Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:05

Voilà un moment que je n’ai pas posté par ici.


Les 29 et 30 mars dernier, j’ai été au salon du livre de Bondues et au festival de Mariembourg « Chimères et Légendaires » avec deux copinautes : Laetitia et Adora.

À Bondues, j’ai rencontré Cassandra O’Donnell et lui ai acheté le cinquième tome de Rebecca Kean sorti le 26 mars. Elle m’a confié que le sixième et septième tome seraient écrit en même temps et mettraient un terme à cette fantastique saga. Eh bien, il faut bien que ça se termine.
(Une trilogie verra le jour concernant Léonora Kean,  moi je dis « Hâte de lire ça ! »)

À Mariembourg, j’ai totalement craqué ! C’est bien la première fois en quatre ans que je me laisse autant aller sur les achats pendant un festival.

Chimères et Légendaires rassemblaient :
-    Un marché médiéval et des animations féeriques
-    Un salon du livre et Bd fantasy
-    Un espace illustrateur de talents
-    Une exposition de vêtements
Et tout cela autour du thème du SteamPunck, ce qui tombe bien car je commence à aimer sérieusement ce genre.

Mon objectif en allant à ce festival était de ramener l’affiche illustrée par Capia Art et colorisée par Ashline.

Et voilà mon butin.


Mariembourg-01.jpg

 

J'ai eu l'immense chance de repartir avec l'affiche. Capia m'a offert la toute dernière et en plus elle est dédicacée. J'adore le petit personnage !  J'ai également pris un marque-page,en  honneur à leur association Capia & Ashline ;-) voir Page Facebook

 

Les éditions du Chat Noir étaient présentes. Je me suis donc emparée d'un exemplaire de Montres Enchantées. Ce recueil de nouvelles a été l'objet d'un Appel à Textes. J'avais suivi l'évènement sur leur page facebook sans participer car il faut bien une idée pour pondre une nouvelle et je n'en avais pas. De plus, le thème est le SteamPunck et je commence sérieusement à me passioner pour ce genre littéraire.

 

J'ai aussi fait la rencontre de Kristin Vesteralen et de ses contes de la goutte de miel. J'ai oublié de lui demander pourquoi ce titre en particulier. Kristin a eu la chance de beaucoup voyager dans les pays de l'Est et d'entendre une multitude de contes. Elle nous les raconte avec des mots simples. Son but est de nous les transmettre afin que nous devenions nous-mêmes des conteurs, avec nos propres mots.

Elle a aussi écrit une version de Tristan et Yseult sur laquelle j'ai failli craquer, écrit d'une manière à ce que tout le monde puisse comprendre avec une mise en situation étonnante du cadre médiéval. Bref, un jour, je céderai car...je n'ai pas osé lui dire que je n'avais jamais lu
Tristan et Yseult bien qu'ayant fait une licence de lettres où ce titre était programmé.

 

Kristin a conté un récit de son livre accompagné d’une cithare indienne. Malheureusement, je n’ai pas pu y assister. Il y avait vraiment beaucoup de choses à voir lors de ce festival et le changement d’heures nous avait assez perturbées.

 

Dans ce même espace, dédié aux romans et aux illustrateurs, j'ai eu un coup de coeur sur cette illustration :

 

Mariembourg 03

 

Alors, je me la suis offerte !

 

L'illustratrice s'appelle Natacha Miss Chacha et a de très belles oeuvres à son actif.

 


 

Mariembourg-02.jpg

 

Petit zoom. Coup de coeur pour la barette en dentelle, c'est la perle rose qui a tout fait ! (si vous ne le savez pas encore, j'adore les perles) La même chose pour les deux bracelets. C'est la deuxième fois que j'achète des bijoux à ce stand que j'avais déjà rencontré à Trolls et Légendes il y a... longtemps. De ce fait, l'une des personnes m'a remis un article de presse. Ooooooh, ils sont valenciennois !!!


 

L'autre originalité que j'ai ramené est la liqueur elfique au lait et aux fruits secs.

Je ne suis pas une spécialiste du lait. Quelque fois, ça me rend même très malade mais ayant goûté cette merveille, il était inconcevable que je reparte sans ! Le producteur a refusé de me livrer la recette secrète. Tant pis. J'essaierai moi-même de reproduire cette boisson ^_^ast

 

Vers 17h, nous étions fatiguée et avions mal aux pieds et sans le sous ! Tant mieux ! Parce qu'il y avait vraiment beaucoup de jolies choses.

-> Au prochain festival médiéval et steampunck, j'aimerai assez me trouver un costume d'époque. Si ma tunique était dans le thème, je doute que mon jean soit passé inaperçu. Il faudrait également un sac et quelques accessoires. Je vais m'y employer pour les prochaines halliénales, même si je doute que le thème sera steampunck puisque c'était celui de l'année passée.


Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 09:25

 

Chat-rue.jpg

 

 

Tandis que mes pas me perdaient dans le Vieux-Lille, j'ai observé dans le périmètre de la rue Jean-Jacques Rousseau de nombreux chats noirs tagués en bas des murs. Je me demande ce qu'ils font ici !

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 13:52

 

trolls-2013.jpg

 

 

En quelques éditions qui se déroulent tous les deux ans, Trolls et Légendes est devenu le festival mondial de la fantasy. J'y suis allée le 31 mars dernier. S'il y eut du monde, ce n'était rien en comparaison de la veille, selon les exposants. Les visiteurs étaient bloqués à l'entrée. Mieux vallait donc arrivé à l'ouverture et avoir acheté son billet en pré-vente.

 

Je n'ai pas fait beaucoup de photos : environ une dizaine car je n'avais que mon téléphone pour les faire et je savais que je retrouverai ce genre de souvenir sur les réseaux sociaux et de meilleures qualités.  

 

Trolls et Légendes 2013 - 2

 

Vous pouvez tout de même admirer ce trolls qui posait à l'entrée. Je n'ai pas pensé regarder s'il y avait une légende. Je me suis seulement demandé si ce monstre était apparenté aux trois trolls qui voulurent croquer Bilbo Sacquet et ses treize compagnons nains.

 

J'ai rencontré de nombreux visages familiers parmi les auteurs et voici mon butin :

 

Trolls et Légendes 2013 - 1

 

La Somme des Rêves est un livre emprunté au mon camarade qui m'accompagnait. Comme je lis beaucoup plus vite, il me l'a laissé jusqu'à la mi-mai.

 

Je me suis arrêtée devant le stand Lokomodo, aux nombreux ouvrages intéréssants, et mon regard s'est focalisé sur Les maléfices du temps, en raison de la mention Prix Masterton 2007. Moi = fan de Graham Masterton = apprécie les livres primés du Prix Masterton. L'auteur me l'a gentiment dédicacé. J'aime beaucoup ce qu'il m'a mit : "Accrochez-vous aux repères si toutefois, ils sont encore là !" Partant dans ma campagne familiale, j'ai emporté le livre avec moi. C'est un recueil de 5 nouvelles et cet avertissement est totalement en adéquation !

 

Je suis allée à la rencontre de Cassandra O'Donnell que je voulais déjà voir au salon du livre de Paris. Elle m'a dédicacé mon tome 2 et j'ai acheté le 3. Quand elle m'a expliqué que le 3 ne se lisait pas sans le 4, j'ai pris le tout dernier tome 4 qu'elle possédait. Il n'était pas encore 13h. J'ai eu beaucoup de chance !

 

Quand au livre "Les anges ont la dent dure", j'avais décidé qu'après le T1, je m'achèterai un jour la suite. Je m'étais résolue à prendre "La guerrière de l'ombre" de Syven et l'exemplaire, le seul et unique (si j'avais su en début d'après-midi, je l'aurai pris tout de suite) était vendu. C'est pourquoi je me suis redirigée vers Sophie Jomain où on a fait un brin de causette. J'avais pas lu dans la liste des auteurs que Cécilia Corréïa était là. Tant pis. Façon, moi, à part si j'achète le livre sur le moment, je préfère faire dédicacer les livres que j'ai lu et aimé. Logique, non ?

 

Trolls et Légendes 2013 - 3

 

Il y avait ce trio sympathique de musiciens. J'ai trouvé le garçon mignon. OMG, enfin j'arrive à apprécier les mâles Cheveux Longs beaux... qu'est-ce qui m'arrive ? !!!!

 

Trolls et Légendes 2013 - 4

 

Il y avait des instruments que je n'ai jamais rencontré ailleurs. Derrière ce stand, non loin, il y avait d'autres instruments agrémentés de crânes d'animaux...très...gothique ?

 

On a voulu s'acheter de l'hydromel de Gargamiel mais apparemment le stock du producteur avait été vidé la veille. C'est pas grave. On l'aura un jour, on l'aura ! Du coup, j'ai cherché l'hydromel que j'aime le Joms Viking et j'ai pris une bouteille à 13 euros. La vendeuse était pas sympathique du tout... Vieille.... Stop...pas d'insulte sur ce blog. Mais ça fait quand même du bien de se lâcher, hein ? Bon je sais pas, quand on vend un produit, on doit être aimable ! Heureusement que l'hydromel est bon, sinon je lui aurai dit de garder sa bouteille ! 

 

Trolls et Légendes 2013 - 5

 

A 18h ensuite, nous avons bifurqué vers la salle des concerts qui ont commencé avec 45 min de retard... et voyez sur la photo, le gars aux longs cheveux bouclés ne m'a pas laissé indifférente... Il se passe vraiment quelque chose de bizarre en moi. Avant, les cheveux longs masculins, je pouvais pas les voir et à force d'en voir ou d'en cotoyer, je suis en train de m'habituer. Aaaaahhhhhh !!!!!

 

Bref. Sur les 4 groupes qui sont passés ce dimanche soir :  Asynje, Folk Noir, Daemonia Nymphe et Saltatio Mortis, les trois premiers m'ont plus ou moins plu. J'ai trouvé que les 2 premiers étaient semblables d'un point de vue genre musical. Le 3ème m'a séduit car il n'y a pas de genre particulier, même si ça se rapproche de la folk, le groupe essaie de recréer la musique qu'il y aurait pu avoir dans la Grèce Antique. Ils utilisent des instruments d'origine et c'était vraiment chouette le fait qu'ils les présentent, bien que je n'ai pas tout compris, leur anglais avait la capacité d'une mitraillette...pan pan pan pan...

Et le 4ème groupe m'a fait lâcher ma position et m'éloigner tout au fond : folk rock métal allemand. Quand j'ai vu leur vidéo sur youtube, je n'ai pas trouvé ça ASSOURDISSANT. Mais là... Quand la première basse a claqué et que j'ai senti mon coeur cogner et mes tympan menacer d'éclater, ce n'était plus possible. Impossible de communiquer par le verbe, on n'entendait rien. J'ai écrit un sms pour le faire lire à mon camarade "on se retrouve près du rideau derrière. musique trop forte".  Même tout au fond, c'était encore...ASSOURDISSANT. La sono était mal réglée : la voix du chanteur qui hurlait résonnait du tonerre comparé à l'accompagnement musical... Comme j'ai dit à mon camarade, si ça n'avait pas été aussi fort, je serai peut-être restée pour leur belle frimousses et les muscles des torses dévoilés. Heureusement, mon accolyte m'a rejoind 30 minutes plus tard, en ayant les tympans éclatés. MDR !

En partant du festival, on entendait le tintamarre du concert dans le lointain...

 

 

Quand je revois les photos sur les réseaux sociaux, je me dis vivement la prochaine édition ! Vivement 2015 ! c'était un super moment ! Merci à tous les participants.

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 09:48

J’ai oublié de parler d’un évènement. Un évènement ! La 3e édition du salon du chocolat à Lille, qui ne m’a pas plu plus que ça. Je me souviens de la 1ère édition qui concernait l’origine et la création du chocolat, la 2nd édition sur le thème de Tintin avec les personnages et les bâtiments en chocolat et là…drame, je n’ai pas compris grand-chose au thème. J’ai vu une statue de type inca… Quand j’ai demandé aux exposants, personne n’avait l’air au courant bon. Pas rassurant du tout.


On se balade parmi les exposants, oui il y a du chocolat, mais les mêmes produits, presque, reviennent que l’an passé et l’an l’an passé… Bref, très peu de nouveautés. Certains prix sont astronomiques ! Certains exposants paraissent très sympathiques, c’est pour mieux vous berner… j’ai fait un achat de 25 euros pour des fruits sans m’en être rendu compte. J’ai mis 5 jours pour m’en remettre. J’ai trouvé qu’il y avait plus d’enseignes de macarons, trois ou quatre, ce qui est beaucoup ! J’ai pu goûter ainsi à un certain nombre de bouts de pâtisseries, dont l’une qui me paraissait très sec. Le gars m’explique que ce sont les vrais macarons (ah, parce qu’il y en a des faux il n’avait pas aimé ma remarque…) car ils sont s’en ganache et selon lui ce sont les meilleurs, ceux qui disent le contraire se mentent à eux-mêmes. Hein ? Bon, je vais pas le contredire !


Le stand de guimauve, c’est bien, c’est bon (ok, j’aime pas ça) mais c’est pas du chocolat. Et le stand de foie gras ! Mais qu’est-ce qu’il faisait là ?


Voilà pourquoi j’ai sans doute oublié d’en parler.

 

Mais, je ne suis pas repartie les mains vides.

 

D’abord, je tiens à remercie Effigie Création, car c’est grâce à eux que j’ai pu y aller. Sur la page facebook, l’enseigne proposait un concours auquel j’ai participé pour remporter une entrée. Pour la petite histoire, le jeudi 28 février, ils ont tiré la gagnante. N’allant pas voir mes mails, enfin…mes spams, je n’étais pas au courant. Le lendemain, anniversaire d’une grande amie à moi, je décide que c’est THE DAY où on va enfin prendre place chez Effigie Création et goûter leur pâtisserie et leur chocolat chaud. INSTANTS MAGIQUES ! Le soir, je vais quand même consulter mes mails et mes spams pour découvrir que j’ai remporté la place. Rebelote le lendemain pour aller chercher la place. Je les apprécie beaucoup, la vendeuse et son mari qui tiennent Effigie Création, ils sont sympathiques.

 

Donc, je ne suis pas repartie les mains vides …

 

Salon du chocolat 3 4 

 

Un coup de cœur pour les raisins au sauternes enrobés de chocolat noir. Je me surprends à aimer les raisins secs depuis quelque temps et également le vin. Doucement, mais sûrement, je vais vers la consommation de vin…waouh… C’est ma mère qui sera contente, un petit verre de vin rouge chaque jour et tu vivras vieille ma fille lol.

 

Une découverte en ce qui concerne le vin au chocolat, mais le prix de la bouteille était costaud. L’alternative, c’était d’acheter le lot de 4 ou 6… Les vendeurs étaient sympas et en fait non, ils m’ont décliné plein d’arguments pour que j’achète. C’était lourd ! C’est sûr qu’ils ne sont pas là pour faire des cadeaux, mais bon…

 

Le second achat c’est la fleur rouge, pétales en dragées au chocolat et coccinelles. Petite vengeance sur le salon de l’an passé où je désirai en avoir une.

 

Autre découverte qui m’a vraiment séduit, moins que les prix, c’étaient des peintures gourmandes. Alors, faut être honnête, je me suis demandée pourquoi c’était là. L’an dernier, on a eu des peintures en relief chocolat ce qui cadrait mieux avec le thème. Là, des peintures de macarons… Si c’était le salon du macaron…

Mais ces peintures ne m’ont pas laissé de marbre. En voici quelques-unes. La peintre, de Rennes, s’appelle Marie Jolly.

 

Salon du chocolat 3 2

 

Oups... les petits poissons et les fleurs, ils sont beaux aussi mais ils sortent du thème.

 

Le site de l'artiste : des peintures à croquer.

 

 

Salon du chocolat 3 1

 

Ici on pouvait voir des élèves en train de traiter le chocolat. Ils étaient très concentrés...pas très causants.

 

Salon du chocolat 3 3

 

La fameuse unique statue en chocolat.

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:29

L'évènement se termine aujourd'hui alors si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à aller y faire un tour. Bon, ça ne casse pas trois pattes à un canard mais j'ai trouvé ça sympa, ludique et puis les enfants étaient tout fous !

 

 

Dino1

 

 

Pour voir ces monstrueuses bêtes, ça se passe au niveau 0 du centre commercial. Par deux ou trois, les dinosaures sont exposés dans un environnement presque naturel. Ils bougent, remuent la tête et la queue. Parfois, ils crient... Brrr... C'est presque Jurassic Park !

 

Dino2

 

 

Avec ceci, des panneaux descriptifs de la bêtes. Nom, taille, poids et lieu géographique. 

 

Moi, je me suis contentée de les flashouiller !

 

Yeah, celui-ci, dont j'ai oublié le nom, m'a rappelé un autocollant trouvé dans un paquet de dinosaurus. N'est-il pas mignon ?

 

 

 

 

Dino3

 

 


Il faut reconnaître tout de même que ces dinos sont impressionnants et même s'ils ne font pas grand chose, ces automates ont quelque chose de... Je ne sais pas. Je les imagine très bien prendre vie quand le centre commercial se vide et gambader dans les allées. 

 

 

 

 

 

 

 

Dino4

 

 

 

 

Comme il est...mignon ! avec toutes ses quenottes pointues.

 

Un enfant peut se placer dans l'oeuf d'à côté pour être pris en photo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dino5

 

 

 

Un espace est mis à disposition des enfants pour jouer au paléontologue ! Sur des tables en forme d'os, ils peuvent dessiner. Tout à côté, un panneau géant indique ce que sont des fouilles archéologique. Et il y a un bac à sable pour faire des fouilles.

 

J'ai essayer d'y aller mais je me suis faire refoulée... Ouais...trop vieille...

 

 

 

 

Centre Commercial Régional Villeneuve 2
59 650 VILLENEUVE D'ASCQ
Tél : 03.20.19.03.30

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:19

Une fois par semaine, je suis de corvée d’aller récupérer le courrier de mon asso à La Maison des Associations de Lille. Est-ce vraiment une corvée ? Non. Mais, étant donné que je vais très peu sur Lille, je m’arrange pour faire une pierre deux coups : le jeudi, je vais à la boîte aux lettres avant 17h30 et je traîne ensuite jusque 19h45, heure où a lieu les répétitions de ma chorale.

bruyerre.jpg

 

Ce 7 février dernier, alors que nous revenions de La MdA, ma sœur a soulevé la beauté gourmande d’une vitrine : cupcakes et chocolats divers sous cloche en verre – magnifique.


Nous nous sommes arrêtées pour contempler le magasin que je n’avais alors jamais vu. Il faut dire qu’il y a tellement de boutiques, qu’il est difficile de faire très attention à tout ce qu’il y a.


Bref, nous décidons d’entrer. Des chocolats au design chic patientent dans une vitrine sous verre, il y a des baisers d’un rouge vif et des manons vanilles, des truffes de grands choix. Sur des étagères couleur chocolat à gauche de l’entrée, des boîtes de chocolat rose, carrées, rectangulaires ou en forme de cœur attendent leurs acheteurs. On sent qu’approche la Saint-Valentin ! Puis c’est autour du rayon confitures, pâte à tartiner, des livres de recettes, une multitude de biscuits et de sucreries artisanales.

 

Bruyerre-Lille-1.jpg

à défaut d'avoir mes propres photos celle-ci vient de : http://www.yelp.fr/biz/bruyerre-lille


Je croise une vendeuse en tablier rose et lui demande quand ce magasin vient d’ouvrir et elle me répond : « Cette après-midi ! » Ah ! Elle nous indique alors que pour l’inauguration du magasin, on nous offre un chocolat chaud, au fond de la pièce, qu’il suffit de répondre à un bon. Nom, prénom, adresse e-mail et on nous demande nos desserts préférés ! Je réponds crème brûlée et macarons. Miam !


En allant vers le fond du magasin, je découvre un rayon de kit cuisine : sablés, cookies, riz au lait, marshmallows – que j’aimerai bien essayer d’ailleurs, il suffirait de rajouter de l’eau pour ce faire.


Nous prenons un chocolat chaud. Selon moi, le meilleur que j’ai goûté à Lille. Il est crémeux, onctueux et a un bon goût de chocolat – je dois encore goûter celui d’Effigie, j’ai lu un avis très positif sur leur chocolat chaud !


Les vendeurs sont très sympathiques…ou alors c’est moi qui aie la tchatche avec les gens, ce qui n’est pas me surestimer. On nous offre également de la brioche aux raisins faite maison. Et puis, le chocolat chaud se termine. En allant vers la sortie, il y a un plan de cuisine où un pâtissier réalisait des crêpes et nous invite à en manger une. Il a failli m’avoir en disant « avec de la chantilly faite maison ! » Yeeaah !  Nous n’avons pas craqué et sommes sorties en faisant des coucou souriants.

 

Bruyerre-Lille-2.jpg

à défaut d'avoir mes propres photos celle-ci vient de : http://www.yelp.fr/biz/bruyerre-lille

 

Je me suis donc renseignée de plus prêt. Bruyerre, le nom du magasin, se réfère à une maison de chocolat belge depuis 1909. Personnellement, je ne connaissais pas. Mais j’apprécie le concept qui me rappelle la maison Méo située sur la Grande Place de Lille. Avec un petit plus. Chez Méo, on peut acheter les consommations de la carte grâce à l’épicerie intégrée. Mais chez Bruyerre, on peut donc assister à la préparation de la recette du pâtissier ; voir la confection de chocolat…etc.… Et puis bien sûr, on peut consommer les chocolats et pâtisseries qui sont présents sous cloche de verre – je trouve cette présentation magnifique, moi aussi, je veux une cloche en verre. En plastique façon verre, lol, moins cassable !

 

Bref, jusqu’au jeudi 14 février – le jour de la Saint-Valentin – un chocolat chaud vous sera offert. N’hésitez donc pas, car c’est vraiment très bon !

 

84 - 86 rue Esquermoise
59800 Lille

 

Vendredi 15, je sais qui y emmener ! On offrira plus de chocolat chaud mais bon…

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 13:09

Réservez votre week-end du 19 et 20 janvier 2013 ; à Roubaix se déroule la deuxième édition d'un festival littéraire : Le Deux Cent Pour Sang.

 

 

Deux-Cent-Pour-Sang.jpg

 

 

Seront présents : Adrien Party, Sophie Jomain, Cécilia Correia, Cassandre F. Amaranthe, Oxanna Hope et Fleurine Réthoré.

 

Pour ma part, j'y serai car j'ai bien l'intention de m'offrir deux livres qui me font de l'oeil depuis...les Halliénales ! Il s'agit de deux titres de chez Rebelle. Je n'en ai encore jamais acheté de cette maison d'édition.


 

guilde_de_nod.jpg

 

Elisabeth Sarah de Rosebury est une jeune londonienne de bonne famille dans le vieux Londres, et comme toute jeune fille de l'époque âgée de 21 ans, elle doit épouser un bon parti pour assurer la succession de l'entreprise textile de son père. Oui, mais voilà, notre demoiselle surnommée Lily est une jeune fille avec un caractère bien trempé, et elle trouve maint et maint subterfuge pour se débarrasser ou faire peur à ses prétendants...allant jusqu'à engager les faveurs d'une femme de petite vertu....Mais lors d'une soirée avec un prétendant qui tourne mal, elle se retrouve mise à mal dans les bas quartiers londoniens avec des brigands....Elle est sauvée par un bel aristocrate qui lui sauve la vie et l’emmène dans son beau château pour la soigner, à partir de ce moment elle va faire la rencontre de Guillaume et entrer dans un nouvel univers qui va de faire d'elle un être étrange à la recherche de son passé et de son futur.....

 

Bon, ok, c'est toujours a peu près la même histoire mais j'ai lu pas mal de chroniques qui m'ont convaincu. En sachant des plusieurs mythologies sont mêlées à cette affaire, je ne demande qu'à lire !

 

Et puis, la vidéo de présentation est vraiment bien faite ! Clique ICI pour la découvrir à ton tour.

 

 

les-anges-mordent-aussi.png

 

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

 

Sophie Jomain ne me semble plus à présenter. J'apprécie la bit-lit avec beaucoup d'humour alors j'ai bien envie moi aussi de succomber à ses titres.


N'oubliez pas, ça se passe samedi 19 janvier de 14h30 à 19h00 et dimanche 20 janvier de 11h00 à 16h00 à la Porte des Mondes à Roubaix, 21 rue de Lille. Pour ceux qui viennent en métro (comme moi) ultra simple. On descend à l'arrêt Roubai Charles de Gaulle et hop on tombe sur la rue de Lille. On prend à gauche du métro, on longe un peu et on y est en 5 min à peine.


La librairie La Porte des mondes vous ouvre ses portes du Lundi au Samedi, ainsi que son site web et son blog.

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:46

 

Depuis le 6 octobre, l'ambiance de la métropole lilloise est...FANTASTIC !

 

Lille-3000-Fantastic-2012-Affiche.jpg

 

 

Il y a environ 37 sites à explorer sur le thème du "fantastic". Je ne les ai pas tous fait... Certains m'auraient plus mais le temps vient à manquer. Le 13 approche à grands pas...

 

Je reviens sur quelques une des expositions que j'ai vu.


 

Au Tripostal:

 

Tripostal-phantasia.jpg

 

Quelques oeuvres de Théo Mercier :

 

Photo-0096.jpg

 

 

Photo-0097.jpg

 

 

Photo-0106.jpg

 

 


A Gare Saint Sauveur :

 

Toile-de-scotch.jpg

 

Gigantesque oeuvre d'art réalisée en rubans de scotch m'a-t-on expliqué et qui imite une toile d'araignée. J'ai pu monter à bord et parcourir quelques mètres. C'est vraiment très étrange d'être dedans. Quelques consignes à respecter : y aller les pieds nus, pas plus de trois adultes, ne pas courir, ne pas sauter, ne pas tomber... N'ayant pas confiance en moi-même, je n'ai pas voulu m'aventurer plus de deux mètres. 

On a la sensation de tomber puisque le sol n'est pas solide.

 

 

Photo-0171.jpg

 

 

 

Dans le vieux-Lille à l'ilôt Comtesse :

 

la-maison-tombee-du-ciel.jpg

 

La maison tombée du ciel de Jean-François Fourtou. Impressionnante !

Il n'en existerait que deux dans le monde, la première et unique avant celle-ci se trouve à Marakech. C'est un peu loin...

 

A mesure que je m'approche de l'entrée, une étrange sensation m'envahit. Je me trouve debout au sol...et la maison est de travers. Quand je grimpe dans la maison par la fenêtre, je pose mes pieds sur la diagonale du mur intérieur de la toiture. C'est...déroutant. Et je lève les yeux pour apercevoir une chambre à coucher...à l'envers, accrochée au plafond...mais c'est moi qui y est, au plafond. A coté, la salle de bain, puis l'escalier qui mène au rez-de chaussée.

 

Tout y est. Le réveil sur la table de chevet, les pantoufles aux pieds du lit, la brosse à dents dans le gobelet de la salle de bain...

 

Le centre de gravité n'est pas le même dans la maison, on glisse, on a le vertige. Quand on sort, après 10 min, on a la tête qui tourne, on ne marche pas droit. Comme lorsqu'on met pieds à terre après avoir été en mer ; ça tangue. Vraiment impressionant, la maison tombée du ciel ! 

 

Esplanade François Mitterrand :

 

brume-lille-3000.jpg

 

 

Il s'agit d'une brume étrange, un nuage surnaturel d'une artiste japonaise, âgée de 79 ans, qui depuis près de 40 ans crée d'immence nappe de brume. C'est étonnant, j'ai adoré !

 

La brume change selon la météo et les mouvements des passants. Je l'ai découverte par hasard, puisque fatiguée après une longue journée, j'ai raté un arrêt de métro et je n'avais pas envie de reprendre la rame en sens inverse. Ce n'est pas le métro parisien mais j'avais besoin d'air frais. En sortant de la station Lille Europe, je pénètre dans ce nuage... On pourrait s'y perdre. C'est quelque chose de ne rien voir à un mètre devant soi. Heureusement les passants ne courrent pas et donc, les télescopages doivent être rares. 

 

Gare Lille Flandres :

 

UFO--Simulation-Lille-Flandres.jpg

 

Une soucoupe volante stationne à la gare. De temps en temps, elle s'anime de couleurs. Curieusement, les passants adorent se positionner au centre du faisceau. Ils ne craignent pas d'être transporté dans le vaisseau mère et d'être étudié !

 

 

 

 

Hospice Comtesse :

 

huang-yong-ping-arche-1035.jpg

 

Attention, une pieuvre géante, celle de l'artiste Huan Yong a élu domicile dans le musée lillois. 

 

De nombreuses autres expos sont à voir. Ne perdez pas une minute si vous êtes dans la région, ça vaut le détour et c'est jusqu'au 13 janvier !

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 21:13

 

effigie.png

Grande découverte du vendredi 9 novembre 2012, un salon de thé haut de gamme et extrêmement gourmand près de la grande place de Lille. 2, rue des Sept-Agaches, plus précisément.

 

lille_effigie.jpg

 

C'est par là que ça se passe !

 

Il serait prétentieux de dire que c'est ma découverte car ce jour précisément nous étions deux gourmandes à avoir salivé devant la vitrine délicieusement raffinée de ce que nous croyons être une nouvelle superbe pâtisserie. Surprise, en entrant, nous découvrîmes des tables et les mets magnifiques que la clientèle avait choisi. La tarte au citron meringuée est merveilleuse visuellement ainsi que la part de tarte chocolat orange surmontée d'un macaron.


Les pâtisseries présentent dans la vitrine sont design, à partir de 1,10 euros pour le macaron. Je me suis laissée tentée par le macaron dédié à Lille Fantastic à la fleur de cactus et je dirai que c'est tellement léger qu'effectivement, il faut le déguster en premier sans rien sinon on ne distingue pas le goût. Et puis un second à la violette. Ils sont comme j'aime, très frais, coque croustillant et moelleux en dedans.

 

Enfin, des macarons à la hauteur des macarons d'Auzou ! Il me tarde, vendredi en 8 peut-être de retourner à ce salon de thé pour essayer une de leur pâtisserie. Je vous en dirai des nouvelles et je vous invite à partager vos retours sous ce billet.

 

Bonne dégustation, avec les yeux, puis les papilles.

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 10:18

 

 

 

Samedi 3 novembre, j'ai passé ma journée au salon du ValJoly'maginaire !

 

Val-Joly-maginaire.jpg

 

Je remercie Cassiopée puisqu'elle organisait un co-voiturage à partir de Lille et qu'il restait tout juste une place. (ce qu'on appelle le destin, non ?) Tandis que je remontais l'allée vers la voiture pour retrouver notre chez-nous , je songeais à tous ce que j'aurai pu rater. Oh, bien sûr, il aurait été possible d'y aller en train et busmais cela m'aurait plus coûté que tout ce que j'ai dépensé. Donc, cette éventualité était i-n-e-n-v-i-sa-g-e-a-b-l-e !

 

Nous (3 blogueuses et moi-même) sommes arrivées de bonne heure sur le salon et avons aidé à la préparation du stand de la librairie officielle La porte des mondes et des tables annexes. Tout en installant les livres sur la table de Cassandra O'Donnell, le T1 Rebecca Kean m'a refait de l'oeil *vilain* Explication : la veille, une personne de facebook Cassiopée a repris tous les livres potentiellement présents du salon dans un document consultable afin de se faire une idée et repérer les livres intéréssants. C'est pourquoi j'avais en tête de repartir du salon avec 2 livres. Et tandis que j'écris cet article, je regarde ma belle pile de 4 livres en ne sachant pas lequel commencer en premier... (de toute façon, actuellement, j'ai deux lectures en cours : Absinthes et démons d'Ambre Dubois et Olympe de Gouges de Catel & Bocquet)

 

L'inauguration s'est faite à 11h30 et la présidente du salon, Emilie Witwicki-Barbet était très heureuse qu'autant de monde ait pu répondre présent. Je félicite les organisateurs : les membres de la Confrérie de l'Imaginaire pour cette deuxième édition du salon, car ce sont des bénévoles qui on sû s'accorder avec leur emploi du temps déjà bien chargé afin de trouver des moments pour agencer toute l'organisation. --> La communication est à améliorer ! Nous n'avons pas eu le temps de découvrir le Val Joly mais aucune affiche n'indique qu'un salon littéraire a lieu et de même dans la région Nord-Pas-de-Calais, si ce n'est sur les réseaux sociaux, je n'ai rien vu nulle part. 

 

Peu après l'inauguration, nous avons commencé notre tour.

 

J'ai discuté avec Sophie Jomain et me suis fait violence pour ne pas craquer sur Les Anges mordent aussi. Parce qu'aimer de la bit-lit américaine, c'est bien. Lire de la bit-lit française, c'est mieux. On a de bons auteurs en France, il faut arrêter de penser que seuls les auteurs étrangers écrivent bien ou savent faire du chiffre, enfin ! Et puis, et puis, beaucoup disent que ce livre est pas mal. A vérifier, donc !

 

Au stand des éditions du Chat noir où se trouvait Cécile Guillot, Mathieu Guibé et Vanessa Terral, je me suis laissée entraîner par l'achat du petit recueil de contes d'hiver Quintessence hiémale...

 

Quintessence hiémale

 

 

L'hiver venu, la vie ralentit sous un voile glacial. Les cœurs se cachent du froid et s'emmitouflent dans un manteau de neige. Mais les hommes ne sont pas les seuls à endurer la rude saison. La Nature elle-même se métamorphose et dévoile un tout autre visage. Ce recueil vous offre quatre contes pour décrire l'hiver des Éléments.
Naître de la Glace...
Chevaucher le Vent...
Puiser l'essence de la Terre...
Embraser la Flamme intérieure...
Quatre contes pour comprendre comment réchauffer nos âmes, même en hiver.

 

Appréciant les récits sur les éléments, (mon personnage préféré de Guild wars 1&2 n'est-il pas ma chère Razel, une manipulatrice des éléments ?) et ne connaissant pas la plume de Mathieu Guibé, un auteur dont j'entends assez souvent parlé, je me suis dit que ce recueil ne serait pas pour me déplaire. Et puis, les contes font souvent rêver.

Donc voici le premier des deux livres que je n'avais pas prévu. Mais quel est le second ?

 

16046960

 

Sklaerenn Baron nous a parlé d'un nouveau livre : Lune Bleue écrit en partenariat avec Mestr Tom qui est le créateur de l'univers dans lequel ce situe ce roman. (dans le lien, voir la question numéro 6)

 

Après avoir soulagé mon estomac qui criait famine, je suis allée rendre visite à Frédéric Livyns qui doit être tendu à l'heure qu'il est... *Mouhahaha* ...car je lui ai acheté son dernier roman qui vient juste de paraître aux éditions Val Sombre et qui attend mes impressions.  Je ressens la même chose lorsque je confie un de mes textes à la lecture. Quand on a produit quelque chose de super, on a toujours peur de décevoir ensuite... Comment rester au top ? En passant un pacte avec le D... peut-être....?

 

 

Le-souffle-des-tenebres.jpg

 

Bryan et Suzy décident de faire un voyage en Bretagne afin d’échapper à un douloureux souvenir et de se ressourcer. Sur place, ils découvrent les ruines d’un vieux château qui n’est mentionné dans aucun guide touristique et dont les villageois superstitieux rechignent à parler. Animés par la curiosité, ils entreprennent alors de s’y rendre et vont, bien malgré eux, réveiller la force maléfique qui y sommeillait. Quel est donc le secret de cet étrange village que Bryan ne connaît qu’à travers les récits de son grand-père ? Entre légendes bretonnes et fantastique contemporain, l’auteur nous entraîne dans une spirale infernale.

 

Une spirale infernale, youhouuu ! Je répondrai à la dédicale lorsque je ferai ma chronique, r-é-p-u-l-s-i-o-n or not ? 

 

Frédéric était assis près d'une autre auteure publiée chez Val Sombre éditions, Chloé Delalandre avec son premier ouvrage de la trilogie Alsorvampred - le deuil de l'ignorance. J'ai apprécié discuter avec elle. Elle nous a présenté son livre que je vais mettre dans ma Wishlist. Quand le T1 est sorti, j'ai craqué pour la couverture :

 

alsorvampred1.jpg

 

L'histoire est plaisante et pleine de mystère et se déroule en Normandie. Décidement, j'aime de plus en plus les récits qui se déroulent en France, cela permet d'aggrandir mes panoramas et plus tard, je serai heureuse de partir en pèlerinage...

 

Peu après, je me suis donc laissé tenter par le T1 de la saga Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell. Je me suis trop faite avoir par le pseudonyme puisque je pensais que l'auteur serait anglaise ou américaine. Eh bien non !

 

Rebecca-Kean-traquee.jpg

 

Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

 

J'avais lu il y a un moment sur bit-lit.com "Dès le début du livre le style de l’auteure nous capture dans ses filets. Le récit à la première personne et le langage employé sont deux éléments accrocheurs. Hameçon lancé, Rebecca donne le ton d’emblée et nous propulse illico dans son monde fantastique mais cruel."  = ça et le fait qu'il soit question d'une sorcière, que le genre du roman soit bit-lit, prédominence fantastique, urban fantasy...eh bien, c'était certain que ça attiserait ma curiosité littéraire.

 

Mais quel est ce quatrième livre que j'ai ramené ?

 

C'est un ouvrage qui vient des éditions du Chat noir...que j'ai gagné grâce à une chasse aux trésors organisée par Fan2fantasy.fr  Cette chasse a une histoire qui remonte au tout début du salon...tandis que nous (3 camarades et moi-même) aidions à la mise en place des livres sur les stands.  Nous avions déposé nos affaires derrières une table quand un ours brun...pardon...un homme a surgit pour nous demander, d'une manière pas très avenante ce que nous faisions exactement. Bon d'accord, il a peut-être eu peur pour ses affaires. Mais nous, on n'est pas des voleuses !!! Bonnes âmes, on est venu aider alors que ce n'était pas dans nos fonctions. Et puis, on adore les auteurs, alors on ne leur ferait pas de mal !!!

 

Puis ce fut à mon tour, plus tard, de me faire aggresser d'un ton sarcastique tandis que je m'adressais à une autre personne pour acheter un livre. Ne relevant pas, je me suis seulement dit que ça devait être quelqu'un de maladroit. Il y en a beaucoup des maladroits qui ne se rendent pas compte que leurs propos les rendent parfois antipathiques. 

Le questionnaire de la chasse aux trésors était sur le stand de ce monsieur. Tandis qu'il était absent de son stand, hop, nous en avons chipé 4. Les questions n'étaient pas du tout faciles et pas très claires non plus. Mais nous avons réussi au bout d'une heure...ou bien deux de recherches acharnées à le terminer. Et voilà comment je suis repartie avec Saisons Païennes.

 

Saisons-paiennes-les-enfants-de-Walpurgis.jpg

 

Les fêtes païennes se succèdent au rythme lent de la roue de l’année. Les rites se suivent, de l’éclosion de la Nature à la saison sombre, en passant par la maturité et l’abondance – puis la venue de ce miracle sans cesse répété : le renouveau. Aujourd’hui encore, ces agapes nous parlent des ravages des tempêtes et des frimas, de la peur de la Nuit, de l’émerveillement face à la Vie, de la passion charnelle qui réchauffe les âmes aussi bien que les corps.
Dans ces Saisons païennes, huit auteurs vous invitent à découvrir autant de célébrations, ainsi que les couleurs, les émotions et les enseignements qui les définissent. Chacune de leurs histoires, illustrées avec poésie et tendresse par Serafina, joue des symboles et de l’atmosphère appartenant à la fête qui l’a inspirée.
Liens familiaux et liens d’amour, mais aussi quête d’identité et soif d’acceptation par soi-même comme par les siens sont autant de questions qui se font écho d’un récit à l’autre. L’individu se transforme dans une alchimie sauvage et naturelle qui se réalise depuis l’enfance de l’humanité. Il évolue et se « dépasse », pourrait-on dire. Mais il n’est pas tant question d’aller au-dehors de soi que de chercher sa vérité en son âme et son esprit.
La Roue des Saisons résonne, au final, comme un voyage vers soi-même.

 

Je suis vraiment contente de repartir avec cet ouvrage parce que ce sera l'occasion pour moi de découvrir la plume de 8 auteurs que je ne connais que trop peu : Ambre Dubois, Angélique Ferreira, Marianne Gellon, Céline Guillaume, Cécile Guillot, Bettina Nordet, Stéphane Soutoul et Vanessa Terral.

 

Je l'ai d'ailleurs fait dédicacé par Cécile Guillot et Vanessa Terral que je rencontrais pour la première fois. Et j'ai eu une jolie dédicace de cette dernière avec ses tampons Totoro ^_^ On a pu parler un peu et elle m'a apprit qu'elle était également conteuse, un métier qui apporte du rêve pour ceux qui écoutent les histoires.  Angélique Ferraira était là également mais pas sur son stand donc je verrai une autre fois. Ce serait sympa d'avoir les signatures de tous les auteurs qui ont composé le recueil !

 

Et je suis également repartie avec 2 marque-pages du Chat Noir et un autre d'Alsorvampred. Ce fut vraiment un beau salon. Je n'ai parlé que des livres mais il y avait également :


- un stand de bijoux aux pièces totalement uniques : L'atelier de Lyloo et un autre avec des pierres précieuses qui me plaisaient, hélas, le budget que j'avais préparé était déjà atteint.


- un stand d'accessoires en cuir et je n'ai pas osé demander le prix de certains bracelets.

 

- un autre où était le magasin Style Life, accessoires et vêtements gothiques où j'ai eu un coup de coeur pour une pièce unique, un porte-clef que je n'ai finalement pas acheté parce que, c'est beau mais en-ai-je-vraiment l'utilité ?

 

- un autre stand d'un producteur d'hydromel... où j'ai dit que je passerai et n'y suis pas retournée. J'ai appris, en effet, que l'homme serait en Mars 2013 à Trolls et Légendes alors, je m'abstiendrai jusque à cette date pour goûter son hydromel décliné en plusieurs parfums : violette, banane verte, framboise, cassis... 14 euros la bouteille, il faut prévoir le budget mais c'est une production artisanale.

 

- un musée des vampires par Jacques Sirgent où Lawrence Rasson exposait ses illustrations et dédicacait pour la Bd Elisabeth Bathory.


A ce sujet, j'ai assisté à une conférence de Jacques Sirgent sur la comtesse Erzebeth Bathory dont la légende raconte qu'elle se serait baignée dans le sang de 650 pucelles pour demeurer jeune et belle, plaçant cette dernière dans la lignée du mythe du vampire.

C'était très intéréssant, ça m'a beaucoup plu. Jacques Sirgent, que j'avais rencontré très succintement aux Halliénales, expliquait la naissance du mythe du vampire. D'où cela vient ? Pourquoi le mythe du vampire serait né dans la région de Transylvanie ? (a) Pourquoi Erzebeth Bathory ? Lié à la nature profonde du jugement de l'homme envers la femme, de tous temps. (b)

 

(a) La région transyvanienne a connu le plus de mort entre le VIIIe et le XVIIIe sc et comment expliquer ce phénomène plus facilement sinon de dire que c'est à cause des vampires. Une légende explique des phénomènes réels : des maladies comme la peste qui décime des pays ; la précipitation d'enterrer des soldats tombés sur le champs de bataille qui sont simplement évanouis. Encore aujourd'hui, des personnes se retrouvent entérrées vivantes mais la presse préfère étouffer l'affaire plutôt que semer la panique. --> E-f-f-r-a-y-a-n-t !

 

(b) De tous temps, les hommes n'ont pas pu supporter que la femme, considérée comme sexe faible, puisse être meilleure ou égale à eux. Jeanne d'Arc, par exemple. 

 

Au début du XVe siècle, cette jeune fille de dix-sept ans d'origine paysanne parvient à rencontrer le Dauphin Charles, à conduire victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, levant le siège d'Orléans, conduisant le Dauphin au sacre à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans.

Capturée par les Bourguignons à Compiègne, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg pour la somme de dix mille livres, et condamnée à être brûlée vive en 1431 après un procès en hérésie conduit par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais et ancien recteur de l'Université de Paris.

 

Une paysanne qui mène les hommes à la victoire, qui est ensuite trahie et brûlée sur le bûcher puis canonisée.

 

Jacques Sirgent explique qu'on ne sait absolument rien sur Erzebeth Bathory sinon que c'était une femme issue de la noblesse hongroise, très belle, très instruite, très riche qui à la mort de son époux, gérait encore mieux le domaine que lui. Son crime appartiendrait à la légende. Un fait a été authentifié ; celui où l'une de ses serventes l'aurait brossé (les cheveux) trop fort et que la comtesse l'aurait frappé violemment, lui cassant le nez et que trois gouttes de sang auraient giclé sur son visage.

 

Sirgent répond encore à la question, comment condamné une personne sans que le reste du monde demande d'abord des preuves ? Tout simplement en faisant de cette personne un bouc-émissaire, en lui affublant un crime si horrible que la sentance serait imminente.

 

Je me serai bien prise un ouvrage de cet historien mais... j'ai dépassé mon buget de 9 euros, ce qui est tout à fait raisonnable. (Note à moi-même, je dois 3 euros à Cassiopée)

 

 

Désolée pour le manque de photos. Le pire, c'est que j'en ai fait ! Mais impossible de retrouver mon lecteur de carte sd... :-S 

Repost 0
Published by Calie - dans On NORTH
commenter cet article

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher