette. Le bon gôut n'était pas au rendez-vous et sans doute, est-ce du fait que ma poudre d'amande laissait à désirer. La prochaine fois, elle sera de qualité !

 

La recette correspond à deux fournées de mini-financiers, soit 40 gâteaux.

 

125 gr de blancs d'oeufs (j'en ai mis 3, il faut que je me décide à acheter...où à ce qu'on m'offre une balande électrique) 120 gr de sucre glace, 125 gr de beuure, 50 gr de poudre d'amandes, 50 gr de farine, 1 gousse de vanille (à défaut, quelques gouttes d'extrait de vanille) 50 gr de pralin + 20 gr et des cigarettes russe à proximitié. La recette originale utilise des gavottes, moi j'ai préféré taper dans autre chose. Faites comme cela vous inspire.

 

 

1° Faites fondre le beurre et laissez-le chauffer jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur noisette. Filtrez si besoin est et laissez tiédir.

Préchauffer le four à 210°C, thermostat 7.

 

2° Tamisez le sucre glace, la poudre d'amandes et la farine. Ajoutez les graines de vanille ou à défaut, l'extrait. Incorporez petit à petit les blancs d'oeufs dans le mélange des poudres en fouettant au batteur électrique.

Versez ensuite le beurre noisette tout en continuant à fouetter. Arrêtez dès que celui-ci est incorporé. Ajoutez le pralin.

 

3° Remplisser les empreintes à financiers sans dépasser du bord. Prévoyez de la mettre sur votre plaque de four, le moule sera plus facilement transportable. Parsemez la moitié des financiers de pralin et l'autre de cigarettes russes grossièrement écrasées.

 

4° Enfournez 10 à 12 minures. Les financiers sont cuits lorsqu'ils sont bien dorés. Attendez qu'ils refroidissent un peu avant de démouler et laissez les reposer sur une grille.

 

Pareillement que pour d'autres gâteaux, il faut vite les consommer afin qu'ils restent croustillants.


Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 20:10

 

 

Hummm... J'avais réalisé ces biscuits et les avais joliment présentés pour les glisser dans le swap Halloween. L'inconvénient de ces douceurs est qu'ils disparaissent trop vite! Il faudra que j'en refasse à l'occasion car ils sont assez facile à réaliser et j'aime accompagner mon thé de biscuits délicieux.

 

Biscuits-craqueles-au-chocolat.JPG

 

J'ai découvert cette gourmandise par le billet d'une émission d'Un Dîner presque parfait et du temps s'est passé avant que je ne décide de la réaliser. Quand je fais une liste de course, j'oublie toujours de noter quelque chose... Ici, c'était le cacao en poudre non sucré et l'extrait de vanille.

 

Attention, vous aurez besoin de 100 gr de chocolat noir, 90 gr de farine, 25 gr de cacao en poudre non sucré, 1 cc de levure, 60 gr de beurre demi-sel, 120 gr de sucre de canne, 1 oeuf, 1 cc d'extrait de vanille, 40 ml de lait, 40 gr de sucre en poudre et enfin, 50 gr de sucre glace.

 

Laissez ramollir le beurre.

 

1° Faites fondre au bain-marie le chocolat dur. (j'en profite pour faire l'éloge de ma casserole à bain-marie tout en un, je ne peux plus m'en passer)

 

2° Dans un bol, passez au tamis la farine, le cacao et la levure.

 

3° Dans un autre récipient, battez le beurre et le sucre pour obtenir une crème, veillez à ce qu'elle blanchisse. Ajoutez l'oeuf, l'extrait de vanille et le chocolat fondu.

 

4° Incorporez la moitié du mélange farine/cacao/levure puis, ajoutez le lait et enfin, le reste de la farine.

 

5° Cette pâte ira au frigo 1h.

 

6° Formez ensuite des billes que vous roulez dans les mains (ça ressemble presque à des cakes balls) et roulez-les dans du sucre en poudre avant de les passer dans le sucre glace. Sucre cristal, puis sucre glace. Dans cet ordre.

 

Biscuits-craqueles-au-chocolat-avant-cuisson.JPG

 

7° Préchauffez votre four à 180°C, thermostat 6. Disposez les billes ensucrées sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille de papier sulfurisé en les espaçant de 4 à 5 centimètres. En cuisant, vos boulettes vont s'étaller !

 

8° Enfournez douze à treize minutes. Les biscuits ne doivent plus former de boule et être craquelés. Laissez-les refroidir avant de les détacher de la plaque.

 

On dit que les biscuits se conservent dans une boîte hermétique. Certes, je trouve qu'ils perdent en goût si on ne les mange pas dans les trois jours.

 

Eh bien, bonne dégustation !

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 00:23

 

Cupcakes-Banana.JPG

 

 

Ô comme j'avais envie de manger de nouveau des cupcakes ! Il y a bien longtemps que je n'en avais pas fait... Les derniers, il faudra que je vous fasse partager : flan de courgettes au curry, un délice.


J'ai pris la recette sur le blog SibO SibOn qui est vraiment délicieuse et pile pour six parts. Le changement intervient au niveau du glaçage. Je me suis aperçue que je n'avais plus de chocolat blanc ; autrement je me serai amusée avec les colorants de la marque Les Artistes. Ils sont fabuleux, en cuisson, ils ne brunissent pas !

 


Pour les gâteaux
- préchauffez votre four à 180° et placez vos 6 caissettes en papier dans un moule pour cupcakes
- mettez 65g de beurre mou + 65g de sucre en poudre + 65g de farine + 2 oeufs dans un récipient et mélangez le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et homogène
- dans un autre récipient écrasez 1,5 bananes bien mures en laissant des petits morceaux et versez ensuite dessus en pluie fine 1/2 cuillère à café rase de levure chimique puis mélangez à nouveau
- ajoutez les bananes à la pâte en veillant à conserver de petits morceaux
- répartissez votre pâte dans les 6 caissettes
- faites cuire 10 à 13min environ
- faites refroidir complètement vos cupcakes avant de les glacer

 

 

Le cupcake est léger et moelleux. Bien sûr, à la maison, on a pas longtemps résister. Glaçage au chocolat, vermicelles multicolores et une bille de chocolat argenté. Délicieux !

 

Une recette tout ce qu'il y a de plus facile à partager entre amis ou avec son namoureux ;-)

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 23:15

 

 

Avez-vous remarqué sur la blogosphère ?
 

D’abord, il y a eu le macaron parisien – petite douceur moelleuse de forme arrondie, aux allures de meringue, fabriquée à partir de poudre d’amande, de sucre glace et de blancs d’œuf, parfumée à tout ce qu’on veut : Nutella, nougatine, framboise champagne, rose…

macaron2.jpg

Personnellement, je n’ai jamais réussi à en obtenir de beaux résultats mais vu la façon dont ils étaient engloutis par mon entourage, je ne me fais pas de soucis sur le fait qu'ils furent bons. Ladurée, Pierre Hermé… Mes préférés sont ceux de la chocolaterie Auzou.

On a peu, voir quasiment pas vu de macaron amiénois, ni de macaron de Nancy.
Le macaron d’Amiens est une spécialité régionale à base d’amande, de fruits et de miel. Il est devenu populaire, merci à Catherine de Médicis et à Jean Trogneux – chocolaterie amiénoise – pour l’avoir démocratisé. Celui de Nancy est composé d’amande, sucre et blanc d’œuf mais ressemble plutôt à une coque, contrairement au macaron de Paris où deux coques sont rassemblées par une ganache.

Ensuite, il y a eu la folie du cupcake - un petit gâteau américain, glacé et recouvert par de la chantilly. Il en existe des milliers ! A tous les goûts, toutes les couleurs. Je trouve cela très beau mais aussi très riche en graisse. Je me contente de regarder et de me dire « waouh c’est beau » ça ne me donne pas plus envie de mordre dedans. Surtout que, ne vais-je pas me mettre de la crème sur le visage ? C’est vrai, ça se mange comment ?

 

images.jpg

 

Puis, la nouvelle mode du whoopie – une recette made in USA ! (encore, on les adore ces américaines !) Le whoopie – youpie !! – me fait penser à un petit sandwich dont les deux ronds de gâteaux moelleux sont accolés par une crème. Je n’en ai jamais mangé alors je ne sais pas trop ce que ça doit donner en bouche. J’ai tenté d’en réaliser une fois. La recette était bizarre et c’est sûrement pourquoi, ça n’a pas aboutie.

 

images2.jpg

 

 

Et maintenant, il y a … la zizanie des cake pops et cake balls ! Qui nous vient de…roulement de tambour…des USA ! La première qui a imaginé ces sucettes en gâteau aurait été Bakerella. J’avais repéré ces gourmandises il y a très longtemps. Mais je ne m’étais pas lancé dans la préparation. Maintenant que tout le monde en parle, c’est le moment d’essayer.

 

number-19.jpg

 

Les cake pops sont des billes de biscuits enrobées et plantées sur un bâton de sucette. Les cake balls à l’inverse sont des billes de biscuits enrobés et déposées dans une caissette en papier - plus joli esthétiquement.

 

funfetti-cake-balls-6749.jpg

 

Le budget ne requiert pas grand-chose, peut-être pour ça que la recette me plaît et le niveau est…ultra facile.

J’ai fait beaucoup de blogs et de sites. Celui que je préfère est C’est Maman qui l’a fait. On y trouve des tutoriaux qui sont vraiment très bien fait.

Pour faire des cake pops ou cake balls, vous aurez besoin de gâteaux type quatre-quarts,  petits suisses, Nutella, Philadelphia… , chocolat noir ou blanc pour l’enrobage, bâtons de sucette/pic à brochette.

Pour mon premier essai, le 8 novembre, j’ai acheté un gâteau marbré, un pot de Nutella, des pics brochettes et du chocolat blanc. Trois cent gramme de gâteau réduit en miette pour deux cuillères à soupe de pâte à tartiner. Mélange parfait ! Conception des billes, repos au réfrigérateur, montage facile sur les bâtons avec l’enrobage. Seul problème, ce dernier était trop liquide… On ne peut pas, malheureusement, tout réussir du premier coup.


100 1065

J’ai emmené mes cake pops chez une copine qui recevait du monde. Ça a fait un carton ! D’un coup, je me suis fait plein d’amis. La grande classe ! Je vous aime les cake pops !!

Plus tard, j’ai craqué sur un livre. Ah, quand je l’ai vu…il me le fallait…eh hop, dans le panier ! Naaah, je l’adore ce bouquin.

 

9782012382893.jpg

 


 Puis, j’ai refait un autre essai, le 27 novembre. Une réussite !


Cette fois, j’ai utilisé un moelleux au chocolat que j’ai raté… Il était sensé être moelleux, mais non,  il était tout sec ! J’ai pensé le jeter…mais j’ai horreur de jeter de la nourriture. Sauf quand elle est n’est pas/plus mangeable. Et puis, tadaaaa, j’ai pensé aux cake pops.


J’ai mis la même quantité avec une pâte à tartiner aux noisettes. J’ai eu besoin de rajouter une cuillère à soupe de pâte mais voilà, il n’a pas été difficile de trouver la bonne alliance pour rouler mes billes.
100_1089.JPG

 

100_1090.JPG

 

Pour l’enrobage, j’ai pris du chocolat noir, que j’ai fait fondre au bain-marie, dans un verre. J’ai ajouté du beurre et de la crème fraîche pour obtenir une crème qui ne coule pas trop. Merveilleux, elle était comme je la voulais ! Alors j’ai pu m’amuser à décorer mes sucettes. Puis direct dans le réfrigérateur pour sécher plus rapidement.


Elles étaient super bonnes !

 

pops.jpg
Il y aura une troisième fois et ce sera pour Noël. ( et puis pour la saint-valentin, pâques, ect...)


Tous les ans, j’essaie de réaliser quelque chose de faits-maison. Des biscuits, des chocolats…cette année ce sera cake pops et cake balls.

Pour cela, j’ai fait tout comme les américaines. Je me suis procurée l’enrobage de nos voisines, du candy melts. Je n’avais pas trop envie que ça vienne d’Amérique – au cas où ça mettrait des semaines à arriver et je me suis aperçue que le blog Sibo SibOn avait monté son épicerie et Ô, on y trouve du candy melts. Commande passée, je conseille cette boutique. Quelques produits me semblent chers mais d’autres, pas du tout. 

Egalement des lollipop sticks – bâtons de sucette. On en trouve à Alice Délice ou à Cultura et Picwick dans le rayon scrapcooking. Les miens je les ai eus par une boutique anglaise du site Ebay et des sachets cristal pour faire de beaux emballages. Je n’ai rien laissé au hasard !

 

candy-melt.jpg   lollipop-sticks.jpg

 

candy-melt-1.jpg Du papier cartonné dans une papeterie, un tapis de neige artificielle pour confectionner des boîtes qui serviront de contenant à mes cake pops. J’ai tout, il ne reste plus qu’à réaliser !

Repost 0
Published by Calie - dans CUISINE
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 15:15

 

 

Un an, ça se fête ! Un an de quoi, penserez-vous ? Ah ah, petits curieux !

 

Pour cet anniversaire spécial, j'ai eu envie de réaliser un entremet. Je n'en avais jamais fait, franchement pas sorcier, je suis très contente du résultat.

 

 

Entremet poire spécie 1

J'ai trouvé la recette chez Hélène. J'adore son blog, ses idées, ses recettes...

 

Cependant, j'ai modifié 2 ingrédients : de l'agar agar en guise de gélatine et de la poire à la place de la mangue.

 

J'ai également tenu à réaliser cet entremet dans deux cercles de cuisine de 9 cm, achetés tout spécialement. En divisant les parts, c'était parfait.

 

    190 g de spéculoos
    60 g de beurre
    30 cl de crème fraîche liquide
    100 g de chocolat blanc
    Agar agar (pour les quantités, voir google ^-^)

    300g de poire en sirop

 

L'étape que je n'ai pas faite, c'est d'attendre le lendemain. Hé, je n'avais pas vu qu'elle était là, alors je l'ai zappé.

 

Mixer les spéculoos à l'aide d'un robot. (merci encore Brother pour ce mini-robot, c'est sa première utilisation et j'en suis ravie) Dans une casserole, faire fondre le beurre. Ajouter le beurre aux spéculoos. Tasser le mélange au fond d’un cadre inox. Faire prendre au réfrigérateur. (oui, je l'ai mis dans le congélateur...c'est peut-être pour ça que c'était dur comme du roc!)
 
Préparer une ganache en faisant bouillir 10cl de crème liquide. (laissez 10cl, c'est ce que j'ai mis au final car le chocolat blanc n'était pas tout fondu) Verser le chocolat coupé en dés sur le mélange bouillant et lisser à la spatule.
 
Mixer la moitié des poires pour obtenir une purée. Ajouter l'agar agar, mélanger. Puis, incorporer la purée de fruit à la ganache au chocolat blanc.
 
Monter 20cl de crème liquide en chantilly. Incorporer ensuite la crème fouettée au mélange précédent délicatement à l'aide d'une spatule. Couler la préparation sur la base de spéculoos. Lisser avec une spatule et faire prendre au frais toute une nuit. (Oups, moi j'ai laissé une heure au frigo et ça a tenu !!)
 
La dernière étape : mixer le restant de poire et ajouter l'agar agar. Remuer. Verser sur l’entremet et remettre au frais quelques heures.

 

Avant de servir, démouler à l'aide de la pointe d'un couteau, décorer de brisures de spéculoos et servir bien frais. (J'avais réserver un peu de poudre de spéculoos et prévoyais de rajouter des billets de sucre argentée -oubliées sur ma liste de course...)

 

 

Mais bon, voilà... Une grande fierté de servir ce dessert ! 

 

 

100 1020

 

Et, the Invité a senti le travail derrière ce dessert. Mission accomplie. Beh oui, la cuisine ce n'est pas des aliments de base dans une marmite, coup de baguette et voici qu'un plat apparaît. 

 

Remarque : vous n'êtes peut-être pas fan du chocolat blanc, eh bien, on le sentait très peu. Comme les muffins chocolat blanc et framboise. Il est présent mais relève le goût de la poire.

 


Repost 0
Published by Caliope - dans CUISINE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher