Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:46

 

loup-yes-tu-Henry-Courtade---mille-saisons.jpg

 

Aimez-vous les contes de fées ? Blanche-Neige et les sept nains, Cendrillon, le Petit-Chaperon rouge ? Imaginez tout ce petit monde dans le nôtre !  Et la méchante sorcière de Blanche ? Et le loup du Chaperon rouge ? Un cocktail filigrané de la seconde guerre mondiale.


Je me demandais comment tout ce petit monde pouvait cohabiter dans 342 pages.


En fait, je n’avais pas prévu de m’acheter ce livre quand je suis allée sur le site des Editions Mille Saisons et puis, je suis tombée sur un extrait des premières pages et ça a été la révélation.

 

Une Rebecca Bloomwood, l’héroïne de Confession d’une accro au shopping sommeille en moi !


Après très peu de réflexions, le voilà commandé. Je me lance dans la lecture et j’avoue avoir eu assez de mal à décrocher avant la fin. Heureusement, c’était les vacances parce que les cernes le matin au boulot, ce n’est pas tip top.


(ça me rappelle, fin 2008, une autre lecture qui avait dévorée mes congés de fin d’année…une certaine Stéphanie Meyer)


Résumé : Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement ?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l'ombre d'Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l'humanité.
Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu'en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s'éveillent et décident de se battre.
Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait.

 

J’ai aimé :


- la réécriture des contes ! Et puis d’abord, quand je me souviens des contes « il était une fois » j’avoue que je ne me demandais jamais où l’histoire pouvait se dérouler alors cette indication que l’auteur nous fournit, je trouve ça sympa.


- l’écriture fluide, les paragraphes un peu scientifiques qui expliquent des choses, des phénomènes, des faits. Les expressions, les métaphores, en quelques mots : l’excellente plume d’Henry Courtade…qui s’il lisait mon article rougirait, j’imagine. Mais, c’est agréable de se laisser emporter par le texte, de rire ou de surprendre une larme au coin des yeux.


- l’amalgame avec l’Histoire, les dénonciations des crimes contre l’humanité. On n’en parle pas beaucoup dans l’actualité, évidemment, on va ne pas ressasser éternellement ces faits, il faut avancer. Je trouve bien de rappeler qu’il n’y a pas que les juifs qui ont été la cible des nazis.


- le scénario !


- le Réflexe de Pavlov : bah oui parce qu’un ami m’en parlait justement et là, bam, je le vois dans le livre. Ainsi que la méthode Coué et là, je vous arrête tout de suite si vous pensez que vous aussi vous aimez la méthode Cauet, parce que là, on n’est pas sur le même registre. Je vous renvoie à Google pour éclaircir tout ça.


- la manipulation : ça fait un moment que je m’y intéresse. Je trouve fascinant ce phénomène qu’on voit très bien dans la lecture et je sais bien qu’on est tous manipulé, qu’on se manipule entre nous, la majeure du temps consciemment et parfois inconsciemment, dans la pub, la politique, ou par nous même, quand on se donne des arguments pour acquérir telle ou telle chose…
Enfin bon, ce livre avait tout pour me plaire et je vous le conseille, car il vaut absolument son pesant d’or.

 

Note : parfois, je me sens si bien dans une lecture que j’aimerais qu’elle ne s’arrête jamais. Le roman pourrait voir une suite mais…à bien y réfléchir, ce serait surement la même chose. C’est pourquoi j’ai hâte de lire une nouvelle histoire d’Henry Courtade !

 

 

 

La boutique des Editions Mille Saisons

Le Site d'Henry Courtade

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article

commentaires

Cilou 01/02/2011 18:28


Coucou,

Très intéressant ce que je viens de lire là très chère!J'adore lire! Tu évoques ce que tu as aimé!
J'avais juste envie de t'écrire cela :
La pire chose est selon moi de lire un livre qui ne serait pas adapté à l'age du lecteur! j'ai vu mon fils pleurer sur du Paul Eluard! J'ai du le rassurer, il avait alors le moral en berne! J'ai lu
des livres que je ne comprenais pas, que je n'ai pas relu pour autant plus tard car je suis têtue, je ne relie jamais un livre...Le contenu d'un livre peut influencer le quotidien du lecteur, j'en
suis persuadée! Et là, je n'évoque absolument pas les romans de gare! C'est incroyable, comme on peut s'approprier un personnage.Il m'est arrivé de pleurer à la fin d'une histoire... ou d'être
motivée parce que l'espoir qui transpirait me reboostait...
Il y aurait tant de choses à dire...j'aurais tant aimé qu'écrivain soit mon métier! J'aurais aimé faire rêver!
Bisou, CIlou


Lina Carmen 27/01/2011 16:18


coucou Caliope !
Et bien, tu me donne vraiment envie de le lire celui-là !
Si je trouve un job, je vais peut-être me laisser tenté à l'acheter...
Bisous
Lina


Laure 27/01/2011 09:52


C'est surtout l'originalité de l'histoire qui m'a beaucoup plu, méler du fantastique, des contes et du thriller. je dis châpeau. A bientôt peut-être sur Livraddict :)


Henri Courtade 25/01/2011 23:06


Je rougis, oui, car c'est si bien dit...
Un auteur est toujours heureux de découvrir qu'un lecteur (trice) a aimé sa prose, avouer le contraire serait hypocrite ou faux. On écrit pour procurer cet inimitable plaisir de la lecture.
Et ça suffit à mon bonheur.
Merci pour ce bel article.


La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher