Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 11:41

 

Brussolo-le-manoir-des-sortileges.jpg

 

 

Cette petite indication en haut à gauche de la couverture me fait rire. Il s'agit plutôt d'un thriller médiéval.

 

Gilles, un jeune écuyer, voit mourir son maître au cours d'un tournoi. Devenu la propriété du vainqueur, le voilà dès lors contraint de servir un étrange chevalier à l'armure couverte de rouille, et dont personne n'a jamais vu le visage. Ce baron maudit serait-il lié aux enlèvements d'enfants qui terrorisent la contrée ?

Peu après, ce maître mystérieux accepte une mission : retrouver, au coeur d'un manoir perdu dans les forêts du Ponant, un grimoire de sorcellerie dont la possession confère des pouvoirs maléfiques. Commence alors pour l'écuyer un dangereux voyage, qui va lier son sort à celui d'un monstre et l'entraîner aux confins de la peur.

 

Note :

cool

 

 

Je dirais même que je le place au top de mes lectures Brussolienne !

 

Le quatrième de couverture tait beaucoup de faits dont je ne dirai mot moi aussi. Mais, j'ai été agréablement surprise par la tournure des évènements. Chaque personnage a une vision du monde. L'une obscure, l'autre lucide... On a peut-être envie de croire que la sorcellerie est l'invocation des démons et on découvre finalement que les sorcières ne sont que des alchimistes et quelles alchimistes !

 

Il y a également un passage sur les livres et les moines scribes qui m'a beaucoup plu et qui est véridique. Peut-être y a -t-il un clin d'oeil au roman d'Umberto Eco paru en 1880, Le nom de la rose, et porté à l'écran en 1986 avec Sean Connery. Des moines sont retrouvés morts dans des circonstances suspectes et l'enquêteur découvre que l'arme du crime est un livre... mais comment un livre peut-être tuer ? Vous trouverez la réponse soit en lisant ce livre soit dans le Manoir des Sortilèges.

 

Mes petits passages préférés :

"Cette terre est maudite, les loi de la nature y ont été bouleversées par maléfice."

"Sa crinière est jaune comme les blés, son nez bien dessiné, sa bouche gourmande. Cela dit, il puait autant que le cul d'un âne."

 

Les autres passages, je ne peux vous les partager sous peine de tout révéler...



 

De ce fait, j'ai mis en commande trois nouveaux romans de Brussolo : Les cavaliers de la pyramide, La Fenêtre jaune et Le sourire noir. Quand on aime...on aime !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caliope - dans LECTURE
commenter cet article

commentaires

sandrasbz 20/02/2011 17:04


Bonjour ma belle,

Il y a des romans qui sont inclassables, mais la mode est aux catégories, c'est comme ça ! J'espère que tu vas bien et que tu as bien profité de ton week-end (est-elle partie cette affreuse fièvre
? Il me semble avoir vu sur facebook que tu avais été malade...). Je t'embrasse très très fort,

Sandra


Alice 15/02/2011 21:08


1880 !!
Il prend un sacré coup de vieux Umberto ^^


La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher