Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 12:08

 

On-attend-de-vous-lire-logo.jpeg

Elle s'appelle Mina, du blog Les Lectures de Mina, et un jour, elle a eu l'idée d'un projet de lecture : chaque mois, quatre auteurs — soit un par semaine — proposeront une nouvelle selon un thème qu'ils auront choisi sur une liste et les lecteurs voteront grâce à une note argumentée.

De ce projet est né le blog On attend de vous lire qui marche, ma foi, plutôt bien. Eh devinez quoi ?

 

Cette semaine, c'est mon tour ! Il y a quelques mois, Mina m'avait proposé de participer. J'ai accepté car je n'écris plus très souvent et que j'ai besoin de m'y remettre. L'écriture me fait tellement de bien ! C'était donc l'occasion !

 

Il n'y a pas de prix à gagner mais l'auteur a la satisfaction (ou non) d'être lu et commenté. Je vous invite donc à découvrir la nouvelle que j'ai écris pour ce challenge, sur le thème "Je dois sortir de cet enfer" : The Never Ending Game.

 

Note : Cette nouvelle est un clin d'oeil à l'extraordinaire et déjantée comédie musciale rock vampirique Suck, où apparaît Alice Cooper, dans le rôle d'un propriétaire très louche d'un bar où démarre le film.


suckalice-cooper-in-comedyhorror-vampire-movie1.jpg

De plus, j'ai toujours eu l'envie d'écrire un récit sur le thème du jeu vidéo. Un de mes brouillons m'attendait depuis plusieurs années. Je l'ai donc dépoussiéré et travailler afin de le modeler en nouvelle.

 

Je vous souhaite donc une bonne lecture !

 

Verdict : C'était dur de ne pas aller sur la page du site pour voir les premiers commentaires. J'avais très peu d'une mauvaise réception et... c'est passé. Moyenne générale : 4.1/5 ! Suis contente de moi, je sais encore écrire lol. J'ai perdu un peu la main ces derniers temps.

 

Bref, voici la page des résultats. Merci à tous ceux qui ont pris le temps de me lire et de laisser une note.

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 19:23

 

Beignets-de-tomates-vertes.jpg

 

Vous vous souvenez peut-être de ce film qui passait sur M6 dans les années 90’ : Beignets de Tomates vertes avec Kathy Bates, Cicely Tyson, Mary Stuart Materson, Chris O’Donell…etc.  De mon enfance et mon adolescence, je m’en rappelle très bien, c’est un film marquant.

 

Voyez-donc le synopsis :

 

De nos jours, en Alabama, Evelyn Couch, femme au foyer, mène une existence monotone jusqu'à ce qu'elle rencontre Ninny Threadgoode, une vieille dame extraordinaire, qui va lui redonner goût à la vie. Celle-ci lui raconte sa jeunesse, 60 ans plus tôt, à Whistle Stop, petite bourgade du sud des Etats-Unis. L'histoire que raconte Ninny est celle de l'amitié entre deux femmes : Idgie, forte tête, véritable garçon manqué, et Ruth, douce et remarquable cuisinière. Mariée à Franck Bennett, un homme violent, Ruth finit par appeler Idgie au secours, et s'enfuit avec elle. Les deux femmes décident d'ouvrir un restaurant. Mais Bennett n'a pas dit son dernier mot...

 

 

Il y a des années, j’ai essayé de me procurer le DVD et je me remémore très bien être allée à la Fnac de Amiens pour le demander. « Beignets de quoi ? C’est quoi ce film ? Avec un nom aussi bizarre… Non, ça me parle pas du tout.. » m’a fait le vendeur. J’ai finalement réussi à l’obtenir et ce qui est drôle c’est que deux ans plus tard, dans leur sélection fnac et leur dvd, les 5 pour 20 euros, il y était mon dvd adoré !


Je ne sais plus comment j’ai découvert le livre mais là encore, il m’a fallu bien un an avant de me le procurer. Je voulais attendre d’organiser mon nouveau swap et puisque je devais liquider mes points poche troc, j’ai sauté sur l’occasion.


475 pages impossibles de lâcher ou de regretter ! J’aime les histoires sur les amitiés. Les livres parlent beaucoup d’amour mais peu de l’amitié. J’adore par exemple l’amitié de Frodo et Sam dans le Seigneurs des Anneaux ou encore celle de Gimli et Légolas.

 

Je vous laisse découvrir le 4ème de couverture du livre :

« Un sacré numéro, Idgie ! La première fois qu’elle a vu Ruth, elle a piqué un fard et elle a filé à l’étage pour se laver et mettre de la gomina. Par la suite, elle ont ouvert le café et ne se sont plus jamais quittées. Ah ! les beignets de tomates vertes du Whistle Stop Café… J’en salive encore ! »

Un demi-siècle plus tard, Ninny, quatre-vingt-six ans, raconte à son amie Evelyn l’histoire de Whistle Stop, en Alabama. Il s’en est passé des choses, dans cette petite bourgade plantée au bord de la voix ferrée ! Et Evelyn, quarante-huit ans, mari indifférent, vie sans relief, écoute, fascinée. Découvre un autre monde. Apprend à s’affirmer, grâce à Ninny, l’adorable vieille dame.

Chronique du Sud profond de 1929 à 1988, ce roman tendre et généreux vous fera rire aux éclats et, au détour d’une page, essuyer une larme. Humour et nostalgie : une recette au parfum subtil…


 

Le roman n’est pas découpé en traditionnel chapitre et la narration fait parfois des bonds chronologique, ce n’est pas toujours linéaire. Il faut bien se tenir ! Mais au bout d’un moment, on finit par s’y faire. Le présent du livre se situe entre les années 1986-1988 où Evelyn rencontre Ninny qui lui raconte l’histoire de Whistle Stop. Tandis que le passé démarre en 1924.


Il y a des différences avec le film, cependant l’adaptation est superbe et a reçu une nomination pour ça. Je trouve que les deux se complètent. Le film apporte les images, le livre les détails. L’adaptation est simplifiée, on ne sait pas tous des personnages mais cela importe peu pour l’histoire. Par contre, pour moi qui a adoré, j’avais envie de voir cet univers plus en détail.


A ce moment-là en Amérique, dans le Sud des années 30, c’était le temps du Klux Klux Klan, de la haine raciale envers les gens de couleur et en particulier les noirs. Lorsque la narration revient sur les années 80, on découvre à travers les pensées d’Evelyn qu’il y a toujours cette méfiance envers le peuple noir mais pas celle des années 30. C’était une époque de misère dû au crack boursier mais les gens savaient s’entraider.

 

Les Threadgoode étaient une grande famille et P’pa tenait un magasin. Ninny explique que s’il a fini par faire faillite, c’est qu’il avait trop le cœur sur la main. Il faisait des prix quand il n’y en avait pas afin de tous puisse manger à leur faim. Les Threadgoode employaient également Sispsey, une cuisinière noire qui préparait d’excellentes tartes et de bons beignets de tomates vertes et son fils Big George faisait le meilleur barbecue de tout l’Alabama. Plus tard, quand Idgie et Ruth ouvrirent le café, elles ne refusaient jamais de servir personne, hommes blancs, hommes noirs, ce qui ne plaisait pas à tout le monde…

 

Je sens que je pourrai noircir des pages à propos de ce livre parce qu’il est vraiment bon ! Ce qui est écrit sur le 4ème de couverture n’est pas du tout exagéré et je me doutais bien que le livre irait plus loin que le film. J’ai bien ri mais j’ai aussi versé des larmes et un jour, si la mode vient en France de commercialiser des tomates vertes, eh bien, ma foi, j’essaierai d’en faire. Car à la fin de l’histoire, Ninny lègue à sa nouvelle amie tout ce qu’elle possède, dont les recettes de Sispey et la fameuse recette des beignets de tomates vertes !

 

Inutile de vous dire que je vous recommande cette lecture !

Si je devais lui mettre une note, ce serait un 10/10 mérité.

 

beignets-de-tomates-vertes.jpg

 

 

Liens vers l'article du film

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 14:17

 

Comme je l'ai annoncé hier sur facebook, ocloc 2 je viens de me réveiller et j'ai sorti The HAT afin de laisser le Hasard choisir qui recevra le premier tome de Witchling.

 

 

 

 

Et c'est... *roulement de tambour*....

 

 


 

Résultat concours Witchling

 

 

Vampilou qui remporte le livre !

 

 

Bravo Vampilou !

 

 

Note : dans l'espoir de bousculer un peu mon blog, je prévois un autre concours très prochainement, il y aura plusieurs gagnants et plusieurs lots à gagner. Suivez-bien mon actualité !

 

 

**********************************************************************************************************

Salut à tous ! Comment se passe vos vacances estivales ? Les miennes, pas trop mal ! J'oeuvre pour mon avenir... je fimote aussi et je prends très au sérieux mon rôle de secrétaire au sein de l'association Attention Chorale de Jeunes dans laquelle je suis bénévole depuis bientôt 3 ans. Mais trêve de bavardage !

 

J'ai envie de me séparer de quelques livres qui s'ennuient dans ma bibliothèque. Enfin j'imagine qu'ils s'ennuient, car depuis que je les ai terminés et rangés , je n'éprouve pas vraiment le besoin de leur faire prendre l'air... Et donc, le besoin de les sortir... Et donc, suite à un concours auquel je viens de participer dans le but de faire découvrir un super auteur, je me suis dit "Et pourquoi je ne ferai pas pareil moi aussi" (Merci Danica ;-) 

 

Je vous propose pour commencer (eh oui, il y en aura sûrement d'autres... Le Cri du Loup de Patricia Briggs, Vampire et Célibataire de Mary Janice Davidson...) :

 

1 Witchling

 

 

Nous sommes les sœurs D’Artigo : mi-humaines, mi-fées, agents de la CIA d’Outremonde. Être une fée dans votre monde confère bien des avantages : nous sommes plutôt bien perçues, contrairement à nos congénères un peu moins, disons… sexy.
Malheureusement, notre ascendance nous joue parfois des tours. Quand elle panique, ma sœur Delilah se transforme en chat. Menolly, elle, est un vampire qui tente de s’adapter à sa condition. Quant à moi ? Je suis Camille… une sorcière. Sauf que ma magie est aussi imprévisible que la météo, et ça, mes ennemis vont l’apprendre à leurs dépens !

 

Pour plus d'infos : go sur le site Milady - Witchling.

En bon état et en prime, une surprise de mon cru !

 

 

 

 

Si vous êtes comme moi, vous enchaînerez facilement les prochains tomes... Pauvre de vous d'avance ! (niark niark niark, huit tomes jusqu'à maintenant)

 

Pour remporter ce livre, c'est très simple :

1 - Aimez et partagez la page facebook de mon blog - Lien -

2 - Indiquer votre participation dans un commentaire sous cet article, afin que je sache qui vous êtes. Si votre nom facebook est différent, dîtes-le moi également. Je prendrai en compte seulement les commentaires de plus de 10 mots !

2 bis - pour ceux qui n'ont pas facebook : je vous invite à relayer l'information sur votre blog.

J'accepte les participations OUTRE-MER et une seule par foyer.

 

Vous avez jusqu'au 26 août inclu.


Ensuite, le Hasard fera son office, par le biais du programme The Hat !

 

Bonne Chance !


Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 16:27

De nouveau un livre qui vient compléter ma collection brussolienne. Débuté mercredi, je l’ai terminé cette après-midi : la lecture aura décidément était très rapide. Encore une fois !

 

a-l-image-du-dragon.gif


Il y a ceux que la pluie tue…et ceux qu’elle ressuscite. Ceux qui meurent entre les mâchoires des dragons et ceux qui dorment du sommeil de la roche pour oublier le feu du désert. Il y a les dieux-nains dont les manipulations insensées ont créé deux races ennemies. Enfin, il y a Boa, l’écuyère muette, et Nath, le chevalier à l’armure molle… Mais la route des sables est souvent pleine de surprises, même pour ceux qui ne craignent pas la mort…

 

Ce sont ces quelques mots qui m’ont convaincu de lire l’ouvrage que j’avais mis dans ma PAL depuis un sacré bout de temps ! Enfin… Je crois bien que je vais me faire tous les Brussolo ! Ici, de l’ Heroic-fantasy. J’apprécie quand un auteur crée un monde et le présente de façon qu’on croirait presque qu’il soit réel. L’auteur nous présente deux peuples antagonistes qui vivent périodiquement sur la même planète, au rythme de deux saisons, celle de la pluie et celle du soleil.

 

J’adore le début : Ils étaient dix. Dis jeunes hommes en armure noire agenouillés dans le sable brûlant du désert. Nath n’avait pas besoin de tourner la tête pour les compter. Il connaissait parfaitement leur nombre puisqu’il était l’un d’eux.

C’est un récit très court et c’est bien dommage. La fin, ne m’a pas plût. Choix de l’auteur, certes, qui a préféré une fin ouverte, que l’on peut penser optimiste. Mais, cela reste frustrant, quand on s’approche de la fin et qu’on se demande comment celle-ci va se dénouer en si peu de temps… puisque le nombre de pages se restreint… Réponse, c’est à nous de la penser ! Arf…

 

Malgré cet inconvénient, j’ai retrouvé la patte de Serge Brussolo, ce qui me fait toujours autant plaisir. Même si je suis à peu près sûre que c’est toujours le même processus dans chacun de ses ouvrages. Il y a toujours cette histoire principale bouleversée par la rumeur, des faux semblants : (par exemple) Nath appartient au peuple des Hydrophobes, qui comme son nom l’indique craint l’eau. Il est envoyé en mission sainte dans le domaine des Dragons, leurs ennemis jurés, c’est en tout cas ce qu’il croit…

 

Je n’ai pas souvent de questions pour les auteurs mais ce livre en a fait naître ! J’espère que vous aurez l’occasion de lire cet ouvrage. L’auteur mentionne les créateurs de ce monde, dont on ignore le nom, comme étant les dieux-nains. Egalement, qu’un vaisseau s’est écrasé dans la montagne où vivent retranchée les Hydrophobes et que celui-ci contient diverses objets d’une technologie très avancée. A qui appartient ce vaisseau ? A quelle race ? Les dieux-nains, ont-ils construit les pyramides ?

 

Je me suis posée des tas de questions qui je crois resteront sans réponse. A moins que Serge Brussolo n’est écrit une suite quelque part…

 

Hormis la fin qui fait défaut, je recommande cet ouvrage !

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 17:52

 

 

Je pense qu'il me fallait un petit coup de pouce pour acheter Vérité Première de Dawn Cook qui est l'un des titres de ma Pile à Lire. Contrairement à beaucoup, je ne possède pas d'avance les livres de ma PAL.

 

Par un partage de facebook (c'est fou tout ce qu'on y apprend) je découvre que Milady, le label poche de Bragelonne lance une opération Edition Découverte. Quelques titres sont à 5 euros.

 

Je découvre avec un grand bonheur que le livre de Dawn Cook y figure. Je le voulais à Noël et je ne l'avais trouvé nulle part. J'ai eu envie de prendre Dragon de E.E. Knight mais je suis septique quand au fait que le narrateur soit un dragon. Mais si vous l'avez lu et que vous l'avez aimé, n'hésitez pas à m'en parler car autrement, j'aime beaucoup le histoires qui mettent en scène des dragons.

 

Ainsi donc je franchis les portes de mon agréable Furet du Nord à un étage - celui de Lille sur 6 étages est gigantesque, 12 escaliers, un ascenseur toujours plein à craquer, une foule étouffante. L'aventage, c'est la vue au dernier étage de la Grande Place de Lille. Voyez par vous même, avez plus de soleil, c'est plus joli.

 

lille.jpg

 


Aussitôt vu, aussitôt acheté !

 

 

Dawn-Cook.jpg

 

Vous le savez sûrement, la fantasy et moi, on dû mal. Mais, je m'y fais enfin et ça me fait vraiment du bien, j'aime les récits qui m'emmènent ailleurs, dans un autre monde, à une autre époque. J'aime y rencontrer de la magie, des voyages... (Cf - James Clemens, Les Bannis et Les Proscrits

 

Voilà ce qu'on peut lire que le 4ème de couverture :

 

Alissa ne croyait pas à la magie. Son père lui parlait d'une Forteresse légendaire, où des Gardiens apprenaient la magie auprès de Maîtres énigmatiques... mais ce n'étaient que des histoires, rien de plus. Pourtant, maintenant que son père est mort, sa mère est convaincue qu'Alissa a hérité de ses dons magiques, et qu'elle doit se rendre dans le seul lieu où ses talents se révéleront : la mystérieuse Forteresse ! Mais le voyage ne sera pas solitaire, car Alissa rencontre un musicien ambulant qui détient une carte dont elle a grand besoin pour arriver à destination avant que les neiges l'en empêchent. Elle n'est pas sûre de pouvoir se fier à ce garçon, mais elle n'a pas le choix, si elle veut mettre la main sur le grimoire de pouvoir : la Vérité Première...

 

Dès les premières pages, je me suis sentie emportée par l'histoire.

Rapidement, on se fait une idée dans laquelle évoluent les deux héros ; une société de peuplades nommées par leur emplacement géographique qui se vouent un ressentiment réciproque. Alissa est, pour son plus grand malheur, une métisse. Son père est issue des Contreforts, tandis que sa mère vient des Plaines.

J'ai apprécié le départ tout en fanfare. Sa mère la pousse à partir sur les traces de ladite forteresse. Alissa finit par s'y résoudre et rencontre Strell durant son voyage.


Je n'ai pas terminé de lire ce livre mais je prévoie déjà d'acheter le second tome.

Fidèle à l'univers fantasy, on y rencontre des créatures dont je n'avais jamais entendu parler.

Les Rakus, des monstres gloutons qui dévoreraient ses trouvailles.

Les Shadufs, des êtres qui ont connaissance de leur mort et de l'avenir.

Les Septhama, des êtres qui détruisent les fantômes.

Et bien sûr, on parle de Gardiens et de Maîtres.

 

 

Je vous recommande cette lecture !

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 19:32

 

zombie-therapie.jpeg

 

 

Pour sauver leur couple, Sarah et David tentent une thérapie. Mais en arrivant dans le cabinet, ils découvrent que leur conseiller est en train de dévorer les clients précédents. Cannibales, passe encore, mais ils sont tous morts et devraient se comporter comme tels... Qui a dit morts-vivants ? Désormais Sarah et David doivent non seulement sauver leur mariage, mais aussi sauver leur peau au coeur d une apocalypse zombie. Quoi de mieux pour échapper à la routine ? Avant elle ne rebouchait pas le dentifrice, maintenant elle laisse des bouts de cervelle partout. Avant il passait son temps à jouer à Resident Evil, maintenant, ça lui sert !

 

 

Mon avis :

 

Malgré ma petite déception concernant Vampire et Célibataire - Queen Betsy Tome 1, mais oui car moi j'aime pas qu'on modifie les vampires pour en faire un...comment on appelle les personnages invulnérables et puis, ok, c'était drôle mais très prévisible. Au cours de la préparation de mon swap Halloween, je suis tombée sur ce livre et je me suis dit, pourquoi, j'aime bien l'humour dans le résumé et j'adore les histoires de zombies.

 

Je ne me suis pas ennuyée une seconde et dès que je peux, je saute sur le tome 2, Zombie Business.

 

UNE APOCALYPSE ZOMBIE, QUOI DE MIEUX POUR ECHAPPER A LA ROUTINE DU COUPLE ?

 

Quand j'ouvre la première page, je tombe sur une petite présentation de l'auteur où on mentionne qu'une application facebook l'aurait informée qu'en cas d'épidémie de zombies, elle ne survivrait pas une journée. Peut-être cette saga est-elle née de ce fait !

 

L'histoire avance, j'aime ça. Au bout de cinq pages, nous voici embarqués avec Sarah et David qui luttent contre l'infection zombie. Les descriptions sont vraiment bien réalisées, les scènes sont drôles, les personnages bien travaillées. Moi-même, je retrouve quelques travers masculins, les réactions homologues...

 

Chaque chapitre est accompagné d'un conseil ou d'un constat. On ne sait jamais, au cas où la Terre deviendrait le théâtre d'une épidémie de zombies ! Ceux-là m'ont bien fait rire : TUER ENSEMBLE, CA SOUDE UN COUPLE. NE VOUS PRENEZ PAS LA TETE POUR DES DETAILS. MIEUX VAUT AVOIR TORT ET ETRE VIVANT QU'AVOIR RAISON ET BOUFFER DE LA CERVELLE. NOURRISSEZ DES AMITIES COMMUNES. MAIS N'HESITEZ PAS A Y METTRE UN TERME QUAND VOS AMIS COMMENCE A ESSAYER DE VOUS BOUFFER.

 

Ce genre de livre, ça détend et pourtant ce qui se passe est terrible et aborde des sujets sérieux. La Terre est devenue ZombiesLand. Sarah et David décident de se rapprocher de leur famille - personnellement, c'est ce que je ferai. Ils rencontrent des humains complètement fous...qui ne le serait pas.

 

 

Vivement que j'ai entre mes mains le tome 2. A la fin du tome 1, on nous livre un extrait qui m'a convaincue !

 

 

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 19:19

 

Je réalise que je ne vous ai jamais parlé de ce bijou.


john-farris.gif

 

Je l'ai lu il y a quelques temps, mais j'en garde encore un très bon souvenir. Je l'avais déniché sur poche-troc et j'ai fait confiance à la seule remarque que j'ai trouvé sur l'auteur à savoir : "John Farris est l'un des grands noms de la terreur." On connaît tous de nom Stephen King, Dean Koontz, mais Farris...

 

La défense avait décidé de plaider la possession diabolique.
Elle ne se doutait pas combien elle était en dessous de la vérité. "Ils me font du mal, Rich !" Richard Devon, jeune et brillant étudiant de Yale, ne se doute pas que l'énigmatique message laissé sur son répondeur téléphonique par Polly va faire chavirer sa vie dans un chaos effroyable, ni qu'en se précipitant avec Karyn, sa fiancée, au secours de la pâle adolescente pour laquelle il ressent une trouble attirance, il court en fait à un rendez-vous avec les puissances des Ténèbres. Mais tout d'abord qui est Polly ? Qu'est-elle devenue ? Qui sont ces "ils" qui lui font du mal ?

 

 

J'ai eu du mal à lâcher le livre avant la fin et surtout, je ne le retroquerai pas ! J'aime avoir dans ma bibliothèque des bouquins que je peux relire quinze fois et me référer en cas de besoin.

 

A ceux qui aiment les récits de possession et d'exorcisme, ce livre est pour vous !

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 11:06

 

 

pharaon brussolo

 

 

Anathotep, pharaon hérétique, n'entend pas laisser la mort le déposséder de sa puissance ; c'est pourquoi il transforme son tombeau en forteresse capable de résister aux violeurs de sépultures. Mais d'étranges complots se préparent dans le monde des morts. Les pillards se pressent au seuil du labyrinthe défensif, tandis que Anouna, jeune embaumeuse de troisième classe découvre qu'elle détient le moyen d'accéder au trésor funéraire de Pharaon...Cependant à trop vouloir forcer les portes du royaume d'en bas, ne risque-t-on pas d'en rester prisonnier...à jamais ?

 

coeur bleu cristal

 

Si la mythologie égyptienne vous plaît, ce livre est fait pour vous ! Il vous entraînera dans le monde fascinant et cruel de l’Egypte antique au travers de l’histoire de différents personnages. La lecture captivante ne m'a pas fait lâcher le roman avant la dernière page ! 

 

On m'a dit que c'était le meilleur roman de Brussolo, je n'en suis pas si sûre et dans le même temps, je serai incapable de désigner le meilleur des huit romans que j'ai dévoré jusqu'ici. [La princesse noire - Les Emmurés - Le manoir des sortilèges - Les cavaliers de la pyramide - La fenêtre Jaune - La fille de la nuit -  Les prisonnières de Pharaon - Le labyrinthe du Pharaon]

 

 

coeur bleu cristal

 

 

Blagounette rattachée au mot pharaon :

Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, Numérobis : Le mec... Il s’appelle On ! Donc c’est le phare-à-On ! Le pharaon !

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 12:03

 

Zombie-ISland.jpeg

 

 

J'aime assez les films de zombie alors j'ai voulu tester ce que ça donnait en livre.

 

Mon avis sur celui-ci : ça se lit.... Personnellement, je me suis arrêtée à la p.162 et je n'irai pas plus loin. Ce cher tome 1 peut aller se rhabiller ^-^ je vais le remettre au troc !

 

L'intrigue est banale : à la suite d'une catastrophe mondiale les pays les plus développés sont envahis par des hordes de zombies cannibales. Seules quelques enclaves subsistent, en Somalie notamment. A la recherche d'un remède au virus, un groupe d'adolescentes surarmées, menées par un vétéran, se rend à New York. Tous se croient préparés au pire. Mais dans l'île de Manhattan en ruine, ils vont bientôt découvrir que la non-mort est loin d'être le destin le plus terrifiant...

 

Hum voyons...si ces ados vont à New York, c'est non pas pour trouver un remède au virus de cette infection mais pour chercher des médicaments pour le traitement du VIH/Sida car la fille de  (j'ai oublié le nom :-S) Dekalb est kidnappée par la chef d'un gang somalien et doit ramener ces médicaments introuvables pour la libérer.

 

Bon... Je m'attendais à de la peur, à du suspense et au lieu de ça...

 

Les personnages sont entourés de personnes mortes-vivantes et quoi ? Rien ! Ils tirent dessus, on comprends bien que ces non-morts ne sont pas gentils, qu'une morsure ou une griffure peut vous être fatal et oui, c'est triste...

 

Quand je pense qu'il y a deux autres tomes, je ne comprends pas trop les fans. Le récit est fluide et touche à des sujets sérieux comme les gangs d'adolescents qui existent réellement en Afrique. Mais cette tension qui manque est fastidieuse...

 

Ce qui ne m'a pas ennuyé parcontre, c'est la seconde narration. Gary, un étudiant en médecine qui se croyait comdamné à être le seul humain vivant de New York s'est donné la mort en se branchant sur un appareil respiratoire de sorte que son cerveau ne soit pas privé d'air pendant ce passage à un autre monde. C'est pourquoi Gary est un zombie mais un zombie conscient. Il peut ainsi parler et essayer de se contrôler.

 

Je me suis amusée à lire seulement les chapitres le concernant ^-^ On s'amuse comme on peut.

 

 

J'ai quand même repéré quelques phrases :

"Le moment critique survenait entre l'instant où l'on s'arrêtait de respirer et celui où l'on se réveillait de nouveau, c'était à ce moment là que ça devait se produire, la rupture entre l'humain rationnel pensant et l'animal mort stupide."

 

"Il y avait dans l'âme de Gary un besoin profondément ancré, urgent, et tout à fait insoutenable, d'attraper cette mouche, d'une façon ou d'une autre, et de la mettre dans sa bouche. 

 

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 13:15

 

Dans la famille Bit-Lit, je vous présente...Betsy ! 

 

betsy1.jpg

 

 

Mourir, ça fait réfléchir… Par exemple, cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs : je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide…
Autre problème : mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard ! Le cadet de mes soucis ! Sauf qu’ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik ; une fille qui se respecte ne peut pas dire non…

 

Celui-là, je l'ai voulu dès sa sortie ! Mais il a fallu attendre mon anniversaire. Merci à ma Tite fée pour ce cadeau. Je sais qu'il aurait aimé le lire mais sa vitesse de lecture s'apparente à....un escargot. (eh oui chers lecteurs, les tites fées peuvent être aussi des mecs lol)

Note à moi-même : tes succubus sont chez la Petite Fée ! (la fille qui prête ses livres et les oublie, c'est moi. Après, je passe un temps fou à me demander/chercher où ils ont bien pu passer :-)

 

A peine l'avais-je eu que je le commençais déjà. J'adore toujours autant la première phrase qui indique tout de suite le ton de l'histoire et qui fait sourire : "Le jour de ma mort commença mal et empira dans la foulée." 

 

En réalité, même si la série est catégorisée Bit-Lit, on y retrouve un air de Chick-Lit. (terme tout récent qui désigne un texte écrit par des femmes, pour le marché féminin avec un ton spécifique pour la désinvolture et bourré d'humour)

 

C'est donc l'histoire de Betsy qui non seulement se fait renvoyer de son poste de secrétaire mais dans la foulée, meurt dans un stupide accident de voiture à cause de son chat ! Seulement, la demoiselle se réveille à la morgue, découvre qu'elle a une force extraordinaire et qu'elle serait la reine des vampires ! Betsy qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui n'aime pas être prise de haut entrera en guerre avec Nostro, l'actuel maître des vampires qui de se fait n'aura qu'un désir : voir Betsy définitivement morte. Oups, on dirait bien que les ennuis commencent...

 

Comme toujours, armée de mon crayon, j'ai pointé certains passages que j'ai apprécié :

 

"Quand je crie, les chiens hurlent. Ou peut-être à cause des relents d'ail."

 

"Je ne m'avoue pas facilement vaincu. Me jeter dans le Mississippi se solda par un échec : je découvris que je n'avais plus besoin de respirer. Après une demi-heure dans le fond vaseux du fleuve à attendre patiemment de me noyer, je décidai d'abandonner et de remonter sur la berge."

 

-> Eh oui, les vampires sont définitivements morts et par conséquent, se suicider est impossible.

 

Curieusement, à la fin, j'ai pensé que je ne continuerai pas la saga car les vampires de MaryJanice Davidson, enfin c'est surtout le cas de Betsy s'éloigne carrément du vampire classique. C'était une super héroïne. Elle ne craint pas la lumière, n'a pas besoin de se nourir tout le temps, garde son humanité... Mais au final, je suis allée lire le T.2 que j'ai encore plus adoré ! C'est mon tome préféré jusqu'à maintenant. A moi le T.3 bientôt, je suis bien partie pour me taper la collection !

 

 

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher