Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:04

 

Réflexion faite, ce n’est pas un coup de cœur même si j’ai fortement apprécié cette lecture. Et, je vais de ce pas, inscrire le T2 dans ma wish-list.


Rebecca Kean traquée

La couverture est plutôt sympa !

 


Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

 


Comment ai-je découvert ce livre ? (souvenirs) Ah oui, tout simplement en visionnant la liste des auteurs présents sur le salon du Val Joly’Maginaire. J’aime les histoires de sorcière, alors je m’étais dit…pourquoi pas, ça à l’air sympa. J’ai rencontré l’auteur et en ai profité pour avoir une dédicace. Je ne suis pas une adepte des sagas car :

a) je finis un jour par me perdre dans l’histoire  (à la limite, je devrais faire un résumé à chaque fin de lecture mais j’ai la flemme)

b) parfois, quand la série est longue, ça fait avoir une attaque au porte-monnaie ou à mon petit grand cœur qui sait qu’il ne lira pas la suite avant des lustres sinon jamais.

Mais qu’importe ; la solution est toute trouvée. Il suffit d’acheter le livre et de le lire, de ne pas céder à la tentation de s’acheter tous les tomes disponibles et à partir du moment où le livre ne sied plus, le revendre/le prêter…

 

Souvent les lecteurs aiment s’identifier aux héros. Pour ma part, ça ne me dérange pas du tout de ne pas m’identifier et avec Rebecca, c’est un peu dur de s’y retrouver. Rebecca est non seulement une sorcière très puissante en fuite mais également une maman. Essayer de réunir les deux chez une lectrice, c’est plutôt inhabituel.


Ce qui m’a plu et me plaît toujours : l’introduction d’un autre monde avec ses propres codes. Bon, on ne pas dire que nous sommes dans un autre monde ici. C’est le nôtre mais vu d’un aspect différent.


Rebecca, en fuite avec sa fille, s’installe dans une petite ville de Nouvelle Angleterre, envisageant de vivre comme un humain normal. Malheureusement, Burlington est occupé par une forte population de créatures extraordinaires organisées en clans : les potionneuses, magiciennes/sorcières douées pour les potions (comme celle qui fait dire toute la vérité et uniquement la vérité ou au contraire, celle qui pourrait vous réduire au silence pendant de longues semaines) ; les muteurs, des métamorphes, c’est-à-dire des êtres humanoïdes capables de se transformer en un animal (ours-garou, lion-garou…) ; les loups-garou (inutile de vous préciser ce qu’ils sont ) ; les shamans qui…j’ai oublié…sont capables de voir l’avenir, il me semble et enfin les vampires et les démons.


Autrefois ces clans étaient en guerre mais une trêve a été signée. Même si certaines espèces ont encore du mal à s’encadrer, chacun essaie de faire comme il peut pour la respecter.  Tandis que de disparitions ont lieu, un conseil se réunit, rassemblant chaque chef de chaque clan et décide alors d’élire une personne pour retrouver les disparus et régler le sort aux kidnappeurs.


Et le sort tombe sur… Devinez qui ? C’est gagné !

 

Rebecca est une héroïne dotée d’un très fort charisme. Elle dit ce qu’elle pense et fait aussi ce qu’elle pense.


On assiste à un triangle ou un… Il faut dire que Rebecca les mets tous en rute ! D’abord le chef des vampires de la Nouvelle Angleterre, puis un semi-démon, puis un loup garou, puis… J’en perds la liste ! Pour ma part, ça ne m’a pas dérangé, je n’ai pas trouvé cela lourd. Je suis même impatiente de connaître la suite.


Le seul truc qui m’a quelque peu gêné c’est que le vampire dont on parle plus…Raphael ait les cheveux longs ! Mais c’est quoi ce fanatisme qui fait que tous les vampires ont les cheveux longs ? 

 

A part ce détail, je fais confiance à l'auteur...et je sens qu'en janvier, je vais me faire le T2 !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Calie - dans LECTURE
commenter cet article

commentaires

La suite, par ici :

Chers internautes,

Ce blog a été une belle aventure de 6 ans. Pour diverses raisons liées à la plate-forme, je vous annonce que je ne publierai plus ici. Cependant, je n'ai pas le coeur à supprimer ce qui a été fait.  C'est pourquoi, il demeurera.

Vous pouvez me retrouver dans un nouveau blog que j'ai intitulé Mes petits bonheurs. A tout de suite !

 

Rechercher